Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2018 6 26 /05 /mai /2018 05:24
J'aimerais tellement que tu sois là / Graham Swift

Il avait essuyé ses larmes et les yeux d'Ellie étaient restés secs. Puis un silence s'étaient installé entre eux, un silence dans lequel l'expression du visage d'Ellie avait semblé dire : Ne rends pas les choses difficiles, Jack. C'est une nouvelle pénible, ne la rends pas plus pénible. Et il pouvait même voir que cela aurait pu être plus pénible encore.

Il n'aurait pas su décrire ses sentiments à ce moment-là, mais la colère avait dû en faire partie- une très grande partie- car, bien que cela n'ait aucunement trouvé place dans sa relation ultérieure des événements, ce qu'il dit à son père mort, à voix haute et à plusieurs reprises au milieu du champ plongé dans l'obscurité, ce fut : " Espèce de salaud. Espèce de salaud."
...
Il ne se rappellerait jamais le nombre de fois où il l'avait répété, il n'avait pas compté, mais il n'avait pu s'arrêter de le dire...

 

Voilà un roman fort qui se déroule au sud-ouest de l'Angleterre dans le Devon, et en partie aussi sur l'île de Wight...

 

Jack Luxton est assis dans sa chambre face à sa fenêtre, un fusil est posé à côté de lui. Il pleut.

Au loin, il aperçoit la mer toute grise et le ciel plombé. Il vient de se disputer violemment avec sa femme, Ellie et, sans savoir quels mots ont été échangés, le lecteur pressent le drame.

Qu'attend-t-il exactement ? Il va falloir au lecteur beaucoup de patience pour démêler peu à peu les raisons de sa colère et comprendre comment Jack et Ellie en sont arrivés là...

 

En effet, tous deux natifs du Devon, et proches voisins, ils se connaissent depuis l'enfance.

Leurs parents étaient des éleveurs et ont été gravement touchés par la crise de la vache folle. Ils ont tout tenté pour essayer de sauver leur exploitation. Puis, il y a eu la fièvre aphteuse et les dettes qui se sont accumulées. 

 

Après la mort de la mère, lorsque Tom et Jack se sont retrouvés seuls avec leur père, la famille a eu beaucoup de mal à s'en sortir.

Puis Tom est parti pour s'engager dans l'armée... Alors lorsque le père est mort, Jack et Ellie ont décidé de ne pas rester. Il fallait de toute façon vendre les fermes pour pouvoir éponger les dettes. 

Ils ont acheté un terrain de camping sur l'île de Wight et la ferme des Luxton est devenue une maison de campagne.

 

Au camping, en fin de saison, lorsque les habitués sont partis, les caravanes sont inoccupées et c'est le moment que choisissent, chaque année Jack et Ellie, pour s'offrir quelques jours de vacances bien méritées au soleil... 

Mais cette année, Jack a décidé qu'ils ne partiraient pas. Quelques temps auparavant, il a en effet reçu une lettre lui annonçant que Tom, son jeune frère engagé dans l'armée depuis des années et parti en Irak, venait de décéder.

Jack s'est rendu seul aux différentes cérémonies militaires. Ellie n'a pas voulu venir et maintenant que pour Jack, il n'est pas question de partir en vacances, elle ne comprend pas ses raisons.

Elle ne sait pas que Jack veut renouer avec ses souvenirs parce qu'il en a besoin...

 

Et tous là-bas (hormis lui) à présent, pense-t-il, à cette minute même, sous ce vent et cette pluie. Le vent qui arrache les pétales roussis de toutes ces fleurs, qui renverse les bouquets et les couronnes entassées, la pluie qui rince les pierres tombales, nouvelles et anciennes, l'eau qui s'infiltre dans la terre.
Sentent-ils, savent-ils tout cela, ou cela leur est-il épargné ?

 

C'est un roman difficile à lire au départ car il faut suivre le raisonnement de l'auteur et ses "va-et-vient" incessant entre le présent _ la vie des deux protagonistes donc_et les souvenirs de Jack et de sa vie familiale. L'auteur donne la parole tour à tour à chacun des différents personnages. 

Après un démarrage difficile, lorsqu'on comprend ce qu'a été la vie de Jack, le lecteur se laisse prendre et veut en savoir plus.

Les événements s'imbriquent, le suspense monte en puissance jusqu'à ce que le puzzle se mette en place et qu'arrive enfin le dénouement.

 

L'auteur décrit les personnages avec une grande finesse psychologique.

Le lecteur entre dans l'histoire de cette famille d'éleveurs qui souffre de la perte de ses biens, de son endettement malgré le travail acharné qui est le leur quotidiennement. Jack et son frère cadet de 8 ans plus jeune, ont été très unis durant leur enfance mais ensuite, lorsque Tom n'a plus donné de nouvelles une fois engagé dans l'armée, Jack ne parlait plus du tout de lui et Ellie pensait qu'il l'avait oublié.

Mais ce n'est pas si simple...

Les liens familiaux sont là et les non-dits aussi. Jack replonge dans le passé tout en méditant sur ce qui est advenu. Ils ne pouvaient pas changer certaines choses, mais il aurait pu, ce matin là, empêcher Tom de fuir...

 

Ce roman pose bien le drame humain qui se noue derrière la perte d'un être cher.

Comment se protéger lorsque le passé resurgit sans prévenir ?

Comment Jack peut-il revenir en arrière pour pouvoir dire à son jeune frère, ce qu'il voudrait tant avoir su formuler à haute voix :" J'aimerais tellement que tu sois là" !

C'est ce qu'il avait écrit à Ellie durant son adolescence, et c'est ce qu'aujourd'hui il voudrait arriver à dire à tous les êtres chers qui sont partis et dont les fantômes le hantent...

 

L'intrigue est remarquablement bien construite. L'auteur sait parler avec beaucoup de pudeur et de tendresse de la douleur de la perte, de la solitude qui marque à jamais ceux qui restent, parce qu'ils ne peuvent oublier...

Il nous montre aussi dans ce roman, l'importance des ancêtres pour les générations futures...

Il aborde également les problèmes de société et le déclin et la paupérisation du monde rural. 

C'est le premier roman de l'auteur que je lis mais ce ne sera pas le dernier, car j'ai trouvé ce roman très fort, profondément humain bien qu'assez sombre, je le reconnais. D'ailleurs je l'ai lu durant l'hiver et j'arrive à peine aujourd'hui à pouvoir vous en parler.

 

...alors Tom trouverait enfin le repos. Mais était-ce Tom, toujours avec lui, qui lui inspirait cette pensée ? Était-il ici ? Était-il parti ?
La pluie continuerait à crépiter au carreau et il tremblerait d'être de nouveau seul (mais l'était-il ?) dans la chambre où il l'avait été auparavant.

 

Livre proposé dans le cadre du challenge de Philippe "Lire sous la contrainte"...Le titre de mon livre devait comporter le son "è".

J'aimerais tellement que tu sois là / Graham Swift

Partager cet article

Repost0

commentaires

Marion L. 01/06/2018 11:07

Bonjour Manou et merci pour ce partage. Je ne connaissais pas cet auteur, une occasion pour moi de le découvrir.

manou 01/06/2018 19:47

J'en avais entendu parler pour "le dimanche des mères" que je n'ai pas trouvé et je n'ai pas été déçu par celui-là...c'est très fort !

champagne 31/05/2018 21:24

j'ai le dimanche des mères du même auteur 2017. Je ne l'ai pas encore lu mais il semble bien noté aussi
je ne connaissais pas celui là
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
je n'aurai pas assez d'une vie pour lire tous ces ces auteurs talentueux et trop prolixes (lol) bonne soirée Manou et merci pour tout ce temps passé à rédiger ces pitchs si alléchants

manou 01/06/2018 06:32

J'aime partager mes lectures...j'avais noté cet auteur pour lire "le dimanche des mères" dont j'avais entendu beaucoup parlé et puis finalement je me suis décidée pour ce titre-là. Mais je lirai d'autres oeuvres c'est sûr. Bonne fin de semaine

Valérie 27/05/2018 21:12

Je n'ai lu qu'un roman de l'auteur (son dernier) mais comme toi, je le relirai.

manou 01/06/2018 06:32

On fait des échanges comme ça en ne lisant pas les mêmes titres :)

manou 27/05/2018 07:03

Merci à tous pour votre visite et vos commentaires ! Bonne lecture

lavandine 26/05/2018 23:32

Pas sûr d'avoir envie de le lire mais c'est ça qui est bien car cela oriente mon choix à la médiathèque.

Gros bisous et bonne nuit !
Lavandine
http://lorgnettedunjour.canalblog.com/

Cléo 26/05/2018 21:18

Belle présentation, comme toujours Manou! Mais j'ai de la difficulté avec les histoires qui se promènent dans le temps... Merci! Bises et bonne soirée !

CathyRose 26/05/2018 20:35

Je n'ai rien lu de cet auteur, et c'est même la première fois que j'en entends parler. A te lire on sent en effet que ce roman est très dur, l'histoire est forte. Merci pour ton avis en tous cas ...
Belle soirée, bisous !
Cathy

Violette 26/05/2018 19:16

comme j'avais beaucoup aimé Le dimanche des mères et que ton billet est enthousiaste, sûr que je lirai celui-là ! bon week-end!

Gomez Victoria - Lynn 26/05/2018 18:26

coucou ça a l'air si triste ; bisous

chez laramicelle 26/05/2018 18:03

coucou je vois qu'il t'a beaucoup marquée , bisous

Renée 26/05/2018 14:30

te souhaite doux weekend Manou...Bisous

Eve-Yeshé 26/05/2018 14:08

encore un auteur qui est dans ma PAL et que je n'ai toujours pas lu!!!
je viens de terminer le roman de Jonathan Coe "Testament à l'anglaise" qui se déroule pendant les années Thatcher alors pourquoi pas enchaîner avec celui-ci :-)

Nell 26/05/2018 13:29

Encore un grand merci de nous livrer tes sentiments, ma chère Manou. Je comprends combien il est dur d'oublier le passé et tout ce qui s'y rattache. Gros bisous et excellente fête des mères ♥

Maria-Lina 26/05/2018 12:56

Bonjour douce Manou, un livre qui semble très touchant... merci pour ce beau partage! Bise, bon week-end tout doux!

Philippe D 26/05/2018 12:53

Je ne connais l'auteur que de nom.
Merci pour cette dernière participation à mon challenge et rendez-vous demain pour la nouvelle contrainte avant la pause de l'été.
Bon après-midi.

chemindetables 26/05/2018 11:53

un livre que tu nous présente très bien mais qui doit être pas évident à lire avec la mort, la résurgence du passé etc....
bisous
patricia

Doc Bird 26/05/2018 10:08

A lire, peut-être, car le thème du deuil et de ce qu'on ne s'est pas dit est douloureux. Merci pour la découverte.

Quichottine 26/05/2018 10:03

Je n'ai jamais rien lu de lui... mais ce que tu en dis est une belle invitation à le lire.
Merci !
Bisous et douce journée.

domi 26/05/2018 09:41

voilà encore une critique bien étayée !

écureuil bleu 26/05/2018 09:41

Bonjour Manou. ce roman semble effetcivement très fort et je le lirai peut-être. Bonne journée et bisous

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -