Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 07:16
Éditions de l'Olivier, 2016

Éditions de l'Olivier, 2016

Enfant, je grandis donc devant Spyridon qui marinait devant sa tranche de cervelet, un père court-vêtu vivant comme un célibataire, et une mère quasiment mariée à son propre frère qui aimait dormir contre sa sœur et devant les litanies de la télévision. Je ne savais pas ce que je faisais parmi ces gens-là et visiblement, eux non plus.

 

J'ai eu beaucoup d'hésitation avant d'emprunter ce livre car je savais par avance que le sujet n'était pas facile puisqu'une de mes amies l'avait présenté lors de notre Cercle de Lecture mensuel. Comme d'habitude, je voulais me faire ma propre idée sur la question...

Le début du livre est assez léger.

 

Paul Katrakilis vit aujourd'hui en Floride où il est devenu joueur professionnel de pelote basque dans un club de parieurs. 

Il est, semble-t-il, le plus heureux des hommes puisqu'il a des amis, des activités, un bateau et une vieille voiture et surtout que ses fantômes sont loin de lui. 

Comment en est-il arrivé là, lui qui a fait des études de médecine, comme son père avant lui, et son grand-père ?

Pourquoi n'a-t-il presque plus de contact avec son père ?

 

Le lecteur va apprendre peu à peu la douloureuse histoire de cette famille frappée de folie où tout le monde (ou presque) s'est suicidé.

D'abord il y a eu Spyridon, le grand-père, un médecin de Staline qui a conservé toute sa vie dans le formol, une tranche du cerveau du grand homme ; puis l'oncle et peu de temps après Anna, la mère qui entretenait avec son frère des rapports inhabituels et peut-être incestueux.

Et voilà qu'au milieu du bonheur, alors que Paul vient à peine de sauver des eaux, Watson, qui va devenir son plus fidèle compagnon, on le convoque au Consulat : Adrian, son père, vient de se donner la mort lui-aussi. Voilà Paul obligé de rentrer immédiatement à Toulouse pour les formalités...

 

Paul a toujours entretenu des rapports lointains avec son géniteur mais, au moment de son enterrement, il va découvrir un grand nombre d'inconnus et être surpris de son aura.

Puis alors qu'il est retourné au Mexique, des événements imprévus comme une longue grève des joueurs de pelote basque, suivie par une très grande déception sentimentale, vont obliger Paul à retourner à Toulouse où il s'installe dans la maison familiale et accepte de reprendre le cabinet paternel_ce que tout le monde attendait impatiemment.

Il exercera ainsi pendant près de dix ans, retournant de temps en temps pour quelques jours de vacances, voir ses amis outre-atlantique.  

 

C'est durant ces années qu'il va découvrir deux étranges carnets noirs, glissés dans le bureau de son père, qui lui dévoilent en détails ses activités et surtout, font montre de sa véritable personnalité.

Se met alors en place pour Paul, une suite d'événements qui l'amèneront peu à peu vers son inexorable destin.

 

Il n'y a rien de ridicule à pleurer la mort de son chien. Nous avions partagé nos vies et Warson était bien plus proche de moi que mes parents ne l'avaient jamais été. Nous avions un langage commun, nous nous comprenions et, un an après sa disparition, je guettais encore le bruit de ses pattes quand il dévalait l'escalier.

 

On ne choisit pas sa famille, tout le monde le sait, et fuir n'est pas forcément une solution durable. Notre héros Paul en fait, dans ce roman, la douloureuse expérience puisque l'histoire familiale va le rattraper.

C'est un roman désespérément mélancolique que j'ai apprécié, car l'écriture de l'auteur est simple et fluide, émouvante et étayée de pointes d'humour, malgré la gravité du sujet.

 

Mais il y a deux bémols qui m'ont empêché d'apprécier en totalité sa lecture. 

Le sens du détail, qui est un des charmes de l'écriture de l'auteur, s'est avéré être carrément ennuyeux lors de sa description, certes très réaliste de la longue grève des joueurs de pelote basque qui, du coup, m'est apparue d'autant plus longue.

La lente résignation de Paul face à ce passé familial dont il ne réussit pas à se défaire, est concevable pour le lecteur au vu de son vécu, mais incompréhensible en regard des événements heureux qu'il a pu vivre en Floride.

La fin du coup m'est apparue peu crédible car je ne suis pas arrivée à accepter qu'alors que des amis l'attendent en Floride, et qu'il se sent si seul en France, il ne retourne pas vivre là-bas, pour y couler des jours heureux.

Alors voilà...par rapport aux précédents livres de l'auteur que j'ai pu lire dans le passé, bien avant d'avoir ce blog, je suis donc plutôt déçue par le déroulement, trop pessimiste, des événements. 

Moi je veux croire Monsieur Dubois, que tout être humain a le pouvoir de modifier le cours de sa vie en contrant le destin familial...

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bibliblogueuse 26/03/2017 07:24

J'ai lu ce roman très récemment (le premier pour moi de cet auteur que je ne connaissais pas) et nos avis se rejoignent. Ce qui m'a gênée, ce sont surtout les digressions, plus que le déterminisme et fatalisme familial. Bon dimanche !

Rebecca G. 05/03/2017 12:51

Un livre qui ne m inspire pas trop... Mais tu as eu raison d essayer! ;)

Maryline 03/03/2017 15:31

Ce livre ne me tente pas trop... à voir!
Bon week-end!
Bisous

manou 03/03/2017 17:11

Je te comprends d'ailleurs en ce moment je fais un break côté lecture, je me plonge dans la poésie le temps du Printemps des Poètes...Bises et un bon week-end à toi aussi

moqueplet 03/03/2017 07:05

alors tu dois avoir de l'excellent miel pour ton petit déjeuner....tu dis qu'il faut bien qu'ils mangent, ok, mais ils abusent de produits néfastes pour la nature, comment faisaient-ils avant.....tout le monde en tire profit....passe une bien agréable journée

manou 03/03/2017 17:10

Tu as raison mais tu sais bien que les agriculteurs subissent les lobbies actuels et que tant que nos politiques ne prendront pas les décisions qui s'imposent, notre action est réduite...Bises

Elena800 03/03/2017 06:04

Après ta conclusion j'ai moins envie de le lire mais je vais voir ! Bonne fin de semaine, bise

manou 03/03/2017 06:37

Parfois les avis diffèrent autour d'un roman, c'est la cas de celui-ci. Bises

lemenuisiart 02/03/2017 21:23

Je passe vite car demain je passe au collège, mais l'affiche est belle.

manou 03/03/2017 06:38

Ils vont être contents ces petits collégiens...

victoria lynn 02/03/2017 19:15

parfois on a des surprises avec des auteurs ; bonne soirée

manou 03/03/2017 06:39

Et oui ce roman change de ses précédents écrits...je l'ai trouvé plus pessimiste ! Bises

Doc Bird 02/03/2017 18:12

Ce roman a l'air bien mystérieux et porteur de lourds secrets. Mais je suis du même avis que toi, le destin n'est pas écrit à l'avance, il est ce que chacun en fait. Bonne fin de journée.

manou 03/03/2017 06:39

Il a au moins le mérite de nous faire réagir face à sa vision du destin si pessimiste... Bonne fin de semaine

Nell 02/03/2017 16:29

Et tu as parfaitement raison, Manou. je te suis complètement dans ton sens. Il coulait des jours heureux..;Pourquoi suivre ce tragique destin familial? Je fais vite pour venir vous voir, notre électricien est formidable. Gros bisous, Manou, et belle fin d'après-midi

manou 03/03/2017 06:41

Je trouve que le rôle des amis se trouve du coup minimisé alors que leur amitié était sincère et importante...Je suis contente que tu sois heureuse de ton artisan, c'est pas toujours facile d'en trouver des formidables :) Bisous

écureuil bleu 02/03/2017 14:01

Bonjour Manou. Ce que tu nous dévoiles de ce livre et ton ressenti me le feront sans doute emprunter. Bon après midi et bisous

manou 03/03/2017 06:42

Je serais heureuse de lire ton avis éclairé sur la question. Bisous

Angeline 02/03/2017 13:40

très beau blog sur la littérature. un plaisir de venir ici.

manou 03/03/2017 06:42

Merci !

Cléo 02/03/2017 13:13

Merci pour ce partage ! C'est gentil à toi de tester des livres ainsi. Bises et bonne journée !

manou 03/03/2017 06:42

J'aime lire et j'aime donner mon avis avec le plus de sincérité possible. Bises

Mimi 02/03/2017 13:02

Moi aussi je veux croire au changement, parce que si tout est écrit d'avance... Je ne lirai pas ce livre, chère Manou, je veux pas de l'idée de l'irréversibilité des choses. Bisous et belle journée !

manou 03/03/2017 06:43

Si tout est écrit d'avance à quoi sert de vivre et de faire des rencontres...Bisous

L'Espigaou 02/03/2017 12:35

Un roman qui me tente beaucoup.
J'ai hâte de pouvoir le lire.
changer le cours de sa vie peut parfois nous sauver même si ce n'est pas facile.
Je t'embrasse très fort
Maryse

manou 03/03/2017 06:44

La fin m'a réellement surprise, je pensais qu'il arriverait justement à changer les choses...Bisous

virjaja 02/03/2017 09:27

je ne connais pas cet auteur...l'histoire me plait, mais les descriptions détaillées, j'ai horreur de ça! gros bisous Manou. cathy

manou 03/03/2017 06:44

Il y a des longueurs mais peut-être que d'autres personnes trouveront intéressantes les descriptions de cette longue grève. Bises

Mousse 02/03/2017 09:11

Bonjour chère Manou,
Un peu ambigu cette histoire, cette famille a un sérieux problème.
Tu vois, tu peux être d’une famille de médecins, et connaître les déboires de famille !
Il y a parfois des livres comme ça, certains passages sont agréables, par contre d'autres sont lents et ennuyeux.
Un auteur que je ne connais pas.
En ce moment, je découvre des auteurs inconnus, dont Frédéric Couderc, un vrai coup de foudre pour cet auteur, j'ai hâte de lire son dernier livre.
Il me captive, il écrit bien la langue française.
Pourtant, c'était un reporter, mais chapeau !
Je te mets la vidéo de son dernier livre.
Passe une agréable journée.
Mille bisous. Si le lien ne fonctionne pas, tu le mets dans la barre Google !
https://www.youtube.com/watch?v=FHAN7YqtIlE&t=15s

manou 03/03/2017 06:46

C'est un auteur assez connu mais je n'avais rien lu depuis longtemps...Sa façon de décrire les personnages est toujours très intéressante mais là, j'ai été déçu par la fin finalement car j'aurais aimé pour notre héros une autre décision.
Merci pour le lien, je vais aller voir la présentation de ce livre.
Bisous et à très bientôt

Rose63 02/03/2017 09:03

Pas certaine non plus que ce livre m'attire mais tu as fait le max pour nous le résumer
mERCI /°:)
Bonne journée

manou 03/03/2017 06:48

J'aime bien donner le positif et ...le négatif à mes yeux bien sûr ! Tu sais bien que le ressenti est très personnel mais je m'essaie d'être objective :) Bises

danièle 02/03/2017 08:10

je ne suis pas certaine de lire ce livre. Il n'a pas pu ou pas su détourner le destin familial, c'est dommage , je crois comprendre que c'est un homme pessimiste qui ne sait pas voir les beautés de la vie , même si celles ci ne sont pas toujours éclatantes! Merci pour ton ressenti.
bonne journée, bises
danièle

manou 03/03/2017 06:49

Tu as raison ! Moi je ne crois qu'en partie au destin. Nous sommes libres de nos choix et donc de sortir des spirales infernales...Bises

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est déjà l'automne...

 

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -