Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 06:10
Éditions du Rouergue, 2016

Éditions du Rouergue, 2016

Ce sont les femmes qui nous façonnent. Toutes les femmes. Toutes. Je ne te parle pas seulement de nos mères.

 

Prune et Merlin se sont éloignés de la ville pour s'installer en campagne dans une vieille maison à retaper du Sud-Ouest, mal fichue mais pleines de promesses lorsqu'ils auront pu enfin y faire tous les travaux nécessaires. C'est exactement  la maison qu'ils ne voulaient justement pas acheter. 

En attendant, Merlin installe son atelier, un endroit indispensable pour le dessinateur, auteur et aquarelliste animalier de talent qu'il est. Il a en particulier écrit et illustré une série de BD à succès, Wild Oregon et en est déjà au XIIIe tome. 

 

Le couple coule des jours heureux mais la vie sait particulièrement être cruelle. Voilà que Laurent, son meilleur ami meurt subitement.

Le monde de Merlin s'écroule. Au-delà du chagrin, il ne sait pas comment se remettre à écrire car Laurent lui a inspiré le personnage de Jim Oregon, le héros de sa BD. Un personnage bien présent, donc, sorte d'ours solitaire mais très attachant, dont le seul défaut est d'être un peu porté sur la bouteille.

L'inspiration s'envole et Merlin ne sait plus comment faire vivre son héros, s'il doit poursuivre sa série ou tout arrêter... 

 

Dans une bonne BD fidèle aux lois du genre, il faut une morale qui fasse rêver les gens. Le brave est éternel. La vérité triomphe. Les truands sont châtiés, les traites confondus, les voleurs démasqués, les criminels punis. Tout l'inverse de la vraie vie.

 

Mais Laurent qui connaissait bien Merlin, lui a laissé un testament dans lequel il lui demande de faire en sorte que son personnage (Jim Oregon, donc) vive une intense histoire d'amour avant de disparaître... 

Et en plus de lui faire rencontrer le grand amour, Laurent demande à Merlin de se débrouiller pour que pour cette unique fois de sa vie, il ne gâche pas tout, comme il a su si bien le faire de son vivant.

Comment transformer un personnage solitaire et bourru en amoureux transi, soit-il dans une BD ?

Merlin ne sait plus que faire et s'enlise chaque jour davantage, sans pouvoir écrire à nouveau ou dessiner, une seule page...

 

Je vais mal, ils vont mal. Je vais bien, ils vont bien. Et réciproquement. C’est là que ça devient difficile à comprendre.
[Merlin parlant de ses personnages de BD]

 

Vous l'aurez compris, une facette du roman concerne le problème de la création artistique...et l'ingérence de la fiction dans la réalité. L'auteur s'amuse à nous faire passer d'un monde à l'autre et lorsque le personnage de la BD prend le pas sur la réalité, le roman bascule dans le loufoque...

Comme vous l'avez deviné aussi, Merlin est un enchanteur et un vrai. Il est si humain et terriblement attachant ! Sa façon de transformer sa vie en planche de BD est absolument unique. 

 

Le personnage de Prune n'existe qu'à travers le regard de Merlin. Elle est là et bien présente et c'est important pour lui. Il l'aime et elle le lui rend bien. Elle installe le nid, décore la maison, repeint les murs, bêche le futur jardin potager mais Merlin est tellement en dehors du réel, qu'il croit qu'elle creuse une piscine...

Les personnages secondaires ne sont pas en reste : excentriques, colorés, réalistes mais un brin déjantés eux-aussi ! Ma préférence va bien évidemment à l'oncle Albert qui, à bientôt 93 ans, décide de se séparer de sa femme devenue insupportable pour couler des jours heureux avec une vieille femme de son âge, pleine d'humour et de tendresse.  

Le style est enlevé mais très poétique.  Les chapitres très courts sont bien rythmés et le texte est étayé d'extraits de BD et de dialogues écrits ou rêvés...

 

C'est un roman drôle et tendre, dans lequel on entre comme si on rendait visite à des amis. Il n'a pourtant rien de superficiel. On y trouve de vraies réflexions sur la vie, la mort,  le temps qui passe, l'amour et le couple, et l'importance de l'amitié. 

On y retrouve aussi l'humanité et la bienveillance chères à l'auteur. 

 

Nous poursuivons aussi nos existences entre vides et manques, jetant des ponts fragiles entre tous nos abîmes, avançant à l'aveugle vers les jours à venir. On peut croire que le temps passe. Mais c'est nous qui passons, pour ne plus revenir.

 

Je connais peu Marie-Sabine Roger pour ses romans d'adulte car je n'avais lu jusqu'à présent que "Trente-six chandelles" l'année dernière et "Vivement l'avenir", au tout début de mon blog.

Par contre, je l'adorais dans ses écrits de jeunesse.

J'ai eu un immense plaisir à lire ce dernier titre et je remercie Mousse de me l'avoir conseillé.

Malgré la tristesse du sujet et l'émotion omniprésente, c'est un livre qui vous mettra de bonne humeur et qui se lit avec le sourire, voire pour certain passage en riant carrément, ce qui ne fait pas de mal. 

 

Je la connais, cette angoisse du lecteur, lorsque le point final approche. Cette tristesse, ce refus lorsqu'il ne reste plus que quelques pages, à peine. Lorsqu'on sait qu'on saura, bientôt. Plus de suspense, plus de surprises, ni aucune raison d'espérer autre chose. La pièce jouée jusqu'au tout dernier mot de la dernière rime. La frustration ultime, si la fin de nous convient pas. Et cette sensation tellement particulière, ce doux plaisir mélancolique à refermer le livre si, par bonheur, on l'a aimé.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yv 01/05/2017 09:43

je n'ai lu qu'un seul roman de l'auteure que j'avais plutôt aimé, et puis je n'ai pas eu l'occasion d'en croiser d'autres

manou 02/05/2017 07:25

Je fais pareil et parfois j'oublie des auteurs que je voulais pourtant continuer à lire. Il y en a tant à découvrir

CathyRose 27/04/2017 20:11

Pfff ... ça fait 8 jours que je n'ai pas ouvert mon livre, le soir je m'endors comme une masse ! Bon je l'avoue ce livre ne me tente pas trop, mais j'en ai tellement en attente ...!
Belle soirée Manou, bisous !
Cathy

CathyRose 28/04/2017 08:52

Tu as raison Manou, et ma semaine en Crète du 8 au 15 mai va me faire un bien fou ! Bon hier soir j'ai réussi à lire quelques pages ...
Belle journée, bisous !
Cathy

manou 28/04/2017 08:07

Vu que tu as été bien fatiguée, et en convalescence, puis en préparatifs de fête, cela ne m'étonne guère...il faut écouter son corps et le tien te demande de te reposer...Pas grave que ce roman feel-good comme on le dit aujourd'hui ne te tente pas, tu en liras d'autres :) Bises et une douce journée

lemenuisiart 27/04/2017 19:51

Je découvre et j'adore cette couverture.

manou 28/04/2017 08:07

Le héros est un passionné de nature (entre autre !)

Nell 27/04/2017 19:43

Je rejoins Pascale dans son commentaire. Alors moi, depuis des mois, c'est même plus la peine car je n'ai plus le temps de lire. J'espère seulement pouvoir avoir le temps, un de ces quatre matins, ou soirées. Gros bisous, ma chère Manou, et encore merci pour ton ressenti et merci pour notre chère Mousse.

manou 28/04/2017 08:11

Je comprends bien Nell tu ne peux tout faire...mais moi je ne pourrais pas me passer de lire, ni de sortir prendre l'air d'ailleurs. Et j'alterne livres longs et faciles, adultes, ados et jeunesse...et puis c'était mon métier donc c'est une sorte de passion addictive : quand je commence un livre, s'il me plaît, j'ai hâte de le terminer donc je ne regarde plus la télé et en deux soirées ou trois, il est fini ! Bisous et et une douce journée

Renee 27/04/2017 16:50

La couverture est belle mais, trop a lire déjà....on verra plus tard. Bisoussssss

manou 27/04/2017 17:40

Il se lit vite celui-ci mais je te comprends ! Bisous

Pascale DELALANDRE 27/04/2017 14:09

Mais comment fais tu ? C'est vrai que je ne lis que le soir mais cela fait une semaine que je suis sur le même, et toi tu en présentes presque un par jour. Comment te suivre et avoir le temps de découvrir ;-)
Bise et bonne fin de journée Manou

manou 27/04/2017 17:43

Moi aussi je ne lis que le soir et parfois le matin tôt mais j'ai toujours beaucoup de livres en attente d'un article sur le blog ce qui explique que parfois je parle de plusieurs livres par semaine, parfois moins, parfois plus...Bises et une belle fin de journée

Maryline 27/04/2017 12:14

Je ne connais pas cette auteure, mais le sujet de la création, du changement de vie, le côté un peu loufoque et la poésie que tu évoques font que ce roman me tente énormément... Un joli titre et une belle couverture ne gâchent rien... c'est noté!
Merci Manou!
bisous

manou 27/04/2017 13:15

Tu l'as peut-être lu en jeunesse...Je lirai ton avis avec grand plaisir. C'est vrai que le titre est jolie et la couverture correspond bien au personnage principal. Bisous et un bel après-midi

écureuil bleu 27/04/2017 11:34

Bonjour Manou. Merci pour cette idée de lecture qui semble intéressante, pour des ados. Bonne journée et bisous

manou 27/04/2017 13:13

C'est un livre d'adulte Brigitte celui-ci ! Mais en effet des lycéens peuvent le lire...Bisous et un bel après-midi

Mimi 27/04/2017 10:55

Un livre qui fait du bien donc ! Je ne connais cette auteure que par ses romans jeunesse, il est temps de la découvrir autrement surtout que j'ai toujours apprécié son écriture. Bisous Manou et belle journée !

manou 27/04/2017 13:12

Et bien pour une fois je ne suis pas déçue du tout par ses romans adultes...elle manie à merveille l'émotion et l'humour le tout dans un style bien à elle. Bisous et un bel après-midi

virjaja 27/04/2017 10:34

belle histoire, et rien que la couverture donnerait envie de le lire! gros bisous Manou. cathy

manou 27/04/2017 13:10

Oui elle est très belle et correspond bien à l'ambiance. Le héros dessine aussi des oiseaux en plus de sa BD...Bisous

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -