Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 06:09
Albin Michel 2017

Albin Michel 2017

Une cocotte Irone, fonte émaillée intérieur et extérieur, couleur rouge, vingt-huit centimètres, utilisable sur tous les feux dont induction et au four, répartition homogène et progressive de la chaleur, lavable au lave-vaisselle, garantie à vie.

...disons-le tout net, les enfants ne brûlent pas de devenir comptable. Ils déclarent, avec un aplomb magnifique, non, non, moi je serai pompier, danseuse étoile, footballeur, maîtresse d'école, président de la République, ce genre de choses. Mais comptable, non.

 

Tout d'abord je tiens à remercier les éditions Albin Michel, et Babelio, qui m'ont fait confiance et permis de découvrir ce roman en avant-première dans le cadre d'une Masse critique exceptionnelle. Je les remercie de leur confiance.

C'est donc un roman que je n'ai pas choisi et que je n'aurais sans doute pas emprunté spontanément en médiathèque (vue la couverture !), mais que j'ai accepté de bon coeur de recevoir et de lire.

 

L'histoire commence au mois de janvier...

Eugène, comptable depuis 19 ans décide de commander par internet une cocotte en fonte rouge pour mitonner de bons petits plats. 

Sa vie n'est pas trépidante et il se sent souvent seul, aussi attend-il la réception de sa cocotte avec impatience.

Parfois il se rend dans un bar proche de chez lui ou traîne un peu sur internet et il rêve en lisant les commentaires des autres...

En se promenant au bord de la mer à Saint Jean-de-Luz, où il habite, il se prend à imaginer qu'il est quelqu'un d'autre. Il trouve que botaniste est un métier qui fait davantage rêver les femmes...que comptable alors il se met à se documenter sur les plantes, la protection de l'environnement et la nature en général.

Pour se distraire le soir, il regarde la télé et en particulier cette émission de télé-réalité qui fait la une des médias, "Senior Stories" dans laquelle vous l'avez deviné, ce sont des seniors qui tiennent le public, surpris mais conquis, en haleine. 

Désespérant que la cocotte arrive un jour, il se décide à faire une réclamation auprès du service après-vente qui se trouve en Normandie. La réponse arrive sous forme d'une lettre-type dans laquelle, on lui demande encore de patienter...à cause du temps. Or  le mauvais temps n'a duré que deux jours et il attend sa cocotte depuis des semaines. 

 

Le transporteur, contacté, nous informe que les conditions météorologiques de ces derniers temps ont pu entraîner un certain retard.

 

Au fil de ses réclamations, il noue une relation avec Lucia, l'employé du service clientèle des cocottes Irone. Celle-ci finit par lui en faire expédier une autre...

La cocotte arrive enfin à la fin du mois d'avril mais tous deux vont continuer à communiquer et à échanger sur leurs régions respectives et sur leurs vies.

C'est alors que Lucia décide de répondre favorablement à l'invitation d'Eugène qui lui propose de venir chez lui déguster un plat mijoté avec la fameuse cocotte.

 

Mais, alors qu'elle a traversé la France pour venir le rejoindre, que leur rencontre est à la hauteur de leur attente, et que tout va pour le mieux, la terre se met subitement à vibrer, le temps semble s'arrêter un bref instant puis de plus en plus souvent, et l'air se raréfier : la planète montre des signes de faiblesse...

Les habitants s'affolent, et ne parlent plus que de ça. Ils renoncent à se rendre à leur travail, paralysant peu à peu tout le pays. 
Seuls les seniors de l'émission de télé-réalité vont être capable de ne pas céder à la panique et de continuer à diffuser conseils et points de vue à l'antenne, tandis que les politiques disparaissent les uns après les autres de la circulation...et que les scientifiques planchent pour trouver une solution. 

Le monde n'était donc pas invulnérable, s'étonnent certains ?

 

Les studios sont encerclés par des centaines de sympathisants, ils campent là jour et nuit, retransmettent le tout en direct sur les réseaux sociaux, soutiennent les papies-mamies. Ce soir ils reçoivent une délégation d'ouvriers en grève.

 

Voilà un roman léger et qui se lit en une soirée. Les chapitres sont courts et bien rythmés. Le texte est empreint de douceur, de poésie et, vous l'avez deviné, de bons sentiments. L'intervention d'événements surnaturels, mais qui pourraient ne pas l'être un jour, apporte une note de fantaisie dans le déroulement des événements mais peuvent surprendre le lecteur. 

 

C'est avant tout l'histoire d'une rencontre entre deux personnes solitaires et toutes deux discrètes qui n'hésitent pas à modifier leur quotidien et leur comportement pour profiter du bonheur qui leur est offert. Ils saisissent la vie telle qu'elle se présente et en toute simplicité. 

L'échange épistolaire entre Eugène et Lucia, est très touchant et empli de générosité et de douceur. Très formelle au départ, les lettres deviennent de plus en plus personnelles et tous deux, plutôt timides, se lâchent un peu.

 

Ce roman est aussi une critique, certes légère mais bien réelle de notre société incapable de se contenter de ce qu'elle a et qui en veut toujours plus sans que les hommes ne soient plus capables de réaliser leurs rêves de bonheur.

Seule, l'émission de télé-réalité qui est suivie par de nombreux spectateurs tout au long de la journée, fait bouger peu à peu les mentalités. D'autant plus que les seniors décident de ne pas s'en laisser conter et de transformer le loft en une tribune politique et sociale où tout le monde peut venir s'exprimer ouvertement, au grand dam du directeur de chaîne...

 

L'auteur glisse dans ses pages de nombreuses idées écologiques, nous incitant à réfléchir sur les conséquences d'une exploitation trop importante de notre Terre et montrant l'attitude des hommes, terrorisés au moindre couac mais ne se demandant jamais qui en est le responsable. La baleine qui grâce à son sonar peut se repérer la plupart du temps dans notre monde même perturbé, est comme un appel à la raison qui nous est lancé.

 

C'est donc une lecture facile mais plaisante, à la fois moderne, tendre et emplie d'humour, mais pour laquelle je ne peux pas m'empêcher d'avoir une impression de déjà vu...

Je suis cependant persuadée que ce roman plaira beaucoup aux amateurs de "feel-good" et aux jeunes adultes. Il peut d'ailleurs être lu également par des lycéens. 

A réserver donc aux vacances...ça tombe bien puisque ce roman ne sort en librairie qu'à la fin du mois de mai. 

 

Eugène lui raconte ses Pyrénées tout en conduisant. Seules les montagnes ne se rencontrent jamais, dit le proverbe...
Ici, explique Eugène, abondent les géants protecteurs ou menaçants...des nains aux pieds palmés...des fées et sur le toit de certaines maisons on peut voir des tuiles ou des pierres dressées de formes variées, ce sont des "espantabrujas", des effraie-sorcières, car ces dernières aiment entrer dans les maisons pas la cheminée...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

zazy 08/05/2017 15:41

Comme toi je n'aurais pas spontanément acheté ce livre, mais ce que tu en dis est très palsiant, alors...

manou 08/05/2017 18:06

Oui il faut accepter de se tromper :) Cela m'arrive...

Dalva 07/05/2017 10:37

Je viens chez toi comme si j'allais dans une bibliothèque ou une librairie, je regarde les livres, la couverture, le titre, l'éditeur, des extraits, une écriture, les grandes lignes de l'histoire, ce que tu en dis. Sans forcément me dire que je vais tous les lire, j'en découvre un petit morceau qui me plaît bien.

manou 07/05/2017 11:09

Je fais pareil sur les blogs amis et moi aussi je note en sachant très bien que je ne pourrais pas tout lire :) C'est bien normal. Bonne journée

danielle 04/05/2017 22:19

les années 50/60 sont très à la mode en ce moment côté "images" de pub, euh, de réclame.

manou 05/05/2017 08:22

C'est vrai la couverture m'a tout à fait pensé à cette époque : formica, cuisine à petits carreaux et chemisier ou blouse de ménagère :) Bises

missfujii. 04/05/2017 01:02

Personnellement j'aime bien la couverture, je suis tentée par ce roman leger

manou 04/05/2017 07:45

A te dire vrai j'ai découvert la couverture sur le net car lorsque je reçois des livres à tester en avant-première les éditeurs m'envoient souvent les épreuves sans couverture. Donc je n'ai pas été influencée...

Églantine 03/05/2017 23:15

Je l'utiliserai bien pour des estouffades , cette marmitte en fonte! En plus la couleur me plaît bien! Sourire!

manou 04/05/2017 07:44

Le rouge est toujours très gaie en cuisine :)

Yv 03/05/2017 15:48

mais c'est que tu donnerais envie de lire ce livre à défaut de cuisiner (et oui, je suis un homme qui mijote... enfin qui fait mijoter...)

manou 03/05/2017 17:51

En tous les cas il te changerait de tes polars et puis nos deux héros sont charmants :)

barbizon 03/05/2017 15:42

J'aime beaucoup cette histoire, et puis j'aime aussi beaucoup les cocottes en fonte:) par contre, je n'ai jamais rencontrer d'homme sachant mitonner des bons plats avec ou sans cocotte:) je devrais tester et mettre mon mari devant le divin ustensile. Cette histoire ferait un film merveilleux, Meryl Steep dans le rôle de Lucia et pour le rôle masculin, parmi les seniors je ne sais pas..j'espere que la fin se termine bien pour les deux personnages! Bises Manou.

manou 03/05/2017 17:54

Oui cela se termine bien c'est pour ça qu'on appelle ces romans des romans feel-good :) Tu as raison cette histoire ferait un bon film :) Et quant à trouver un homme qui cuisine, je te signale que Yv qui a mis un commentaire juste après toi en est un !! Il l'a annoncé lui-même 4 minutes plus tard. Bisous

marine D 03/05/2017 08:51

Tr!s joliment raconté Manou !

manou 03/05/2017 17:55

C'est un livre simple et léger mais à découvrir en vacances...

lemenuisiart 02/05/2017 20:26

Un titre que me fait rire

manou 03/05/2017 07:19

Et le livre est court et amusant

cathycat 02/05/2017 19:47

Ce livre devrait bien marcher, l'histoire paraît légère et idéale pour les vacances. Contrairement à toi j'aime beaucoup la couverture, j'aime ce genre de photos, c'était une autre époque un peu connotée femme esclave, mais quand tu vois l'engouement pour la cuisine qui s'est développé ces dernières années, je trouve que ces vieilles photos ajoutent du charme supplémentaire. Tu as en tout cas passé un bon moment même si cet ouvrage n'est pas une pièce de grande littérature mais c'est certainement un livre très agréable... Merci pour ta chronique. Bisous

manou 03/05/2017 07:18

Merci pour ton commentaire ! Tu as parfaitement raison : ce qui prime c'est que les deux personnages sont très attachants et que tout tourne autour d'une cocotte et de cette recette qu'il veut mijoter. C'est ce qui lui donne l'idée de l'inviter à le rejoindre, sans ça il n'aurait jamais osé le faire. Une lecture agréable je te le confirme. Bisous

Mousse 02/05/2017 19:12

Bonjour chère Manou,
Tu as fais une très belle chronique, ce n'est pas ma tasse de thé ce genre de livre.
Bonne et douce soirée, bisous.

manou 03/05/2017 07:16

Chacun choisit ce qu'il veut. Moi j'ai joué le jeu et je l'ai testé avec surprise car comme je le dis je ne l'aurais pas choisi dans les rayons d'une médiathèque ou d'une librairie. Bisous

Gomez Victoria - Lynn 02/05/2017 18:22

coucou , en ce moment je n'ai pas le temps, hélas ; bisous

manou 03/05/2017 07:15

J'ai bien vu que tu fais trop de choses :) Bises

CathyRose 02/05/2017 18:19

Et bien le début me plaisait bien ... et paf, voila que tu me parles de surnaturel et là franchement non, je ne peux pas ! Et pourtant ils m'ont l'air très touchants Eugène et Lucia ...
Belle soirée, bisous !
Cathy

CathyRose 03/05/2017 20:09

Et bien tu me rassures alors, merci Manou !
Belle soirée, bisous !
Cathy

manou 03/05/2017 07:15

Quand j'emploie le mot "surnaturel" c'est pour parler de ce phénomène inexpliqué qui consiste à avoir l'impression que la terre s'arrête de tourner...mais c'est une image car rien n'indique que c'est le cas. Et je t'assure que si cela change le comportement des gens, ce roman n'a rien à voir avec un roman fantastique ! Bisous et une douce journée

Nell 02/05/2017 18:00

Je pense que c'est un livre qui pourrait me plaire, Manou. je le note au cas où... Je t'embrasse en espérant que tu as bien profité de ce long week-end. Belle fin d'après-midi ♥

manou 03/05/2017 07:12

Il y a beaucoup d'humanité dans ce livre et il n'est pas prise de tête...impossible de se perdre dans les personnages :) Bisous et une douce journée

Renee 02/05/2017 16:38

Bof celui là me tente pas....mais merci. Bises

manou 03/05/2017 07:11

Je comprends bien, il y a tant d'auteurs à découvrir. Bises

Rose63 02/05/2017 14:43

Merci à toi pour cette suggestion
Une journée à lire tellement il caille encore par ici :)
Bise et @ demain si tu le veux bien

manou 03/05/2017 07:11

Chez nous aussi il ne fait pas bien chaud et on a rallumé la cheminée...les balades sont courtes ! Bisous

Maria-Lina 02/05/2017 13:12

Merci pour ce partage, une belle lecture! Bise, bon mardi tout en douceur!

manou 03/05/2017 07:10

Facile et bourrée de tendresse...ça fait du bien ! Bisous

Maryline 02/05/2017 11:45

Un petit livre à découvrir pour une soirée de détente....
Merci Manou!
Bisous

manou 03/05/2017 07:10

C'est tout à fait ça ! Bisous

écureuil bleu 02/05/2017 11:20

Bonjour Manou. Je ne l'aurais pas emprunté car la couverture est un peu ringarde et le titre ne m'aurait pas accrochée, mais ce que tu en dis me le fera peut-être emprunter à la médiathèque. Bonne journée et bisous

manou 03/05/2017 07:09

Je ne regrette pas de l'avoir découvert et il m'a fait passer un bon moment. Bisous et une douce journée à toi aussi

virjaja 02/05/2017 11:10

c'est vrai que la couverture ne donne pas envie...mais l'hisoire me plait. gros bisous Manou. cathy

manou 03/05/2017 07:09

J'ai été agréablement surprise par l'écriture car j'imaginais un livre moins intéressant au regard de la couverture. Bisous

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est déjà l'automne...

 

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -