Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 06:30
Grasset, 2016

Grasset, 2016

J'ai choisi depuis longtemps de ne pas m'enfermer, de ne pas considérer les choses de manière figée, mais de prêter plutôt l'oreille à la rumeur du monde.
Je ne suis pas devenu écrivain parce que j'ai quitté mon pays natal. En revanche, j'ai posé un autre regard sur celui-ci une fois que je m'en suis éloigné (...)
Le déplacement a contribué à renforcer en moi cette inquiétude qui fonde à mes yeux toute démarche de création: on écrit peut-être parce que "quelque chose ne tourne pas rond", parce qu'on voudrait remuer les montagnes ou introduire un éléphant dans le chat d'une aiguille. L'écriture devient alors un enracinement, un appel dans la nuit et une oreille tendue vers l'horizon(...)
Je considère les rencontres insolites, les lieux, les voyages, les auteurs et l’écriture comme un moyen de féconder un humanisme où l’imaginaire serait aussi bariolé que l’arc-en-ciel et nous pousserait à nous remettre en question.

 

Cet essai, écrit par un amoureux de la langue française, débute par une carte...celle de tous les lieux dont il va nous parler dans son livre avec une mention spéciale pour trois endroits, le Congo où il est né et qui est le "lieu du cordon ombilical", la France où il a étudié qui est la "patrie d'adoption de ses rêves" et les USA et en particulier la Californie, "un coin depuis lequel je regarde les empreintes de mon errance", un lieu où il enseigne la littérature en faisant salle comble à chacune de ses interventions...

Dans ce livre qui se lit comme un roman, Alain Mabanckou nous fait voyager d'un pays à l'autre, d'un lieu à l'autre et d'une rencontre à une autre,  tout en nous contant comme il sait si bien le faire mille anecdotes toutes plus émouvantes, amusantes, surprenantes les unes que les autres.

 

Que ce soit dans un colloque, une conférence, une table ronde, un avion ou lors d'un festival...et même dans la rue, il nous fait part de ces rencontres qui l'ont marqué, lui ont parfois apporté des réponses ou ont été source d'inspiration pour ses romans.

Ainsi il lui est arrivé de s'endormir en pleine conférence alors qu'il attendait depuis longtemps d'écouter la parole de Le Clézio sur les peuplades oubliées dans le monde, d'interviewer dans l'avion de retour, Edouardo Manet,  de partager des recettes de cuisine avec Dany Laferrière rencontré à Montréal ou de discuter dans la rue, de sa descendance africaine avec un clochard de La Nouvelle-Orléans. 

 

Ce livre est un véritable hommage à la langue française, cette langue qu'il aime tant. Il nous prouve que le français n'appartient pas qu'à la France (c'est la seconde langue parlée dans le monde après l'anglais) et que la poésie est toujours vivante même si elle connaît une désaffection évidente. Elle apparaît aussi dans les romans que nous aimons, les contes que nous lisons à nos enfants, les pièces de théâtre que nous allons voir... "c'est le parfum qui enveloppe notre inspiration" dit-il dans la vidéo que je vous ai mis en bas de page. 

 

Mais au-delà de la langue c'est de culture qu'il nous parle...car la langue véhicule des pensées et des émotions différentes selon l'endroit, l'âge, ou le métier des personnes croisées. 

 

Nous rencontrons avec lui des gens célèbres :  Le Clézio, Edouard Glissant, Gary Victor, Dany Laferrière, Henri Lopes, Camara Laye, Mongo Beti, Bessora, Jean-Joseph Rabearivelo, Jacques Rabemananjara, Rachid O., Ernesto Sabato, Léonardo Padura, Jean Métellus et plein d'autres comme par exemple Sony Labou Tansi (Marcel Sony), un professeur d'anglais qui écrit en français dans son cahier à spirales...

Nous croisons aussi de parfaits inconnus qui ont en commun avec nous, d'aimer la langue française, ou des francophiles comme Douglas Kennedy qui prendra des cours de français pendant des mois, pour maîtriser la langue et pouvoir la parler avec les francophones rencontrés lors de ses voyages. 

 

Mais c'est avant tout, une sorte d'autobiographie où  Alain Mabanckou nous raconte sa vie à travers les autres...

On retrouve avec plaisir sa bienveillance, le ton non dénué d'humour, où la tolérance et le plaisir de la découverte de l'autre priment. 

Vous l'aurez compris c'est un livre empli de fraternité et d'humanité à lire que vous soyez amoureux de la littérature et de notre langue ou pas.  

Il se lit comme une longue confidence et tout au long de sa lecture vous aurez l'impression que c'est un ami qui nous parle de ses passions, de ses espoirs, et de ses découvertes.

De plus, il nous donne envie de faire connaissance avec les auteurs que nous ne connaissons pas...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rebecca G. 12/04/2017 21:20

Vraiment intéressant. Je le note. Bisous

Caroline 11/04/2017 23:25

J'ai vu cet écrivain parler lors d'un épisode de la Grande librairie, il a l'air captivant :)

Violette 11/04/2017 20:36

On le voit tout le temps à LGL, et je n'ai toujours pas lu cet auteur... ce que tu m'en dis me fait saliver!

Cléo 10/04/2017 23:58

Ça a l'air vraiment captivant : bon, je vais l'ajouter à ma très longue liste.

manou 11/04/2017 06:45

Quant on aime lire, cet auteur est à découvrir.

fanfan 10/04/2017 21:57

On a envie de lire ce livre après cette présentation et cette interview de l'auteur.Il connaît du beau monde !
Bonne soirée

manou 11/04/2017 06:45

Ce sont parfois des personnes juste croisées mais toutes lui ont apporté quelque chose et son humour te plairait :) à bientôt

lemenuisiart 10/04/2017 21:33

Une belle présentation

manou 11/04/2017 06:44

Merci Christian. Je sais que tu n'as pas le temps de lire mais vous vous ressemblez tous les deux : toi tu mets ta passion dans ton travail d'artisan, lui dans son amour de la langue française qui lui a permis de devenir ce qu'il est. Et tous les deux vous nous faites voyager :)

Eglantine 10/04/2017 21:05

Douglas Kennedy le seul que je connaisse, je n'avais jamais entendu parler des autres auteurs !Gros bisous Manou !

manou 11/04/2017 06:42

Je te rassure le plus grand nombre d'auteurs dont il parle me sont inconnus aussi...mais ce n'est pas le sujet c'est ce qu'il raconte qui est intéressant ainsi que les anecdotes qui étayent le récit. Bisous

danielle 10/04/2017 19:13

j'ai lu quelques livres de cet auteur, par contre pas celui où il n'y a aucune ponctuation; dans ce que tu racontes, c'est sympathique, mais en même temps, je ressens comme une petite pointe de snobisme dans le récit dont tu parles, ou plutôt coquetterie? bah c'est humain, ça ne risque pas de m'arriver, je n'ai jamais rencontré comme ça de gens célèbres, enfin, une fois, oui et les mots me manquaient, je me suis trouvée un peu "nouille". un livre de Mabanckou m'attend dans ma bibli... pour le français 2ème langue après l'anglais, là, je suis très surprise! il me semblait que ce serait plutôt le mandarin, et l'espagnol n'est-il as plus parlé que le français??? enfin, si je vaincs ma flemme, je chercherai! je vais écouter la vidéo, entendre la voix vocale après la voix écrite.

manou 11/04/2017 06:41

Et bien merci pour ton ressenti. Personnellement je n'ai ressenti aucun snobisme dans son écrit. Je l'ai même préféré à ses romans dans lesquels parfois j'ai du mal à entrer tant son monde est différent du nôtre. Quand aux chiffres sur la langue française ce sont des chiffres qui ont été confirmés lors de l'émission de LGL. Il ne s'agit pas de comptabiliser les pays où le français est langue officielle, mais bien les personnes qui le parlent. Je ne suis pas allée vérifier.

CathyRose 10/04/2017 16:40

Merci pour la découverte de cet auteur Manou dont je n'avais jamais entendu parler, pas plus que tous ceux que tu cites ... à part Le Clézio mais dont je n'ai jamais rien lu !
Bel après-midi, bisous !
Cathy

manou 10/04/2017 17:19

Ce n'est pas grave Cathy je n'ai aucun mérite, j'ai vu passer des extraits de textes dans les manuels scolaires et j'ai même eu la chance de rencontrer Gary Victor avec des lycéens. Ce sont tous de grands auteurs originaires de pays différents de notre planète et dans ce livre il y avait plus d'auteurs cités que je ne connaissais pas. Mais ce sont les propos qui sont intéressants et cela nous montre avec humilité que nous avons encore tous les jours à apprendre dans tous les domaines. Bisous Cathy...je viens d'arroser encore mon jardin j'ai des boutures d'hortensias qui ont mal supporté ces derniers jours de chaleur pourtant elles sont en terre depuis l'automne dernier !

Renee 10/04/2017 16:23

J'en avais jamais entendu parler mais ça vaut le coup de lire sont livre comme tu nous le présente. Bisousssss

manou 10/04/2017 17:20

Il se lit facilement car il nous raconte tellement d'anecdotes que même si on ne connaît pas la personne dont il parle, on a envie de la connaître :) Bisous

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -