Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 07:27
Sabine Wespieser Editeur 2016 / roman traduit par Aude de Saint-Loup et Pierre-Emmanuel Dauzat

Sabine Wespieser Editeur 2016 / roman traduit par Aude de Saint-Loup et Pierre-Emmanuel Dauzat

Depuis l'embrasure de la porte, sous un croissant de lune, il regarda l'homme descendre la bretelle avec la glace qui craquait sous ses pas, de plus en plus discrets quant il franchit le pont, s'éloignant du fracas de la rivière en direction d'une rivière soeur presque aussi rapide. Il aspira des bouffées d'air, histoire de se préparer, sachant que maintenant le bar allait se remplir et qu'il lui faudrait donner un compte-rendu minutieux de la rencontre.

 

J'adore cet éditeur et je me laisse souvent tenté par les romans qu'il publie. 

Je connaissais  Edna O'Brien, cette grande romancière irlandaise, pour avoir lu et beaucoup aimé, bien avant d'avoir ce blog, son roman "Vents et marées" qu'il faudra que je relise d'ailleurs un jour.

C'est donc tout naturellement que j'ai emprunté celui-ci, sans même lire la quatrième de couverture.

Dès l'ouverture du livre, le ton est donné et il suffit de lire la citation ci-dessous, qui ouvre en exergue le roman... pour entrer dans le vif du sujet.

 

Le 6 avril 2012, pour commémorer le vingtième anniversaire du début du siège de Sarajevo par les forces serbes de Bosnie, 11 541 chaises rouges furent alignées sur les huit cent mètres de la grand-rue de Sarajevo. Une chaise pour chaque Sarajévien tué au cours des 1 425 jours de siège. Six cent quarante-trois petites chaises représentaient les enfants tués par les snipers et l'artillerie lourde postés dans les montagnes à l'entour.

 

L'histoire raconte l'arrivée d'un parfait inconnu, originaire du Montenegro, à Cloonoila, un petit village perdu d'Irlande où personne ne s'arrête jamais.

Vladimir Dragan y est accueilli chaleureusement par les habitants et s'installe comme guérisseur. 

Il exerce très vite une sorte de fascination sur la population et surtout sur toutes les jeunes femmes. 

Il faut dire que les seules occupations des habitants sont les réunions au pub pour y boire une bière, et le club de lecture. 

 

Fidelma est mariée à un homme plus âgé. Jack et elle tiennent un magasin où elle s'ennuie maintenant que l'autoroute permet aux habitants de se rendre plus facilement à la ville. Ils n'arrivent pas à avoir d'enfants. 

Quand, dans le cadre du club de lecture, dont Fidelma est présidente, une lectrice explique le profond ennui qu'elle a ressenti à la lecture de la mythique et merveilleuse histoire d'amour entre Didon et Enée...Vladimir Dragan intervient...il subjugue tout le monde ! 

Fidelma est conquise et tombe follement amoureuse de lui.

 

Rien de plus banal me direz-vous ?

 

Barbu, avec un long manteau noir et des gants blancs, il se tient sur le pont étroit, observe le courant qui rugit, puis regarde autour de lui, apparemment un peu perdu, sa présence étant la seule curiosité dans la monotonie d'un soir d'hiver en ce trou perdu glacial qui passe pour une ville et s'appelle Cloonoila.
Longtemps après, d'aucun rapporteraient d'étranges événements ce même soir d'hiver : les aboiements fous des chiens, comme s'il y avait du tonnerre, et le timbre du rossignol dont on n'avait jamais entendu si à l'ouest le chant et les gazouillis...

 

Et bien vous vous trompez car, Vladimir Dragan est arrêté et les habitants découvrent avec consternation et horreur que celui qu'ils admiraient tant, est un des pires criminels de guerre qui soit, qui a fui son pays après avoir commis d'horribles massacres et torturé des milliers de personnes, pendant la guerre civile.

Recherché par toutes les polices, il devra être jugé au Tribunal international de la Haye pour "crime contre l'humanité". 

 

C'est alors que Fidelma, qui a découvert qu'elle était enceinte, se retrouve au centre de la tragédie. Il n'y a pas que la police qui a poursuivi Vladimir Dragan jusqu'en Irlande. Certains hommes le recherchent aussi pour se venger. 

 

Comment survivre à la violence que Fidelma va subir ? Elle choisira de fuir son village et la honte pour tenter de se reconstruire à Londres où le lecteur la retrouvera parmi d'autres immigrés...

Les habitants se remettront-ils un jour de leur culpabilité d'avoir si bien accueilli cet assassin ? 

Et le vieux mari de Fidelma, lui pardonnera-t-il un jour sa trahison ?

 

Dans tous mes rêves il y a du sang. Il jaillit de la pompe à Cloonoila, où plusieurs femmes attendent de remplir leurs seaux. Elles me reprochent la malédiction terrible que j'ai attirée sur leur village. Il suinte des matelas et se répand sur le sol, dans le hall et dans le couloir qui mène à l'appartement...

 

C'est un roman très violent mais qui, et c'est là toute la subtilité de l'écriture de l'auteur, garde toujours espoir en l'humanité.

 

Le vrai sujet de ce roman n'est pas la guerre civile qui vous l'aurez compris, est celle de l'ex-Yougoslavie, même si le personnage de Vladimir Dragan est en effet le double fictif de Radovan Karadzic...que l'on a dénommé le "boucher des Balkans". 

L'auteur s'attache davantage à nous montrer comment une femme intelligente, cultivée et curieuse arrive, ainsi que toute la population d'un village, à se faire berner par un charlatan charismatique certes, mais surtout manipulateur et psychopathe. 

 

L'alternance entre les moments insoutenables et la beauté des descriptions de la nature ou des rencontres, permet au lecteur de ne jamais se complaire dans l'horreur.

L'auteur sait mettre ce qu'il faut de poésie et souvent aussi, d'humour au bon moment, pour éviter au lecteur de lâcher le livre. 

 

Un livre et un auteur à découvrir absolument ! 

 

Épuisé et hagard, il était comme un personnage soudain mis à nu. Assis à quelques centimètres l'un de l'autre sur ce rondin, elle le voyait rassembler visiblement ses forces pour être l'homme enraciné hésitant qu'il semblait toujours être, l'homme pour qui la nature était tout. Elle [Fidelma] pense : Il a fait ça pour moi...il a fait ça pour me donner du courage, et elle lui fait un signe de tête par déférence.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

missfujii. 06/12/2016 19:10

Encore un beau livre dont tu nous parles

manou 07/12/2016 07:22

C'est un roman très fort d'un grand auteur irlandais...Il est à découvrir en effet

CathyRose 05/12/2016 06:14

Il y a des personnes comme ça qui peuvent tromper les autres, ils savent y faire et user de leur charme ... après peut-on vraiment leur en vouloir ...?
Belle semaine, bisous !
Cathy

manou 05/12/2016 10:03

J'avais compris, te connaissant un peu tout de même maintenant :) Bises

CathyRose 05/12/2016 10:02

Je m'aperçois que mon commentaire peut prêter à confusion, quand je dis " peut-on leur en vouloir ", je parle des personnes qui font confiance, bien sûr !
Belle journée, bisous !
Cathy

manou 05/12/2016 08:09

L'auteur nous le montre avec beaucoup de talent...Bisous et un beau lundi

Églantine 05/12/2016 01:00

Est ce que c'est basé sur une histoire vraie?!

manou 05/12/2016 08:11

Oui en ce qui concerne le héros qui est l'histoire de Radovan Karadzic mais je ne sais pas s'il a été arrêté en Irlande car je n'ai rien trouvé de précis à ce sujet...Le reste est je pense totalement fictif.

dasola 04/12/2016 22:25

Bonsoir, je suis en train de le lire ce roman (j'en ai lu plus de la moitié) et cela me plaît beaucoup. Bonne soirée.

manou 05/12/2016 08:12

Et bien j'avoue ne pas avoir été déçue par cette lecture, même si certains passages sont violents. L'héroïne est attachante. Bonne journée

écureuil bleu 04/12/2016 18:05

Bonsoir Manou. Ca a l'air très intéressant comme roman. Je l'emprunterai à la médiathèque. Bisous

manou 05/12/2016 08:12

C'est un roman très fort et l'auteur est une des grandes dames littéraires irlandaises à connaître...Bisous

lemenuisiart 03/12/2016 18:46

Je découvre

manou 03/12/2016 18:51

Les échanges sont faits pour ça !

Mousse 03/12/2016 18:22

Bonsoir chère Manou,
Un roman assez dur je pense, mais un roman important et nécessaire, pour ne pas oublier…
Je l'ajoute dans ma liste de mes envies, elle s'allonge, (rires).
Je ne suis pas à l’avance aujourd'hui, le samedi je fais beaucoup de choses, j'ai fini l'achat de mes cadeaux, à la dernière minute je n'aime pas cela du tout.
Il y a du monde partout quand même !
Passe une douce soirée et un beau week-end.
Tendres bisous.

manou 03/12/2016 18:53

Oui je suis bien d'accord avec toi sur tout ! C'est un roman nécessaire et l'auteur écrit très bien.
Moi aussi avec noël qui approche j'ai pas mal couru les magasins cette semaine et je viens de terminer sur le net ce que je n'ai pas pu trouver...Encore quelques marchés de noël pour le plaisir et je serai presque prête. Bisous et un excellent week-end

L'Espigaou 03/12/2016 17:19

Un livre qui me fait froid dans le dos mais que j'ai bien envie de lire.
Je le note, ce sera pour après les fêtes.
ma tension commence à se stabliser autour de 14,
ça va déjà mieux.
d'après le médecin il faudrai que je ne dépasse pas les 13
Je pense pouvoir bientôt reprendre
Passe un bon week end
Je t'embrasse
Maryse

manou 03/12/2016 18:55

Tu le liras après les fêtes ! Moi même j'ai à peine lu cette semaine et je vais ralentir considérablement le rythme...Je suis contente que tu ailles mieux et oui l'idéal pour la tension avec ou sans traitement est autour de 13 pour le maxima. Ils le disent tous ! Je t'embrasse très fort et te souhaite un week-end tout doux et reposant

Cléo 03/12/2016 14:40

Hum! Je suis hésitante. Je le prend en note, mais avec un - (je prends les suggestions sur les notes de mon téléphone et j'en ai beaucoup...). Bises et bon week-end !

manou 03/12/2016 15:02

Je suis tombée dessus par hasard et comme j'avais entendu parler de l'auteur, je me suis laissée tenter. Le sujet est dur mais le livre est superbement écrit et vraiment je ne regrette pas d'avoir fait cette lecture. Bises et un excellent week-end à toi

Mimi 03/12/2016 13:08

Sujet très intéressant ! Tout le monde peut tomber sous le charme d'un beau tribun. L'Histoire nous l'a déjà enseigné. Comment faire ensuite pour admettre qu'on s'est laissé piéger ? Oui, un livre qui doit remuer les consciences. Merci Manou pour ce partage.

manou 03/12/2016 15:04

Un livre à lire je t'assure car écrit de façon intelligente...Je l'ai pris par hasard en médiathèque mais je t'assure que je ne le regrette pas, même si certains passages sont violents, ils ne sont que les témoins de la triste réalité. Bisous et un excellent week-end

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -