Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 06:10
Des balles de foin en train de sécher près d'un village de Haute-Loire

Des balles de foin en train de sécher près d'un village de Haute-Loire

 

Ce mois de juin, Magda nous propose de parler de ce que nous faisons l'été.

L'été dernier, j'avais évoqué entre autres les coins de baignade où nous allons nous rafraîchir quand nous sommes dans la Drôme, et la confection des confitures chez ma grand-mère...

 

Aujourd'hui, j'ai décidé de vous parler de fenaison. En effet cela m'est arrivé, comme sans doute à pas mal d'entre vous dans notre jeunesse, de faire les foins. Je sais que je vous parle d'un temps que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître !

J'ai testé ce travail d'été, totalement bénévole, en Aveyron lors d'un camp d'ado où mes parents m'avaient envoyé et dans le Velay, chez mes voisins, une année où les pluies étaient si fréquentes qu'ils avaient peur que le foin ne soit pas rentré à temps et nous avait demandé de l'aide. Le procédé était le même. 

 

Je n'ai jamais fauché l'herbe mais j'ai vu le grand-père le faire à la main avec sa faux, dans les champs trop en pente pour le tracteur...et j'ai connu le cheval tirant la charrette ! 

C'était le travail des filles d'aller retourner le foin avec les râteaux en bois  pour qu'il sèche mieux. On faisait ça chaque jour et plusieurs jours durant tout en surveillant la météo. 

Ensuite, une fois sec, il fallait le placer en ligne (andain) pour que la machine (la botteleuse) puisse le ramasser facilement et en faire des bottes rectangulaires. 

Ensuite toute la famille allait au champ. Nous les filles, on montait sur la charrette pour ranger les bottes bien alignées que les hommes du bout de leur fourche, jetaient par-dessus. Il fallait aller vite tout en équilibrant le chargement et le monter le plus haut possible. A la fin de la journée, et après plusieurs chargements, à force de soulever les bottes nos mains qui n'avaient pas l'habitude des travaux des champs étaient coupées par la ficelle...et je ne vous dis pas les douleurs dans les bras...

Mais quelle satisfaction d'avoir pu participer à cet événement saisonnier. J'en garde un excellent souvenir...

Bien sûr nous devions supporter les taquineries, mais tout cela se faisait (comme les vendanges) dans la bonne humeur générale, les chansons, les blagues et anecdotes ! 

 

Vous savez tous que la fenaison débute aux alentours du mois de juin selon les régions et qu'il s'agit de l'action de couper l'herbe afin de la faire sécher et de la conserver pour nourrir les animaux d'élevage durant l'hiver lorsqu'elles ne sortent plus, ce fourrage leur permettant d'attendre la belle saison dans de bonnes conditions.

Plus le fourrage est bon et riche, plus le lait restera abondant et de bonne qualité. Il est donc important que le foin soit bien sec. 

Aujourd'hui, les éleveurs conservent aussi du fourrage par la méthode de l'ensilage (conservation humide et légèrement fermentée) que vous devez tous connaître.

Souvent ils donnent les deux sortes d'aliments aux animaux durant l'hiver.  

 

Des balles stockées pour l'hiver

Des balles stockées pour l'hiver

 

Parfois dans certaines régions, l'herbe repousse ce qui permet de la couper à nouveau :  c'est le regain. 

 

L'herbe peut provenir de prairies naturelles ou de prairies artificielles cultivées, ce que malheureusement on voit de plus en plus. C'est dommage car ces dernières sont moins fleuries, ce qui ne permet pas aux insectes et en particuliers aux abeilles, de trouver une abondante nourriture avant la fenaison. 

 

Les techniques ont considérablement évolué au cours du temps. Au début l'homme utilisait une faux ou une faucille pour couper l'herbe à la main, et une fourche ou un râteau en bois pour la retourner et la faire sécher.

Le fanage était un moment agréable dans nos campagnes car alors la bonne odeur du foin coupée se répandait dans toute la région et les fêtes réunissant les habitants faisaient la joie des petits et des grands. 

Aujourd'hui un tracteur tire une faucheuse qui coupe puis répartit l'herbe en ligne (en andain).

 

L'andainage
L'andainageL'andainage

L'andainage

 

Après l'andainage, le foin est ramassé par une presse à fourrage qui le compressera en grosses balles que l'on voit dans les champs un peu partout.

Des balles de foin en attente de stockage
Des balles de foin en attente de stockageDes balles de foin en attente de stockage
Des balles de foin en attente de stockageDes balles de foin en attente de stockage
Des balles de foin en attente de stockageDes balles de foin en attente de stockage

Des balles de foin en attente de stockage


Cela fait bien longtemps que je n'ai plus vu de bottes rectangulaires même aussi grosses que celles-là ! 

Le début de l'été est la saison de la fenaison pour #photodimanche

 

Et encore plus longtemps que je n'ai pas vu de foin rapporté en vrac sur une charrette.

Je vous propose donc quelques photos anciennes glanées sur le net.

La fenaison dans le Centre de la France
La fenaison dans le Centre de la France
La fenaison dans le Centre de la France
La fenaison dans le Centre de la France
La fenaison dans le Centre de la France

La fenaison dans le Centre de la France

 

Et si vous voulez en voir encore plus, que vous êtes amoureux de l'Auvergne, des dictons sur les foins et des photos d'époque, je vous propose d'aller voir le site ci-dessous.

 

C'était ma participation à #Photodimanche.

Bon dimanche à toutes et à tous ! 

Le début de l'été est la saison de la fenaison pour #photodimanche

Partager cet article

Repost 0

commentaires

feelaure♥ 05/06/2017 13:39

Magnifique, un travail difficile, j'aime beaucoup ton billet
Douce journée
Bises

Ava 04/06/2017 21:42

J'ai l'impression de sentir le foin d'ici, ton article est très bien documenté !

manou 05/06/2017 09:00

Merci Ava ! Quand on vit en ville ça fait du bien :)

lemenuisiart 04/06/2017 19:54

C'est un excellent sujet, et trop belles les cartes ou photos anciennes

manou 05/06/2017 09:00

Je craque aussi devant ces vieilles photos, témoignages du passé

Chris Bernard 04/06/2017 19:25

J'ai même connu tout gosse les bottes de foin "d'avant" ramassées à la fourche, comme sur ces vieilles photos : avant les grandes rectangulaires et les actuelles toutes rondes. Dieu que je deviens vieux ! Chris

manou 05/06/2017 09:01

Je n'en ai qu'un vague souvenir, en tous les cas j'ai vu, petite fille, des charrettes emplies de foin tirées par des boeufs :) Donc tu vois moi aussi je deviens vieille

Renee 04/06/2017 16:17

Un travail dont je me souviens bien pour l'avoir fait aussi autant faux que charger la charrette...Bisoussssss

manou 04/06/2017 18:47

Ce sont de beaux souvenirs même si c'était difficile. Bisous et une douce soirée

Nell 04/06/2017 12:52

J'ai fait les fenaisons, ma chère Manou, car j'avais une amie qui habitait dans une ferme et le champs de son papa était proche de notre maison. Il arrivait avec sa charrette tiré par deux gros bœufs ou vaches, je ne sais plus. Cette odeur de foin est toujours dans ma tête, tu sais. Je me faisais chaque fois une telle joie de les aider. Je pense que j'aurais pu épouser un fermier. Je t'embrasse, ma belle, car de la peinture m'attend cet après-midi. Gros bisous, ma douce, et très agréable long week-end ♥

manou 04/06/2017 18:48

Après-midi peinture...tu n'es donc pas encore au bout de tes travaux a chère Nell. Je sais à quel point la rénovation, c'est long... C'est super que nous partagions ces souvenirs ! Bisous et une douce soirée de repos pour toi

Abby2 04/06/2017 12:04

Voilà un article fort intéressant et j'aime quand je lis des romans de terroir où ils parlent de fenaison; jamais je n'y ai assisté, mais comme pour la transhumance, j'aimerai.
Bon dimanche

manou 04/06/2017 18:50

Quand on en a envie, le rêve se réalise forcément. C'est bien vrai que les romans du terroir retracent bien l'ambiance de l'époque. Bonne soirée

Gomez Victoria - Lynn 04/06/2017 10:50

coucou je viens d'apprendre beaucoup de choses, je ne connais en effet rien aux travaux des champs ; ton témoignage est très beau; bisous

manou 04/06/2017 18:51

Oui mais toi tu connais la mer et ses marées :) Et la photo ! Bisous et à très bientôt

Quichottine 04/06/2017 10:43

Quel bel article sur la fenaison !
Merci, Manou.
J'ai manié la faux, autrefois, lorsque j'étais ado. Je n'y arriverais plus aujourd'hui.
Mais j'aime toujours autant l'odeur de l'herbe coupée, comme j'aime celle des sous-bois après la pluie.
Passe une douce journée. Bisous.

manou 04/06/2017 18:53

Merci Quichottine. Moi non plus je n'y arriverai plus à soulever ces bottes ! Heureusement , tout est mécanisé aujourd'hui car c'était malgré le côté agréable, un travail difficile, car il se rajoutait à tout le reste. Bisous et une douce soirée

écureuil bleu 04/06/2017 10:39

Bonjour Manou. C'et une belle expérience que je n'ai jamais eue. C'est vrai que les techniques ont bien évolué et que l'on ne voit plus que ces grosses balles. Bon dimanche et bisous

manou 04/06/2017 18:53

C'est vrai que toute expérience nous fait voir la vie autrement. Bisous et une belle soirée

marine D 04/06/2017 09:47

Il est difficile aujourd'hui de trouver de l'entraide, nous avons rentré le foin en avance cette année, fin mai, 400 bottes rectangulaires (nous préférons pour distribuer et ranger dans la grange des balles plus petites), mais ce travail est dur, il faut charger et décharger, c'est beaucoup de fatigue en plein cagna !
Il y aura encore du foin à couper dès que le beau temps sera de la partie à nouveau, pour les ânes de mon fils mais avec la machine pour rumballer les grosses balles comme celles que l'on voit partout, c'est plus vite fait.
Je me souviens de ces amoncellements si rustiques que l'on voyait dans les champs autour d'un pieu...
Bisous Manou

manou 04/06/2017 18:57

Oui c'est sûr que même avec la mécanisation cela reste difficile...C'est plus facile d'avoir de bons souvenirs quand on ne fait pas les foins chaque année ! Tu as donc des animaux d'élevage chez toi ? Merci pour ton témoignage. Bisous et une bonne soirée

Nath 04/06/2017 07:37

Je n'ai jamais fait les fokns mais j'ai vu mon grand père couper à la faux . Aujourd'hui près de chez moi, ils emballent les rouleau dans un film plastique, c'est moche ! L'odeur du foin coupé ou qui sèche, voilà un petit bonheur ;)

manou 04/06/2017 18:59

J'ai vu ça aussi en Haute-Loire ! Certains emballent dans un film épais et vert ou noir. C'est vrai que ce n'est pas très esthétique...mais bien sûr, c'est bien compréhensible que ce soit le côté pratique qui compte. En tous les cas l'odeur est encore là quelle que soit la méthode employée. Bises

Nath 04/06/2017 07:39

Les foins ! Coquille ;) et un "x" à rouleau c'est bien aussi !

danièle 04/06/2017 07:27

merci!! de très bons souvenirs remontent à ma mémoire!
très belle journée, bises
danièle

manou 04/06/2017 18:59

Merci Danièle...Bisous et une belle fin de week-end

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -