Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 07:01
Grasset 2016

Grasset 2016

Il s'appelle Werner. Werner Zilch. Ne changez pas son nom. Il est le dernier des nôtres.

 

A Manhattan, en 1969, Werner Zilch est en train de dîner avec Marcus son meilleur ami et associé, lorsqu'il voit passer une charmante jeune femme qui apparaît, pour lui le séduteur-né, comme étant LA Femme De Sa Vie (LFDSV !). 
 

C'est elle, il en est certain. Dés lors, il la poursuit sans relâche, prêt à tout pour entamer avec elle une relation quelle quelle soit, quitte à mettre de mauvaise humeur Marcus qui a peur de le voir gâcher  un rendez-vous vital pour eux deux... 

Il faut dire que Werner et Marcus sont à la tête d'une entreprise de construction et de réhabilitation d'anciens bâtiments, située en plein coeur de Manhattan ce qui doit bientôt leur rapporter beaucoup d'argent. Le père de Marcus, qui est lui-même à la tête d'un cabinet d'architecte, les conseille comme il peut. 

Alors ce n'est pas le moment de tout gâcher ! 

 

Werner a toujours été assez instable mais c'est un jeune homme drôle et très charismatique. Adopté par deux parents aimants qui ont respecté la volonté de sa mère biologique de lui garder son prénom et son nom de naissance, il a été longtemps déboussolé de ne pas connaître ses origines. 

Aujourd'hui, devenu adulte, il vit en colocation avec Marcus avec qui il partage, travail, ambition et soirées animées dans un Manhattan en ébullition. 

 

Werner, pugnace, va réussir à rencontrer Rebecca (pour cela il n'hésitera pas à emboutir sa voiture) et va débuter avec elle, une relation complexe, passionnée et indescriptible.

Mais les deux jeunes gens vont malheureusement être rattrapés par leur passé...

 

Je l’observais avec une telle attention qu’alertée par un instinct animal, elle croisa mon regard et s’immobilisa une fraction de seconde. Dès qu’elle tourna ses yeux insolents vers moi, je sus que cette fille me plaisait plus que toutes celles que j’avais pu connaître ou simplement désirer. J’eus l’impression qu’une lave coulait en moi, mais la jeune femme ne sembla pas troublée, ou, si elle le fut, mon étincelante créature avait suffisamment de retenue pour ne pas le montrer.

 

A côté de la vie trépidante à Manhattan, le lecteur fait un saut dans le passé et se retrouve à Dresde en février 1945, en plein bombardement.

Des immeubles s'écroulent, des blessés sont amenés sans discontinuer auprès des médecins, infirmiers et soldats qui ne savent plus où donner de la tête, ni comment les soigner ou même seulement soulager ceux qu'ils ne peuvent plus sauver.

 

Une nouvelle bombe fit trembler les murs et tomber des morceaux de ciment sur la tête de Marthe. La peur chassa ses souvenirs. Dans cette cave qui , à ce rythme allait devenir son tombeau, l'infirmière n'avait aucune information sur l'ampleur des dégâts; Sa belle-soeur était seule en ville, sur le point d'accoucher.

 

Là, au milieu du chaos, on leur amène Luisa Zilch, une jeune femme grièvement blessée aux jambes, qui est sur le point d'accoucher...et de mourir.

Elle les supplie de sauver son bébé : c'est Werner, le lecteur le sait tout de suite. 

Dès cet instant, le lecteur comprend une seule chose : il ne pourra plus lâcher le livre, car il veut savoir comment ce petit enfant né en pleine guerre, qui va être sauvé car nourri par une jeune femme qui vient de perdre elle-même son bébé dans le bombardement, qui va avoir la chance d'être retrouvé par sa tante, Marthe, qui le cherche sans relâche, sera ensuite abandonné pour être finalement adopté sur le sol américain.

 

Pourquoi est-il considéré comme le dernier des nôtres ?

Quelle est l'histoire de sa famille ?

Werner, est-il prêt à découvrir ce qu'il va être bientôt obligé, par amour pour Rebecca, de sortir des décombres ?

 

Je croyais au pouvoir infini de la volonté et j'étais résolu à me forger un monde à la force du poignet. Je ne savais pas d'où je venais. A qui je devais ce visage taillé à la serpe, ces yeux délavés, ma crinière sable, ma taille hors norme qui m'obligeait à me plier, genoux au menton, dans les bus et au cinéma. J'étais libre de tout héritage, de tout passé, je me sentais maître de mon avenir. L'envie de prouver qui j'étais, l'envie que mon nom trop souvent moqué inspire le respect et, s'il le fallait, la crainte, me brûlait.

 

Voilà un roman qui mélange la fiction et les faits historiques.

Ce livre plonge le lecteur dans l'horreur de l'Allemagne nazie. J'avais oublié le nom et l'histoire de ces savants du IIIe Reich, obligés de quitter leur pays pour être "récupérés" en quelques sortes par les américains.

L'opération "Paperclip", qui a réellement existé, consistait à exiler en Amérique des scientifiques nazis (pour ne pas les laisser aux mains des russes à qui ils auraient pu dévoiler  leurs recherches) et ce, afin de récupérer les armes secrètes du IIIe Reich. 

 

Voilà un livre qui montre bien l'époque complexe qu'a été la fin de la guerre. Il nous décrit des personnages attachants, meurtris ou, au contraire, répugnants parce que violents et devenus des bourreaux...

Il nous permet de nous interroger sur l'importance de nos origines et de la transmission familiale qui nous empêche souvent d'échapper à notre passé. 

 

Malgré une construction plutôt classique qui ne m'a pas dérangé, deux histoires entrelacées qui se rejoignent... j'ai été happée par l'histoire de ce jeune homme qui cherche ses origines et les trouvera. Le lecteur se retrouve en effet aussitôt impliqué dans l'histoire comme s'il était devenu un témoin important et qu'il se porte garant de la vérité jusqu'à ce quelle soit révélée...

 

Ce livre n'est pas pour autant un coup de coeur. Si certains passages m'ont vraiment subjugué, l'histoire d'amour entre les deux jeunes gens de milieux trop différents, même si elle est tout à fait passionnée et emplie de sensualité, présente quelques longueurs qui alourdissent le déroulé des événements. Ainsi en est-il du long sommeil de Rebecca (certes visant à lui faire accepter l'inacceptable) qui débouchera sur un réveil brutal et inattendu, et sur la révélation du pourquoi de sa longue disparition...Mais je vous laisse en découvrir les raisons. 

 

Un tout "petit" bémol donc, pour un roman qui a obtenu le prestigieux Grand Prix du Roman de l'Académie Française 2016 et qu'il faut lire absolument. 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rebecca G. 19/03/2017 00:30

Bien. je le note sur ma Wishlist!! Merci du partage. Bisous

yannn 19/02/2017 20:09

Ton récit me plonge déjà dans cette ambiance de mystère, placé aux côtés des héros du roman, leur complice peut être. Je comprends un peu ta réaction aux scènes d'amour, déchanges sensibles. On a tant envie d'avancer dans l'intrigue, que ça semble nous faire perdre du temps .......
Te souhaite un bon début de semaine. Yann

manou 20/02/2017 07:22

C'est vrai qu'on est un peu complice dans l'histoire mais seulement du côté des gentils :) Bises et une belle journée qui s'annonce plus calme pour moi, les petits sont avec leurs parents

Maryline 19/02/2017 11:58

Je le note, le sujet me plait bien et ton avis sur ce livre m'incite à le découvrir!
Merci Manou!
Bisous

manou 20/02/2017 07:23

C'est un livre très bien écrit et qui raconte une histoire peu commune. Je pense qu'il te plaira. Bisous

marine D 19/02/2017 08:01

C'est une bonne idée les lires audio Manou, je ne crois pas que ma petite médiathèque de canton le fasse mais je me renseignerai, merci, bises et bon dimanche

manou 19/02/2017 08:18

Tu en as aussi de disponible en ligne à télécharger gratuitement...mais ce sont plutôt des classiques dans ce cas.Bisous et un bon dimanche

lemenuisiart 18/02/2017 21:16

Avec un si beau prix cela doit être bien

manou 19/02/2017 08:18

En principe ce prix là est toujours mérité.

CathyRose 18/02/2017 19:23

Ce livre aurait sûrement pu m'intéresser ... et voila que tu parles de " l'horreur de l'Allemagne nazie " et là désolée, rien à faire je ne peux pas ! J'ai été traumatisée par une expo photo vue quand j'avais une dizaine d'années, photos prises dans des camps de concentration, depuis je ne peux lire un livre ou regarder un film qui se passe à cette période !
Belle soirée, bisous !
Cathy

manou 19/02/2017 08:17

Je comprends...j'avais été choquée aussi à l'adolescence lorsque j'avais vu "nuit et brouillard" mais dans ce livre il est très peu question des camps, mais plutôt de torture, de sadisme...et du côté psychologique du traumatisme. Beaucoup de choses sont suggérées en fait et c'est surtout des conséquences dont il est question. Bisous Cathy et profite de ton dimanche pour te reposer avant ta petite intervention qui j'espère se passera bien à tous points de vue

marine D 18/02/2017 17:16

Il y a tant de livres que j'aimerais lire, et hélas mes yeux se fatiguent vite, enfin si je le trouve je le lirai avec plaisir Manou, merci pour le récit et tes impressions
Bonne soirée

manou 18/02/2017 18:54

Les yeux c'est trop précieux pour les fatiguer...Tu n'as jamais essayé les livres audio ? La plupart des grandes médiathèques en prêtent désormais. Bisous et une bonne soirée

Cléo 18/02/2017 15:56

Tu as piqué ma curiosité, mais je ne pourrai la satisfaire avant longtemps. Je le mets donc dans ma longueeeeee liste. Merci et bon week-end ! Bises!

manou 18/02/2017 16:36

La mienne aussi est terriblement longue c'est pour cela que je pense qu'il n'y a pas de hasard quand on se décide pour un livre... car pourquoi choisir celui-là plutôt qu'un autre ! Bises et un bon week-end

Chinou 18/02/2017 15:12

Tu parles de "quelques longueurs" et moi ......je n'ai guère le temps préférant le pinceau à la lecture. Je ne te suivrai donc pas aujourd'hui dans cette aventure d'autant plus qu'il fait beau et que je vais sortir croquer.
Bon dimanche.
Chinou

manou 18/02/2017 16:33

Tu as bien raison ! C'est le temps idéal pour aller croquer. Perso je ne lis jamais dans la journée :) uniquement le soir...et là, à l'instant, je viens à peine de rentrer...Bises et à bientôt

moqueplet 18/02/2017 12:13

voilà un livra qui devrait intéressé, mon mari, alors pourquoi pas....je vais lui en causer quelques mots...douce journée à toi

manou 18/02/2017 14:33

Tu me donneras son avis quand il l'aura lu...Belle journée à toi aussi

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -