Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 07:08
La grand-mère de Jade / Frédérique Deghelt

Pourquoi faut-il en venir à réclamer la permission d'exister à ses enfants ?

Selon Mamoune, ce n'était pas la jeunesse qui passait avec le temps. C'était une certaine façon de la considérer.

 

Jade apprend par son père, qui vit en Polynésie, que Mamoune sa grand-mère octogénaire, va être placée dans une maison de retraite, à la demande de ses trois tantes, toutes trop occupées par leur vie personnelle et professionnelle.

Il faut dire que la pauvre Mamoune a perdu connaissance et s'est retrouvée seule par terre jusqu'au lendemain...

 

Jade, sur un coup de tête, n'hésite pas un instant : elle va la chercher jusqu'à la ferme savoyarde où elle vit, et ramène Mamoune à Paris dans son appartement.

Malgré les souvenirs communs qu'elles partagent, Jade ayant passé beaucoup de temps chez sa grand-mère, leur complicité et la force de leur amour, la vie quotidienne n'est pas sans heurts. 

Mais, tout en douceur, les deux femmes qui s'aiment tendrement, vont se découvrir différentes...

Mamoune a toujours caché à ses proches qu'elle adorait lire et le faisait en cachette, car à son époque, et dans son milieu, cela ne se faisait pas d'être une lectrice passionnée.

Jade avoue à sa grand-mère qu'elle a écrit un roman, qui a été refusé par toutes les maisons d'édition, et accepte de le lui faire lire...


 

Maintenant quand je parcours ce livre de citations, de poèmes, d'extraits de tous les ouvrages que j'ai aimés, c'est un peu comme si ma vie rêvée se tenait là, blottie entre les pages. Je ne peux jamais relire ce cahier sans qu'il me tire des larmes. Il est ma vie, racontée par les plus grands auteurs du monde. C'est un livre unique, le plus précieux que je possède.

 

Avec beaucoup de sensibilité et de pudeur, avec des mots tendres et en décrivant des situations simples ou quotidiennes, l'auteur nous livre ici un témoignage poignant, un roman à deux voix où alternent la voix de Jade, qui s'inquiète pour celle qu'elle aime et qu'elle doit parfois laisser seule, et celle de Mamoune, qui apprend à connaître le quartier, et qui peu à peu s'installe dans sa nouvelle vie où tout paraît possible.

 

Mamoune correspond à l'image idéale que nous avons tous de nos grands-mères (et que nous tentons de transmettre à nos petits-enfants !). Elle est remplie de joie de vivre et adore sa petite-fille. Elle tente de l'aider du mieux qu'elle peut en lui transmettant sa philosophie de vie et en n'étant pas pour elle une charge.

En effet, Jade vient de quitter son copain, n'arrive pas à vivre de son emploi de journaliste, n'arrive pas à écrire comme elle le voudrait et s'inquiète du temps qui passe...

 

Tu l'apprendras sans doute en abordant ta propre vieillesse. Notre vie est bâtie comme une série de pays reliés par des ponts. Et je les ai presque tous franchis, ces ponts. À l'âge où je suis, empêchée de revenir sur certains de ces territoires, plus je vais, plus les souvenirs suffisent à ce que je deviens. Mais je crois que choisir son lieu de vie et les êtres qui sont autour de soi est la dernière dignité qui reste à un être vieillissant.

 

Mais ce n'est pas un roman centré uniquement sur la relation grand-mère_ petite-fille même si cette relation est bourrée de tendresse et que la fin, émouvante et imprévisible, vient nous bousculer.

C'est un roman qui parle aussi de la passion de la lecture et des livres, du métier d'écrivain et de la difficulté de se livrer aux autres quand on écrit, et du métier d'éditeur. 

 

C'est un livre simple et facile à lire, mais empli d'humanité et de douceur qui réchauffe le coeur et qui fait du bien, car nous avons tous ou presque dans nos souvenirs une grand-mère aimante et aimée...

Je l'avais noté sur mes listes à lire suite à la chronique d'Écureuil bleu que vous pourrez lire ci-dessous...

Il a croisé mon chemin dans un rayon de la médiathèque ! 

 

...je connais l'étendue de mon ignorance. Nous sommes aveugles et ce que nous voyons chez nos plus proches c'est ce que nous croyons savoir d'eux. Combien de fois sommes-nous trompés par ces étiquettes dont nous avons affublé nos amis ou ceux de notre famille ? Pourquoi ne voulons-nous pas tenir compte de ces mouvement et revirements qui agitent les humains et les font changer ?

Tu as de la chance de ne pas les avoir encore lus, m'a lancé Jade avec cette envie impossible qu'a toute lectrice de redécouvrir pour la première fois ce qu'elle a déjà aimé.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fouillet 21/01/2017 18:22

Bonjour,je viens de lire la grand mère de Jade(sublime)mais je n'ai pas compris la dernière partie(mamoune est
morte page 389 )l'auteur ne dit pas comment mamoune a été placée dans cette maison dans laquelle elle n'aurait jamais dû y aller(qui l'a fait entrer?)

manou 22/01/2017 08:52

Et bien je crois (je l'ai ressenti comme ça) que Mamoune a été placée dès le début de l'histoire (ce qui paraît le plus réaliste) et que sa petite fille rêve à ce qui aurait pu arriver entres elles deux, si elle avait décidé de la garder auprès d'elle. C'est un bel hommage finalement et une belle histoire d'amour. Ce qui est fort c'est que tout le long on pense qu'elle n'est pas allée dans cette maison de retraite tant redoutée et que l'histoire est réelle et qu'elle a bien été enlevée par sa petite fille. Voilà pourquoi je n'ai pas dévoilé la fin, pour laisser la surprise (triste j'en conviens) aux lecteurs. Merci de votre visite

Audrey - Que Lire ? 25/11/2016 21:13

L'histoire me tente beaucoup... il faut dire que ma grand-mère, nous l'avons surnommée le Caporal... Ca te donne une idée de son caractère :) . Ce livre a l'air très bien.

fouillet 22/01/2017 09:04

Merci de votre réponse.La fin m'a torpillée.Il y a des milliers de personnes qui subissent le même
sort.Nous sommes dans une société intolérente oû il ne faut pas de faiblesse.L'histoire est bien menée par l'auteur.Merci encore à vous de me guider dans mes choix de livres,à bientôt.

manou 26/11/2016 07:51

Oui je vois ça :) Mais c'est bien aussi d'avoir une grand-mère pleine d'énergie, cela nous donne un bel exemple à suivre...

Michel 24/11/2016 17:16

Comment résister à l'envie de lire ce roman, tu le présentes tellement bien.
j'aurais aime que ma fille puisse avoir une relation d'amour avec ma mère qui vient de fêter ses 93 ans..hélas malgré les efforts de ma douce et aimante fille, maman n'aime qu'elle même!!!!
Je te souhaite une belle soirée Manou !

manou 24/11/2016 18:43

Merci Michel ! Tu sais que certaines personnes en vieillissant se replient sur elle- même et change de caractère. Cela n'a pas été le cas de ma mère. Mais mon père a fait pareil avec mes fils, en fin de vie il était devenu très agressif avec eux. Cela a presque brisé le lien qui les unissait car quand on est jeune on est moins indulgent...Mais maintenant je suis contente de voir qu'ils gardent tout de même de merveilleux souvenirs de leur grand-père. C'est le principal ! Une belle soirée

Yv 24/11/2016 14:27

pas mal, je me souviens l'avoir lue et plutôt apprécié

manou 24/11/2016 17:25

C'est un livre facile mais son côté très humain nous touche...Bonne soirée

Mimi 23/11/2016 20:20

Une jolie histoire qui me touche. Et un livre qui parle de livres et d'amour de la lecture, tu t'en doutes, m'attire encore plus. Alors je l'ajoute à ma PAL. Merci Manou et bisous.

manou 24/11/2016 06:51

C'est une lecture plus légère que celles que je lis d'habitude mais qui n'en a pas été moins agréable...De plus je n'avais rien lu de cet auteur. Bisous

Nell 23/11/2016 16:28

J'adore déjà ton compte rendu et je pense que je vais me laisser tenter, une fois de plus, par ce livre. Je vais, cependant, le mettre en tête de ma longue liste. Gros bisous, Manou. Au fait, j'ai fait ta confiture( poires et coings) et j'en ai rempli 2 gros pots. L'un deux, le soir même, est parti chez Julien. L'autre nous le goûterons avec Fabien, mon deuxième fils qui viendra pour Noël. Il m'était resté, quand même, la quantité d'un petit bol. Comme j'ai Julien à dîner le lundi, nous l'avons goûtée... Elle est DELICIEUSE. Merci ma chère Manou. Il faudra que j'en fasse de grandes quantités pour satisfaire tout mon petit monde.

manou 23/11/2016 16:52

Merci Nell ! Je suis contente que tu le lises car je suis sûre qu'il te touchera toi qui, comme moi, est grand-mère !
En ce qui concerne la confiture, c'est original n'est-ce pas...Chez nous aussi on la dévore et mon fils aîné trouve toujours que je n'en fais jamais assez :)
Bisous et une douce soirée

Mousse 23/11/2016 16:19

Bonjour chère Manou,
Voilà un livre qui me fait de l'oeil, ta chronique est tellement bien faite, que ce livre me tente.
Je prends note.
Je ne connais pas cette auteure, voilà une occasion de faire sa connaissance.
Passe une bonne fin de journée, bisous.

manou 23/11/2016 16:46

Merci Mousse c'est comme tu l'as vu une de mes aminautes qui m'a donné envie de le lire et je ne le regrette pas du tout. Je suis sûre qu'il te plaira ! Bisous et une bonne soirée toute douce.

barbizon 23/11/2016 14:19

Je suis certaine que c'est une magnifique histoire, pleine de tendresse et d’humanité, rien que de lire ton post ça donne envie de le lire, j'espere que l'histoire se termine bien, Bises Manou.

manou 23/11/2016 16:47

Je ne peux pas dévoiler la fin...mais c'est sûr que ces deux êtres-là seront liées à jamais quoi qu'il advienne. Bises

Maryline 23/11/2016 11:58

J'ai lu ce livre, qui est très attachant par les liens qui unissent les deux femmes. Je n'ai pas connu mes grand-mères mais quand je vois l'attachement mutuel qu'il y avait entre maman et mes enfants, je peux reconnaitre ce sentiment affectif.
Bisous

manou 23/11/2016 16:49

Oui c'est un attachement spécial. J'ai eu la chance de connaître les miennes dont une assez longtemps...mais je me souviens très bien des deux comme si c'était hier. Bisous

écureuil bleu 23/11/2016 10:29

Bonjour Manou. J'ai beaucoup aimé le personnage de Mamoune, passionnée de lecture, qui a réussi à le cacher à tous. Merci pour le lien et bonne journée

manou 23/11/2016 11:35

C'est toi qui m'a donné envie de le lire...et à la fin m'a broyé le coeur. Heureusement chez nous nous avons eu la chance de ne placer personne en maison de retraite. Bisous et une belle journée

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -