Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 05:40

 

Hier je vous ai emmené sur la crête de Saint-Pons et je vous avais promis de franchir avec vous le joli passage entre deux murets, situé sur le plateau.

Pour aller là où je veux vous emmener, il faut d'abord suivre le chemin qui borde les falaises, avant de descendre sur une des restanques en contrebas par une sorte d'éboulis formé par des pierres écroulées.

Un petit cairn indique que le passage est fréquenté par les connaisseurs. Pas très facile d'accès, il faut bien le reconnaître, mais ce que nous avons découvert valait le coup d'oeil et les égratignures...

 

Nous voilà presque au bout du monde civilisé, devant une superbe construction qui servait de bergerie à l'époque où le Luberon était peuplé de nombreux troupeaux...

 

Une bergerie rupestre sous la crête de Saint-Pons / Balade en Provence dans le Luberon

 

Vous me croirez ou pas, mais je n'ai pas trouvé trace de cette construction ni sur les cartes, ni sur les blogs ou autre sites de randonnées, touristiques ou pas, de la région de Bonnieux.

Je ne sais même pas si le site a un nom précis car pour cela, il faudrait aller interroger les anciens...ou peut-être les chasseurs ! 

 

Une fois descendu en contrebas du chemin, et en suivant le sentier, on découvre une première construction, appuyée sur la falaise. Un homme n'y tiendrait pas debout : elle servait peut-être à isoler les brebis gestantes ou malades. 

 

On approche...On approche...
On approche...

On approche...

 

On découvre un peu plus loin, un mur exceptionnellement long, appuyé lui aussi à la falaise... dans un environnement envahi par les chênes verts. C'est le mur de la bergerie. 

Le mur de la bergerie

Le mur de la bergerie

 

Un peu plus loin, on aperçoit une ouverture mais le mur se prolonge au-delà. 

Une bergerie rupestre sous la crête de Saint-Pons / Balade en Provence dans le Luberon
Une bergerie rupestre sous la crête de Saint-Pons / Balade en Provence dans le Luberon

 

La bergerie est bien là, certes un peu envahie par la végétation, sur cette restanque sans nul doute autrefois cultivée et qui aujourd'hui paraît être au bout du monde. 

Ses murs sont solides et encore debout ce qui la rend précieuse. On dirait presque un ermitage avec ses petites pièces attenantes...

Nous sommes juste en-dessous de la crête et nous apercevons en levant les yeux les rochers en surplomb. 

La crête de Saint-Pons au-dessus de nous
La crête de Saint-Pons au-dessus de nous

La crête de Saint-Pons au-dessus de nous

 

Aucun bruit de la civilisation n'arrive jusqu'à nous, car les voitures de la combe sont loin et nous sommes loin de toute habitation ! Quelques bruissements par-ci par-là, montrent que la vie est bien présente, mais elle sait se faire discrète ici et même les chants des oiseaux nous paraissent assourdis dans le silence qui nous entoure. 

 

Alors pas d'hésitation, nous nous approchons !

A notre gauche, c'est la grande bergerie et les restes de sa porte en bois aux clous forgés par des mains expertes...

Les gonds sont encore en place mais la porte a été enlevée.  

 

La bergerie
La bergerieLa bergerie
La bergerieLa bergerie

La bergerie

 

Nous observons des traces de ciment...

La porte a donc été renforcée assez récemment. 

Les traces de ciment

Les traces de ciment

 

En pénétrant à l'intérieur, nous découvrons que la bergerie est particulièrement grande. 

L'intérieur de la grande bergerieL'intérieur de la grande bergerie
L'intérieur de la grande bergerie
L'intérieur de la grande bergerieL'intérieur de la grande bergerie

L'intérieur de la grande bergerie

 

Un peu plus loin, l'ouverture creusée dans le mur permet d'accéder à une autre partie de la construction. Peut-être les habitations du berger ?

Une petite pièce, bâtie elle-aussi contre le rocher, se trouve à gauche...

La petite pièce de gauche
La petite pièce de gauche

La petite pièce de gauche

 

...elle s'ouvre dans un long couloir éclairé par une fenêtre unique à barreau ce qui est surprenant ici. 

Le toit s'étant écroulé, nous apercevons la paroi rocheuse à travers les plaques calcaires qui remplaçaient les tuiles...

La fenêtre et le toit effondré qui laisse entrevoir la paroi rocheuse
La fenêtre et le toit effondré qui laisse entrevoir la paroi rocheuse

La fenêtre et le toit effondré qui laisse entrevoir la paroi rocheuse

 

Au bout du couloir, une autre pièce de forme conique est elle-aussi bien conservée car bâtie entre le mur et la roche...

La pièce du fond...

La pièce du fond...

 

Si nous longeons encore un peu le mur extérieur, une autre construction, écroulée à présent nous laisse voir l'arrière de la  pièce et la façon dont le mur s'accroche à la paroi... 

L'arrière de la pièce

L'arrière de la pièce

 

Cette paroi calcaire est ouvragée comme de la dentelle : c'est l'action de l'eau...

La paroi rocheuse
La paroi rocheuse

La paroi rocheuse

 

Et maintenant que nous avons visité les lieux nous avons le choix : soit tenter de descendre par les restanques, un peu risqué je trouve car on ne sait pas trop à quelle distance se trouve le sentier par lequel nous sommes montés et peut-être faudra-t-il en plus sauter d'une restanque à l'autre au risque de ne plus pouvoir remonter si nous nous trompons de chemin... c'est ce que mon mari voudrait faire ! Soit remonter par la crête...Devinez lequel des deux a gagné ?!

Au retour, nous nous apercevons que le mur de la bergerie a lui aussi (comme la porte) été rénové en partie : le changement de couleur et l'agencement des pierres sur la gauche, en est une preuve que nous n'avions pas vu en arrivant. Je ne sais toujours pas aujourd'hui ni par qui, ni depuis quand.

 

Le mur de la bergerie : on voit bien le changement de couleur et l'agencement différent des pierres à gauche

Le mur de la bergerie : on voit bien le changement de couleur et l'agencement différent des pierres à gauche

 

La balade d'aujourd'hui est terminée, j'espère qu'elle vous a plu et que vous n'êtes pas trop fatigués ! 

Promis, un de ces jours, nous irons à nouveau découvrir d'autres sentiers sauvages de ma chère Provence ou d'ailleurs...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

missfujii. 30/05/2017 07:24

Cette bergerie est splendide, merci du partage

Violette 25/05/2017 12:35

Whaouh, c'est un vrai trésor ! Magnifique !

vivi 21/05/2017 22:39

J'aime bien ce petit coin du bout du monde. Le berger ne devait pas craindre la solitude...
Nos maris sont bien les mêmes : à vouloir toujours prendre des raccourcis et tenter des aventures... alors que nous sommes plus sages et prudentes :o)

Eglantine 19/05/2017 23:17

Suspens intéressant !Quel bel endroit !ces dentelles de roche sont une merveille !

Gomez Victoria - Lynn 19/05/2017 20:02

c'est superbe; et étonnant ; nous n'avons pas ça ici ; c'est incroyable ; et beau; bisous

lemenuisiart 19/05/2017 19:51

Cela me fait penser à celle de Cubières, mais ici ce n'est pas dans l'Aude
Très beau

Renee 19/05/2017 16:43

C'est impressionnant que ce soit si bien conservé et manifestement pas ou peu connu! Superbe. Bisousssss

Nell 19/05/2017 14:21

Tu maintiens un suspens évident, ma chère Manou, et tu nous mènes là où tu veux...Un peu comme ton époux, hein? Tu as gagné alors!!! Quel magnifique endroit et quelle belle découverte. J'adore ces restanques. La vie est encore là, Manou. J'espère que tout va bien pour toi? Je t'embrasse et te souhaite un très agréable week-end

Maria-Lina 19/05/2017 12:44

Quelle magnifique balade, j'adore! Tout est tellement beau, merci pour ce merveilleux partage! Bise, bon vendredi tout doux!

Domi 19/05/2017 11:30

C'est très intéressant, tant le commentaire que les photos ; il y a tant d'endroits en France qui ont été désertés par les humains alors qu'ils furent des lieux de vie, mais celui là est spécialement beau ! Et plein d'éloquence.

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -