Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 06:16
Gallimard / Du Monde entier, 2016

Gallimard / Du Monde entier, 2016

La jeune Épouse libéra alors ses cheveux, resta quelques instants silencieuse, puis les reprit entre ses mains et, lentement, les releva, les enroula sur sa nuque et les attacha en faisant un nœud lâche, puis elle conclut son geste en glissant derrière les oreilles les deux mèches qui avaient échappé à l'opération de chaque côté de son visage. Enfin elle posa les mains dans son giron.
Mais...
Ai-je oublié quelque chose ?

 

C'est la première fois que je lis un roman de cet auteur et j'avoue que j'ai eu du mal à entrer dedans...Mais une fois habituée au style de l'auteur, je me suis laissée emporter et surprendre par ce roman qui est tout à fait construit de manière originale.

 

 

L'histoire se déroule en Italie (je dois avoir des envies de voyage en ce moment !) au début du XXème siècle dans une famille bourgeoise. Alors que la famille est comme à son habitude en plein petit déjeuner_ petit déjeuner qui ressemble fort à un repas de fête_ la Jeune Épouse débarque. Elle a dix-huit ans. Elle arrive tout droit d'Argentine où son père s'est expatrié. Elle vient pour épouser le Fils, comme cela était entendu par les deux familles puisque les deux jeunes gens sont fiancés depuis des années.

 

Mais voilà : le Fils n'est pas là !

 

Il a été envoyé pour affaire en Angleterre et elle doit attendre son retour en faisant connaissance avec sa belle-famille, ses moeurs et ses habitudes quotidiennes un peu loufoques et bizarres, il faut bien le dire...

 

Elle va ainsi, en même temps que le lecteur, découvrir des secrets de famille inavouables, tout en faisant l'apprentissage de la vie et de la sexualité d'une façon que, bien sûr, je ne vais pas vous raconter et que vous découvrirez si vous abordez cette lecture.

 

Elle devra pour cela abandonner sa passion pour la lecture, car les livres sont devenus inutiles puisque "tout est déjà dans la vie". Elle apprendra à observer, mais aussi à questionner.

Elle apprendra aussi à fêter comme toute la famille, tous les matins nouveaux, pour le bonheur d'être tout simplement encore en vie, et d'avoir échappé à la nuit...mais je ne vous dirai pas pourquoi. 

 

Il n'y a pas de livres.
Pourquoi?
Chacun dans la Famille se fie entièrement aux choses, aux personnes et à soi même. Nul ne voit la nécessité de recourir à des palliatifs.
Je crains de ne pas vous suivre.
Tout est déjà dans la vie, si l'on prend la peine de l'écouter, et les livres nous distraient inutilement de cette tâche, à laquelle tous se consacrent avec une sollicitude telle, dans cette maison, qu'un homme plongé dans la lecture ne manquerait pas d'apparaître en ces lieux comme un déserteur.

 

J'ai été gênée par le changement de narrateur qui d'un coup, au milieu d'une phrase ou d'un paragraphe, nous fait perdre le fil de l'histoire.

J'ai été gênée également par l'impression d'être constamment dans un rêve éveillé et de ne plus savoir où se place la réalité du monde qui se déroule sous nos yeux.

Mais l'écrivain qui se met d'un coup, non sans humour le plus souvent, à nous interpeler en plaçant un "je" et en se mettant en scène à un moment où sa place n'est pas prévue, nous perturbe aussi !

 

En parlant de La Jeune Épouse, il m'arrive de changer plus ou moins brusquement de narrateur, pour des raisons qui, sur le moment, me paraissaient rigoureusement techniques ou tout au plus banalement esthétiques, avec pour résultat manifeste de compliquer la tâche du lecteur, ce qui, en soi, est sans importance, mais aussi avec un désagréable effet virtuose que, dans un premier temps, j'ai essayé de combattre, avant de me rendre à l'évidence, c'est-à-dire au fait que je n'arrivais tout simplement pas à sentir ces phrases sinon en les faisant dériver de cette façon, comme si le solide appui d'un narrateur clair et distinct était une chose à laquelle je ne croyais plus ou qu'il m'était devenu difficile d'apprécier, une fiction pour laquelle j'avais perdu l'innocence nécessaire.

 

C'est comme je vous l'ai dit, la première fois que je lis cet auteur et je suis donc partagée entre son écriture poétique, l'atmosphère à la fois romanesque, sensuelle et pleine de délicatesse où il fait entrer une grande part de rêve, et le désagrément que j'ai souvent ressenti au milieu des descriptions étranges, des dialogues décousus, des digressions de l'auteur et de sa construction narrative, m'obligeant trop souvent à revenir en arrière.

 

L'ensemble m'a donc totalement déconcerté et je ne sais que penser  de ce grand auteur italien. Tout ce que je peux vous dire est... qu'il est déroutant ! 

 

Je vous laisse donc juger par vous-même tout en sachant que je tenterai un jour un autre titre comme "Soie" ou "Novecento" dont j'ai beaucoup entendu parler... 

 

Puisque j'ai désormais commencé à raconter cette histoire (et ce malgré la troublante suite de péripéties qui m'ont affecté et qui décourageraient quiconque de se lancer dans pareille entreprise), je ne puis éviter d'éclairer la géométrie des faits, ainsi que je me la remémore peu à peu, en notant par exemple que le Fils et la Jeune Épouse s'étaient rencontrés alors qu'elle avait quinze ans et lui dix-huit...

Le fait est que certains écrivent des livres et que d’autres les lisent : Dieu seul sait qui est le mieux placé pour y comprendre quelque chose.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

écureuil bleu 03/10/2016 12:56

Bonjour Manou. C'est beaucoup trop compliqué pour moi et ne me tente pas du tout d après ce que tu en dis. Bisous

manou 03/10/2016 13:15

Et bien ce n'est pas un problème ! C'est une écriture à la fois poétique et sensuelle...Peut-être un jour tu en auras envie et dans ce cas tout le monde m'a dit de commencer par "novecento". Bises

CathyRose 02/10/2016 21:03

Oui j'en ai entendu parler, je suis un peu mitigée sur l'envie de le lire ou pas ! Alors je commencerai par lire tous dont j'ai noté les titres, et les autres passeront au second plan ... si j'ai le temps !
Belle soirée, bisous !
Cathy

manou 02/10/2016 22:01

Moi aussi ma liste est bien longue et même si je lis beaucoup, je n'arriverai jamais à la terminer ! C'est rassurant...J'espère que ton week-end s'est bien passé ! Bisous et une belle fin de soirée

Clara65 02/10/2016 07:08

Il y a tant d'auteurs français et étrangers qu'on n'arrivera jamais à tout lire. Quand je choisis un livre, le plus souvent, je le fais à l'instinct.
Bon dimanche

manou 02/10/2016 07:26

C'est sûr ! Moi aussi...quelquefois je ne lis même pas la quatrième de couverture, je les choisis parce que le titre me plaît ou la couverture, comme le font les enfants et je ne suis presque jamais déçue...Parfois au contraire c'est parce que j'en ai entendu parler ! Bon dimanche

Bonheur du Jour 02/10/2016 06:37

Je n'ai rien lu de lui depuis l'histoire d'un pianiste.. J'ai oublié le titre.
Bon dimanche.

manou 02/10/2016 07:28

C'est Novecento que justement je n'ai pas lu...Bon dimanche aussi avec le soleil aujourd'hui je crois

zazy 01/10/2016 21:33

Pas encore lu ce livre. Tu refroidis un peu mon envie, alors, si je le trouve à la bibli...

manou 02/10/2016 07:29

Il faudrait lire les deux autres avant celui-là, d'après ce qu'on m'a dit. Même la bibliothécaire m'avait prévenu :) Bon dimanche

vivi 01/10/2016 19:25

Je ne connais pas cet auteur. Le mieux est sans aucun doute de se faire soi même sa propre opinion. Bonne soirée :o)

manou 02/10/2016 07:30

Oui tu as tout à fait raison. J'aime bien prévenir quand un livre présente quelques difficultés ainsi on aborde la lecture différemment. Bon dimanche

lemenuisiart 01/10/2016 18:38

Une belle présentation

manou 02/10/2016 07:31

Merci ! Chacun sa spécialité n'est-de pas...Bon dimanche

L'Espigaou 01/10/2016 14:01

J'ai lu une fois un livre écrit un peu de cette façon.
C'est vrai que souvent j'étais perdue et je devais reprendre au début du chapitre pour me retrouver.
J'ai failli l'abandonner mais comme j'ai pour principe de toujours terminer un livre,
j'ai continué
et je ne le regrette pas à la fin du livre, j'ai aimé son style.
Je ne me souviens plus de l'auteur ni du titre du livre il faudrait que je recherche dans mes tas de livre lu.
Je vais acheter ce livre mais je ne le lirai que lorsque j'aurai terminé tous mes en cours et à tête reposer pour bien entrer dans son style d'écriture.
De toute façon j'aime lire divers style.
Merci Manou
Passe un beau dimanche
pluvieux chez moi
Je t'embrasse
Maryse

manou 01/10/2016 14:59

C'est toujours enrichissant de lire divers styles. Moi aussi j'aime bien changer ! Il y a tant d'auteurs à découvrir...et celui-ci vaut le coup quand on est entré dedans, on a vraiment envie de poursuivre...Son style ne te décevra pas, le tout étant d'être prévenu qu'il faut un peu s'accrocher au début. Ici aussi le temps était à la pluie ce matin mais cela n'a pas duré et pas suffit pour le jardin. Je t'embrasse et te dis à très bientôt

Nell 01/10/2016 13:27

C'est vrai que parfois il faut un certain temps pour "entrer" dans un livre. Je ne connais pas cet auteur, Manou, mais, d'après ce que décris, il pourrait m'intéresser. Je le note également. Gros bisous et superbe week-end

manou 01/10/2016 15:01

Il a une écriture très poétique qui devrait te plaire. Je vais essayé de me procurer ses précédents romans et je te dirai lequel me paraît le plus facile à lire en premier :) Bisous ma douce Nell. J'espère que tu passes un bon week-end.

Maryline 01/10/2016 11:10

J'essaierai de me le procurer à la bibli! J'ai déjà lu Novecento pianiste et Soie de cet auteur. J'ai aimé, il a un univers bien particulier entre rêve et conte avec des thèmes originaux.
Bonne journée!
Bisous
Maryline

manou 01/10/2016 11:30

Et bien il faut vraiment que je me procure ces deux titres ! Il suffira que je les réserve car les deux médiathèques que je fréquente les ont... Bisous et un beau week-end

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est le printemps maintenant !

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -