Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2017 1 06 /03 /mars /2017 07:15
Photo wikipedia

Photo wikipedia

 

Femme nue, femme noire

Vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté

J’ai grandi à ton ombre ; la douceur de tes mains bandait mes yeux

Et voilà qu’au coeur de l’Été et de Midi,

Je te découvre, Terre promise, du haut d’un haut col calciné

Et ta beauté me foudroie en plein coeur, comme l’éclair d’un aigle

 

Femme nue, femme obscure

Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases du vin noir, bouche qui fais lyrique ma bouche

Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du Vent d’Est

Tamtam sculpté, tamtam tendu qui gronde sous les doigts du vainqueur

Ta voix grave de contralto est le chant spirituel de l’Aimée

 

Femme noire, femme obscure

Huile que ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l’athlète, aux flancs des princes du Mali

Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta peau.

Délices des jeux de l’Esprit, les reflets de l’or ronge ta peau qui se moire

A l’ombre de ta chevelure, s’éclaire mon angoisse aux soleils prochains de tes yeux.

 

Femme nue, femme noire

Je chante ta beauté qui passe, forme que je fixe dans l’Éternel

Avant que le destin jaloux ne te réduise en cendres pour nourrir les racines de la vie.

 

 

Femme nue, femme noire

 

Poème extrait du recueil "Chants d'ombre"

Ce poème sur la négritude revendique le langage et la culture du continent noir.

Publié après la seconde guerre mondiale en 1945, c'est une ode à l'amour et à la femme en général mais surtout à la femme africaine et à sa terre natale...

 

Léopold Sédar Senghor, une voix majeure de la poésie africaine

La poésie ne doit pas périr. Car alors, où serait l'espoir du Monde ?

Léopold Sédar Senghor, une voix majeure de la poésie africaine

 

Biographie

 

Léopold Sedar Senghor naît en 1906 dans une petite ville côtière du Sénégal, au sein d'une famille catholique et francophone.

Il obtient facilement le baccalauréat après des études à la mission catholique de Ngasobil, au collège Libermann et au cours d'enseignement secondaire de Dakar.

Ayant obtenu une bourse d'étude, il va poursuivre ses études en France dès 1928, à Paris, au lycée Louis-le-Grand puis à la Sorbonne. C'est là qu'il rencontre Aimé Césaire. Il sera également l'ami de Georges Pompidou.

Il est reçu à l'agrégation de grammaire en 1935 puis enseigne à Tours de 1935 à 1938.

Alors qu'il suit des cours de linguistique négro-africaine à l'Ecole pratique des Hautes études et à l'Institut d'ethnologie de Paris, il est mobilisé en 1939 dans l'infanterie coloniale (alors qu'il a été naturalisé français en 1932), puis il est fait prisonnier en 1940.

Réformé pour maladie en 1942, il participe à la Résistance.

Il va alors occuper la chaire de langues et civilisations négro-africaine à l'école nationale de la France d'outre-mer.

C'est en 1945 qu'il publie son premier recueil de poésie "Chants d'ombre" et qu'il fait son entrée en politique. Élu député du Sénégal à l'Assemblée nationale, il sera plusieurs fois réélu jusqu'en 1956.

Quinze ans plus tard, il deviendra le premier président de la République du Sénégal en 1960, suite à la proclamation de l'indépendance du pays et le restera jusqu'à 1980, date à laquelle il met fin avant son terme, à son cinquième mandat.

Premier africain à être élu à l'Académie française en 1983, il devient un des pères de la francophonie. Il était donc normal qu'il soit mis à l'honneur durant ce Printemps des poètes.

 

Léopold Sédar Senghor a été notamment (informations copiées du site BABELIO):

- médaille d'or de la langue française

- grand prix international de poésie de la Société des poètes et artistes de France et de langue française (1963)

- médaille d'or du mérite poétique du prix international Dag Hammarskjoeld (1965)

- grand prix littéraire international Rouge et Vert (1966)

- prix de la Paix des libraires allemands (1968)

- prix littéraire de l'Académie internationale des arts et lettres de Rome (1969)

- grand prix international de poésie de la Biennale de Knokke-le-Zoute (1970)

- prix Guillaume Apollinaire (1974)

- prince en poésie (1977)

 

Les racistes sont des gens qui se trompent de colère.

Léopold Sédar Senghor, une voix majeure de la poésie africaine

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Quichottine 11/03/2017 09:34

Un incontournable... c'est l'un des rares auteurs africains que l'on trouve dans nos anthologies scolaires.
Merci en tout cas pour ces rappels, Manou.
Bises et douce journée.

manou 11/03/2017 11:50

C'est vrai qu'il est étudié en classe de français et qu'il fait partie des grands, d'où la mise à l'honneur que lui a fait le Printemps des Poètes cette année. Bisous et un week-end tout doux

Domi 09/03/2017 22:46

le reader est une bonne solution, mais j'aime bien la liste de mes abonnés ! enfin toutes les solutions sont bonnes pour échanger amicalement. Bises
PS : avant, sur overblog, avec les abonnés, on pouvait envoyer une news-letter qui leur était réservée, dommage que cette fonction ait disparu

manou 10/03/2017 07:47

Je fais ça parce que sinon je suis saturée au niveau de ma messagerie car je ne m'abonne du coup qu'aux blogs qui m'intéressent chez les autres hébergeurs. Mais c'est vrai que je ne vois plus apparaître la liste des blogs que je suis dans le reader alors qu'avant il y avait à côté la fameuse petite roue qui me permettait d'y accéder...Je me suis même posée la question de savoir comment faire si je voulais ne plus en suivre un car cela peut arriver...J'écrirais au forum pour savoir où la voir apparaître...

Domi 09/03/2017 11:06

encore une fois très intéressant, bravo pour ce site, je m'abonne !

manou 09/03/2017 18:46

Merci c'est sympa ! C'est grâce à Nell que je suis venue sur le tien et depuis que je t'ai mis en suivi sur le reader d'overblog j'arrive à venir plus souvent. Perso je préfère cette solution à l'abonnement car cela est plus rapide puisqu'il suffit d'entrer dans l'administration pour voir tout ce qui a été publié par mes blogs amis. Bonne soirée

fanfan 07/03/2017 08:31

Un grand homme et un grand poète .Il en faudrait plus pour l'Afrique afin de sauver ce continent de tous les malheurs qu'il subit .
Aimé Césaire aussi était un grand poète.
Ce poème ,à la gloire de la femME noire est superbe.
Bonne journée

manou 07/03/2017 09:40

C'est sûr et j'ai trouvé très bien que le Printemps des poètes mettent en avant les poètes africains au sens large. Bonne journée à toi aussi

moqueplet 07/03/2017 07:14

un homme qui savait ce qu'il voulait....bien ton article, passe un doux mardi, ici c'est avec la neige que nous nous sommes levés ce matin

manou 07/03/2017 07:24

Et bien dis donc, l'hiver n'en finit pas chez vous...Nous, nous retrouvons enfin le soleil après trois jours de pluie et de vent très violent...Bises

eglantine 06/03/2017 21:01

De façon paradoxale le noir est associé à la lumière ...ce poème est sensuel ! Magnifique!

manou 07/03/2017 07:23

Très en effet et je l'aime beaucoup. C'est un bel hommage ! Bises

lemenuisiart 06/03/2017 18:49

Un grand personnage, cela doit-être bien.

manou 07/03/2017 07:22

Ses poèmes sont des incontournables pour l'Afrique.

Doc Bird 06/03/2017 18:03

Un poète dont certains poèmes sont accessibles comme celui que tu présentes, alors que d'autres sont plus hermétiques comme dans "Ethiopiques".En tout cas, un homme qui a réussi à mettre en avant le concept de "négritude" en Europe.

manou 06/03/2017 18:17

C'est souvent le cas en poésie...mais tant pis j'essaie quand même de me tenir à ce thème pendant quelques jours et de partager mes découvertes

CathyRose 06/03/2017 17:42

J'aime beaucoup ce poème que je ne connaissais pas ! Oui après avoir lu Renée je me souviens bien que notre guide nous avait parlé de lui quand nous sommes allés à Joal Fadiouth, l'île aux coquillages ...!
Belle fin de journée, bisous !
Cathy

CathyRose 06/03/2017 18:04

Oui nous avions beaucoup apprécié cet endroit, d'autant plus que nous n'étions que tous les deux avec notre guide ! Bon j'aime ce poème, mais je ne suis pas une grande fan de poésie en général ... on verra bien !
Belle soirée, bisous !
Cathy

manou 06/03/2017 18:01

Tu as eu la chance d'aller là-bas...c'est un endroit magnifique. Contente que tu aimes car je vais pendant quelques jours parler un peu de poésie, la période s'y prête !! Bisous et une belle fin de journée

Rose63 06/03/2017 17:04

Je la connaissais cette poésie, elle parle d'elle -même
Merci à toi
Je te souhaite une belle et agréable fin de journée, ici il pleut , le vent est fou mais c'est mars parfois le soleil brille ...

manou 06/03/2017 17:43

Je sais bien ! Moi aussi je la connais depuis longtemps mais je la trouve tellement belle...et c'est bientôt la journée de la femme. Ici la pluie s'est arrêtée et nous avons un vent très violent aussi qui va réussir à chasser les nuages mais ce n'est pas plus agréable ! Bisous et une belle fin de journée

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est le printemps maintenant !

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -