Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 05:49
Le  vallon de Ponserot vue générale du bassin

Le vallon de Ponserot vue générale du bassin

 

Aujourd'hui nous allons revenir en Provence, pour terminer la visite du vallon de Ponserot...

Ce petit vallon que je vous ai montré plusieurs fois depuis la semaine dernière débouche dans la vallée de la Durance. 

 

Là, à l'embouchure (ou presque) et pendant plusieurs décennies, l'extrémité du vallon de Ponserot a servi de bassin de décantation aux eaux du canal de Marseille.

 

Je vous ai déjà raconté le problème de l'eau en Provence et en particulier celui de l'alimentation en eaux de la ville de Marseille. Ces problèmes d'eau ont été résolus durant le XIXe siècle grâce à la construction du Canal de Marseille, dont je vous ai déjà parlé.

Mais subsistent encore pendant ce siècle, les problèmes liés aux boues charriées par les eaux. Les bassins de décantation situées près de Marseille ne suffisent pas.

Des bassins secondaires, plus petits, sont pourtant en activité dont celui qui nous intéresse : le bassin ou déversoir de Ponserot

 

L'ancien bassin de décantation de Ponserot aujourd'hui
L'ancien bassin de décantation de Ponserot aujourd'huiL'ancien bassin de décantation de Ponserot aujourd'hui
L'ancien bassin de décantation de Ponserot aujourd'hui

L'ancien bassin de décantation de Ponserot aujourd'hui

Et après son abandon / Image internet (http://lecanaldemarseille.fr/j/le-canal/adduction-amont/canalamont-ponserot)

Et après son abandon / Image internet (http://lecanaldemarseille.fr/j/le-canal/adduction-amont/canalamont-ponserot)


 

Construit en 1848, ce déversoir d'une surface modeste de 15 700 m2 permettait de stocker, pour la faire décanter, 100 000 m3 d'eau. Ce sont les rochers qui formaient ses parois naturelles. 

L'eau était retenue par une levée, une sorte de barrage de 36 mètres d'épaisseur à la base et de 120 m de longueur, pour 19 mètres de hauteur. La levée était  munie de vannes permettant aux boues de se déverser par un chenal, directement dans la Durance..

L'eau arrivait directement de la Durance en amont, par un canal latéral et débouchait dans le réservoir par une énorme buse que l'on peut encore observer car elle est en parfait état. 

 

 

Plan du bassin de décantation

Plan du bassin de décantation

Le canal d'introduction de l'eau...et la buseLe canal d'introduction de l'eau...et la buse
Le canal d'introduction de l'eau...et la buse
Le canal d'introduction de l'eau...et la buseLe canal d'introduction de l'eau...et la buse

Le canal d'introduction de l'eau...et la buse

 

La surface faible  de ce bassin de décantation, permettait à l'eau de le traverser seulement en trois heures. Mais ce temps très court ne permettait pas une décantation suffisante (seulement 45 % des boues).

 

Ce bassin aménagé dès l'origine du Canal, vers 1849, servait de bassin de décantation. Il était divisé en deux parties séparées par un double mur. Dans la première partie, servant de dégrossisseur, les eaux étaient amenées par un canal introducteur dans le fond du ravin, à l'opposé du barrage. Elles se déversaient en superficie, entre les deux murs et parvenaient, par des orifices aménagés dans le bas du deuxième mur, dans la deuxième partie du bassin. Les eaux repartaient en surface, dans le canal, par 28 ouvertures de 3 m placées sur la rive gauche de la branche mère.

La vidange des bassins s'effectuait par un tuyaux en fonte de 0 m 600, placé sur toute la longueur du bassin dans les deux compartiments, il portait plusieurs tubulures verticales.

Un déversoir d'une superficie de 32 m 25 de long, recevait le trop plein des eaux de pluie amenées dans le vallon.

Site du Canal de Marseille

Le déversoir ?

Le déversoir ?

 

En 1864, on construit des canaux latéraux à gauche et à droite, ouvert par des "vanettes" de 0.40m de large. En tout 81 "vanettes" se situent rive gauche et 72, rive droite. Elles permettaient le nettoyage automatique du bassin.

Jean François Mayor de Montricher, l'ingénieur suisse qui en avait assuré la conception, mourut l'année de la mise en route de ce réservoir. Il ne sut jamais que son bassin était si bien conçu (bien que trop petit) qu'il ne s'envasait jamais, ne nécessitant ainsi ni vidange totale, ni curage régulier...  

 

Les vanettes réparties latéralement à gauche et à droiteLes vanettes réparties latéralement à gauche et à droite
Les vanettes réparties latéralement à gauche et à droite
Les vanettes réparties latéralement à gauche et à droiteLes vanettes réparties latéralement à gauche et à droite

Les vanettes réparties latéralement à gauche et à droite

 

En 1885, un accident survient et interrompt le fonctionnement : le mur construit au centre du bassin qui le divisait en deux parties, se rompt sous la pression des eaux. Un tuyau de vidange s'est bouché, empêchant l'évacuation des eaux boueuses.

Le bassin de Ponserot est alors définitivement abandonné...

Depuis la nature a repris ses droits mais la construction est bien visible partout. Bien que  je n'ai pas trouvé d'accès pour descendre au fond du bassin...nous avons fait une belle balade...

 

A droite le mur qui s'est rompu sous la pression des eaux / A gauche la buse d'arrivée des eaux du canal

A droite le mur qui s'est rompu sous la pression des eaux / A gauche la buse d'arrivée des eaux du canal

 

C'est depuis la fin du XIXe siècle, le bassin de décantation de Saint-Christophe, beaucoup plus vaste, qui est désormais en fonctionnement.  

Tout le monde peut l'observer en se rendant de Rognes dans le Vaucluse (ou vice versa). Je vous en parlerai plus en détails un jour prochain, mais en attendant que je vous conte son histoire, je vous donne un petit aperçu de ce grand réservoir d'eau. 

La bassin de Saint-ChristopheLa bassin de Saint-Christophe
La bassin de Saint-Christophe

La bassin de Saint-Christophe

 

Et pour terminer, voici à quoi ressemble le canal de Marseille à ce niveau, juste avant l'arrivée à ce nouveau bassin de décantation.

Pour ceux de la région que cela intéresse, je vous mets une carte pour que vous puissiez situer les différents lieux dont je vous ai parlé ! 

Le canal de Marseille (entre Saint Estève-Janson et le bassin de Saint-Christophe)
Le canal de Marseille (entre Saint Estève-Janson et le bassin de Saint-Christophe)Le canal de Marseille (entre Saint Estève-Janson et le bassin de Saint-Christophe)
Le canal de Marseille (entre Saint Estève-Janson et le bassin de Saint-Christophe)Le canal de Marseille (entre Saint Estève-Janson et le bassin de Saint-Christophe)

Le canal de Marseille (entre Saint Estève-Janson et le bassin de Saint-Christophe)

La vallée de la Durance, le canal de Provence et le canal de Marseille

La vallée de la Durance, le canal de Provence et le canal de Marseille

Partager cet article

Repost 0

commentaires

yannn 14/05/2017 14:13

Un article très bien documenté .
Et ce principe de bassin de décantation , je découvre. Un peu sous dimensionné le premier?

J'ai du mal à concevoir un tel dispositif sans évacuation des boues.
Et ce pour avoir des eaux claires pour l'agriculture je pense.

Tu as su retrouver dans le paysage, les traces , les indices de ces ingénieuses trouvailles.
Ici, au pied du Donon des Vosges, orage en direct live.
Te souhaite un meilleur temps . Yann

manou 16/05/2017 21:22

Je n'ai peut-être pas tout compris en ce qui concerne l'évacuation des boues...il devait bien y avoir des vannes puisqu'un canal se déversait dans la Durance, c'est-à-dire la rivière en contrebas !! L'eau alimentait par des canaux la ville de Marseille comme le fait le nouveau bassin... Merci pour ton commentaire

Mon arbre aux violettes 13/05/2017 17:26

Que la Durance est belle !! Cette rivière me fait toujours rêver ! Merci pour ces belles photos et ces belles explications ! A bientôt !

manou 13/05/2017 17:46

Merci ! Je mettrais d'autres photos à l'occasion...Bises

moqueplet 13/05/2017 07:24

une belle balade pour s'oxygéner, pas de pollution dans cet endroit de nature.....passe une bien douce journée

manou 13/05/2017 17:47

C'est sûr même si la route vers le Luberon est très fréquentée, on ne l'entend pas de là !

Quichottine 13/05/2017 00:34

Belle balade instructive.
Merci Manou.
Bises et douce soirée

manou 13/05/2017 17:47

Merci à toi ! Ce sont des vestiges que peu de gens connaissent...et c'est impressionnant je trouve de trouver ça en pleine balade. Bisous

Cléo 12/05/2017 23:23

Intéressant cette vulgarisation. Bises et bon week-end !

manou 13/05/2017 17:48

Merci Cléo. J'essaie de ne pas me perdre dans des explications trop compliquées et pourtant il faut bien comprendre comment tout ça fonctionnait ! Bises et un doux week-end

lemenuisiart 12/05/2017 21:05

Que c'est beau comme balade et en plus la carte.

manou 13/05/2017 17:49

Merci Christian oui je confirme le coin est très beau...

Maryline 12/05/2017 15:44

C'est intéressant ces diverses constructions pour amener l'eau à bon port et les changements à effectuer pour la rendre claire et potable. Ces constructions en pierres s'intégraient bien dans le paysage... elles ont finies par ne plus fonctionner mais le modernisme a pris le relais. C'est quand même un beau témoignage sur la difficulté de faire arriver l'eau dans des endroits reculés. La valériane est reine là-bas!
Bonne soirée Manou

manou 12/05/2017 17:56

Merci Maryline ! Oui tu as raison malgré leur ingéniosité il a fallu abandonner ces constructions pourtant bâties solidement. Mais les progrès n'ont pas cessé en ce qui concerne le génie civil au cours du XXe siècle...et Marseille n'a pas de soucis à se faire pour son approvisionnement en eau. Bises et une bonne fin de journée

Pascale DELALANDRE 12/05/2017 15:09

Merci Manou, c'est une superbe promenade haute en couleurs que tu nous offres.
Je te souhaite une belle fin de journée

manou 12/05/2017 17:52

Merci Pascale c'est gentil à toi ! Merci de prendre le temps de passer. Bises et une douce soirée

Gomez Victoria - Lynn 12/05/2017 13:33

c'est une magnifique promenade dans un coin que je ne connais absolument pas; je vais préparer un article promenade chez moi aussi :) il faut le temps de le faire ; bisous

manou 12/05/2017 17:51

Une bonne idée ! Je serais heureuse de visiter ton coin en photos. Bisous

Maria-Lina 12/05/2017 12:23

Bonjour douce Manou! Quelle magnifique balade, que c'est beau! Bisou, bon vendredi dans la joie et la tendresse!

manou 12/05/2017 17:50

C'est un lieu un peu magique et loin de tout. Bisous et une douce fin de semaine

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est le printemps maintenant !

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -