Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 05:55
Pocket Jeunesse 2016

Pocket Jeunesse 2016

Papa dit que c'est tout à fait compréhensible. Après tout, j'ai vécu un événement traumatisant. Je suis comme un bébé qui panique dès qu'on le dépose dans les bras inconnus. Je les ai vus, ces petits anges gazouilleurs, se transformer d'une seconde à l'autre en monstres hurlants. Moi, je ne hurle pas à vous déchirer les tympans. Pas vraiment.
Je me retiens...

 

J'ai très peu lu Sophie Kinsella jusqu'à présent. C'est une romancière anglaise connue pour ses romans chick-lit, qui s'adressent surtout aux jeunes adultes. J'ai appris récemment qu'elle écrivait non seulement sous le nom de Sophie Kinsella, mais aussi sous son nom de femme mariée, Madeleine Wickham.  

Elle a été révélée au public grâce à sa série"L'accro du shopping", une série sortie en France dans les années 2000. Ses livres sont faciles à lire et emplis d'humour...

 

Si j'ai décidé de vous parler de celui-ci aujourd'hui, c'est parce qu'il s'adresse aux adolescents d'une part, mais surtout qu'il aborde un sujet peu traité dans la littérature adolescente, celui du harcèlement. 

 

Je sais maintenant ce que c'est que d'être vieille.
Bon d'accord, je n'ai aucune idée de ce que ça fait d'avoir la peau ridée et les cheveux blancs. Mais je sais ce que ça fait de marcher dans la rue à pas lents et incertains, en grimaçant chaque fois que quelqu'un passe près de moi et en sursautant à chaque coup de klaxon, avec la sensation que tout va beaucoup trop vite.

Vous n'avez pas idée du nombre de gens qu'il y a dans le monde jusqu'au jour où ils se mettent à vous ficher une trouille bleue.

 

Audrey a 14 ans. Elle souffre d'anxiété et n'arrive plus à sortir au dehors depuis qu'elle a vécu des événements traumatisants avec un groupe de filles de son lycée.

Depuis, elle vit cachée derrière ses lunettes noires qu'elle ne quitte jamais et ne sort plus de la maison. Suite aux événements, elle a du être déscolarisée mais elle espère arriver à aller mieux d'ici la prochaine rentrée scolaire, pour reprendre ses études dans un autre établissement.

En attendant, elle est si anxieuse que lorsque quelqu'un sonne à la porte, elle court s'enfermer dans sa chambre. Elle ne supporte que la présence de sa famille et de son psychiatre et encore sans jamais regarder quiconque dans les yeux sauf son petit-frère. En plus il ne faut jamais lui parler de ce qui s'est passé et elle-même ne veut jamais en parler. 

 

Un jour, son psychiatre lui propose de tourner un film sur sa famille. Voilà qu'elle va pouvoir intercaler entre elle et les autres, l'oeil de la caméra. Cela change tout !

Cette caméra va lui permettre de poser un autre regard sur sa famille, un regard que nous partageons avec elle tout au long du roman. 

On découvre ainsi...

Franck, son frère aîné, accro aux jeux vidéos au point de ne plus dormir la nuit et de mettre sa mère vraiment très en colère.

Anne, la maman un tantinet trop protectrice et excessive qui passe son temps à rechercher dans le "Daily Mail", les articles sur le thème de l'adolescence et tente d'imposer à sa famille les conseils avisés des journalistes.

Chris, le papa trop cool, qui a renoncé depuis longtemps à contredire sa femme. 

Et Linus, un copain avec qui Franck, s'entraîne aux jeux vidéos pour un concours.

Lui va chercher à comprendre le problème d'Audrey sans poser aucune question et puisqu'elle ne veut pas lui parler et bien, il va lui écrire !

Ainsi, peu à peu, la caméra va aider Audrey à redécouvrir les autres, tandis que Linus la pousse à sortir de sa coquille... 

 

Le problème, c’est que la dépression ne s’accompagne pas de symptômes, comme des petits boutons ou de la fièvre, alors au début, on ne se rend pas compte. On continue à répondre « tout va bien » alors que, au fond, ça ne va pas du tout. On se dit qu’on n’a aucune raison d’aller mal. Et on se répète sans arrêt : « mais pourquoi est-ce que je me sens si mal ?

 

J'ai trouvé qu'Audrey était une héroïne attachante et courageuse car elle ne baisse jamais les bras. Son désir le plus cher en effet, est de vivre comme tout le monde et d'être "normale", mais elle n'y arrive pas ou au contraire, fait tant d'efforts, qu'elle tombe dans l'excès et brûle les étapes. 

L'auteur nous fait entrer dans cette famille loufoque et même, il faut bien le dire, un peu dingue, mais le lecteur découvre que c'est une famille unie et complice dans laquelle tous les membres participent à leur façon à la guérison de la jeune fille.

Les scènes entre la mère et le grand frère, accro aux jeux vidéos sont d'un comique rare et j'ai cru parfois entendre les cris tant elles sont réalistes...

Le père a baissé les bras depuis longtemps mais il n'en aime pas moins sa fille et se fait du souci pour elle.

Félix, le petit frère, du haut de ses 4 ans n'en manque pas une non plus et sa naïveté et sa bouille toute ronde aident beaucoup sa soeur. Il est le premier qu'elle arrive à regarder droit dans les yeux et sans lunettes.

 

J’ôte mes lunettes de soleil et je contemple son petit visage rond, si merveilleusement ouvert. Felix est la seule personne que je sois capable de regarder dans les yeux. Mes parents, ce n’est même pas la peine. Ils débordent d’inquiétude et de peur, ils en savent trop long. Ils expriment trop d’amour, vous voyez ce que je veux dire ? Si jamais je viens à croiser leur regard, tout me revient d’un seul coup comme un raz de marée – le tout mêlé à une colère qui chez eux est tout à fait justifiée. Non qu’elle soit dirigée contre moi, mais tout de même. C’est hautement toxique.
Quant aux yeux de Franck, ils ont seulement l’air un peu paniqués. Style : « À l’aide, ma soeur est devenue folle, que dois-je faire ? » Il aimerait bien que ça ne le touche pas à ce point, mais il n’y peut rien. Bien sûr que ça le perturbe.

 

J'ai trouvé aussi  que l'auteur avait une façon étonnante et très personnelle de traiter ce sujet grave. Le harcèlement est à peine suggéré tout au long du roman. 

C'est par de petites touches au cours de la lecture, que le lecteur arrive à imaginer ce qui s'est réellement passé entre les filles. Les faits ne sont jamais ni explicités ni mentionnés dans les détails. 

L'accent est mis sur le ressenti de la jeune fille...Le lecteur passe par des émotions contradictoires, des hauts et des bas au même rythme que cette jeune héroïne pour qui on ne peut qu'éprouver de la compassion car d'une part, elle s'adresse à nous directement et d'autre part, en tant que parents, nous ne pouvons que comprendre ses épisodes de phobies sociales et ses phases dépressives. 

 

 

Au delà du sujet, c'est un roman empli d'espoir qui montre bien que tous les êtres humains ont la capacité de rebondir dans la vie...et j'ai trouvé important qu'il en soit ainsi. 

A proposer aux ados dès l'âge de 13 ans et puis aussi à leurs parents. 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Plume vive 08/05/2017 14:48

Je l'ai lu aussi ! Je suis d'accord avec toi, la manière dont est traité le harcèlement est très bien, ce roman passe au dessus de nombreux clichés !

manou 08/05/2017 18:08

C'est exactement ça ! C'est vrai qu'à priori l'auteur ne plaît pas à tout le monde... Merci de me donner ton ressenti.

Rebecca G. 07/05/2017 20:09

Il est dans ma PAL. Alors j'ai lu ta chronique avec grand intérêt...

manou 08/05/2017 07:37

Merci Rebecca ! En tant que maman (et grand-maman) tu seras touchée par ce roman...même si le comportement de la maman est très souvent excessif, il exprime tant d'amour...Bises

Dalva 07/05/2017 10:31

J'ai failli de ne pas lire l'article. L'auteur de "L'accro du shopping" ah non... Mais heureusement que j'ai été curieuse. Sûrement un livre nécessaire. Je note.

manou 07/05/2017 11:08

Celui-ci est différent ! Voilà pourquoi je l'ai lu...Bon dimanche

Maryline 06/05/2017 14:48

J'ai lu les accros du shopping, un petit livre détendant quand on n'a pas envie de se prendre la tête. Le sujet de celui-ci est très intéressant à l'époque où via les réseaux sociaux et les téléphones portables, on peut être harcelé jour et nuit. De nombreux adolescents en font les frais!
Bon week-end!
Bisous

manou 06/05/2017 15:29

C'est le sujet qui m'a attiré et je voulais voir comment l'auteur pouvait arriver à traiter ce sujet grave avec sa légèreté coutumière. C'est réussi et je pense que ce roman sera davantage lu et médité ainsi que s'il avait été trop sérieux...Si beaucoup d'ados pouvaient le lire cela ferait avancer les choses. Bises et un doux week-end à toi aussi

CathyRose 05/05/2017 21:09

Le harcèlement ... un sujet que je ne connais que trop bien, l'ayant vécu à 15 ans. On n'en ressort pas indemne ... Tous les ados devraient le lire, pour comprendre à quel point ça peut faire du mal ...
Belle soirée, bisous !
Cathy

manou 06/05/2017 07:41

Merci Cathy pour ton témoignage. Voilà pourquoi j'ai trouvé ce roman intéressant car il apporte de l'espoir et il est traité du point de vue de la famille. Quand je travaillais en collège c'était un gros problème de surveiller les agissements des ados (surtout avec facebook). Bisous et une douce journée

lemenuisiart 05/05/2017 19:49

Je découvre grâce à toi

manou 05/05/2017 20:18

Merci Christian...toi aussi tu me fais découvrir plein de choses. Bonne soirée

Caroline 05/05/2017 19:13

J'en ai déjà entendu parler et il est vrai qu'il me tentait ! Merci pour ta chronique ;)

manou 05/05/2017 20:16

Je serai très contente d'avoir ton avis de jeune :) si tu le lis ! Bisous et contente de te voir passer

écureuil bleu 05/05/2017 16:48

Bonjour Manou. J'ai lu plusieurs livres de Sophie Kinsella et j'ai passé à chaque fois un bon moment. Merci pour ta chronique sur ce roman. Bisous

manou 05/05/2017 18:52

Donc tu es en avance sur moi si tu en as lu plusieurs...Merci de ton ressenti. Bisous et une bonne soirée

Maria-Lina 05/05/2017 15:11

Un très bon livre, merci du partage! Bise, bon vendredi dans la joie et la tendresse!

manou 05/05/2017 18:53

Bisous et une belle soirée...

Mimi 05/05/2017 11:36

J'ai lu l'accro du shopping en son temps, mais ce n'est pas du tout le genre de roman qui me fait rêver ou réagir. Je passe mon tour. Mais Merci Manou de t'intéresser à tout. Bisous.

manou 05/05/2017 13:51

Je n'ai jamais lu "l'accro du shopping" car moi non plus ce n'est pas ma tasse de thé mais celui-ci est d'un style apparemment bien différent d'après ce que j'ai lu depuis sur le net. Bisous et une belle journée

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -