Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 06:14

 

Comme je vous l'ai dit avant-hier, le musée se trouve au coeur même de la savonnerie Marius Fabre. 

J'ai pris ces photos sans songer à demander l'autorisation. Si bien sûr quelqu'un du musée ou de l'entreprise Marius Fabre trouve à redire, je supprimerai cet article.

Mais ce serait dommage à mon sens car je veux juste faire connaître à mes nombreux lecteurs le patrimoine de ma région.

Hier par exemple, j'ai reçu plus de 1000 visiteurs sur le blog et je remercie tous ces visiteurs pour la plupart inconnus...Même s'ils ne vont pas tous forcément lire cette page, cela me paraît être une bonne raison de la conserver.

 

L'entrée du muséeL'entrée du musée
L'entrée du musée
L'entrée du muséeL'entrée du musée

L'entrée du musée

 

A l'époque où le savon était encore fabriqué de façon empirique, un entonnoir et un filtre à huile étaient utilisés pour filtrer l'huile et vérifier ainsi sa teneur et son dosage en acides gras. Une balance de précision permettait de peser les différents ingrédients... 

 
La balance de précision

La balance de précision

 

Vous verrez au musée de nombreuses machines servant à découper et à mouler le savon...souvent à la force des bras. 

 

Pour découper, on utilise par exemple dès la fin du XIXème siècle, cette coupeuse mécanique avec un système à retour d'équerreElle sert à découper les gros pains de savon de 35 kg sortant juste des mises. Une fois découpés en barres, la machine les retourne à angle droit pour les découper en cubes plus petits qui seront ensuite marqués.

Ce type de machine est toujours en usage aujourd'hui. 

Coupeuse mécanique avec système à retour d'équerre

Coupeuse mécanique avec système à retour d'équerre

 

La mouleuse à bras, datant de la fin du XIXème siècle, était actionnée à la main. Le volant était tourné de façon à ouvrir complètement le moule à tulipe. Puis une fois lâché, il permettait au moule de se refermer et de marquer le cube de savon sur les deux faces...

Mouleuse à bras avec moule à tulipes

Mouleuse à bras avec moule à tulipes

 

Au début du XXème siècle, on utilise une machine électrique, appelée mouleuse frappeuse électique avec moule à tulipe qui remplacera petit à petit la mouleuse à bras. Elle sera utilisée jusque dans les années 1990.  

Une mouleuse frappeuse électriqueUne mouleuse frappeuse électrique

Une mouleuse frappeuse électrique

 

En plus des machines, vous trouverez des outils indispensables pour travailler la pâte de savon...

 

Pour mélanger la pâte à savon dans le chaudron, les savonniers utilisaient un madre (je ne connaissais pas ce nom) avec un manche aussi long que celui du pouadou. 

Le madre et son extrémité qui servait à remuer la pâte à savon à la main
Le madre et son extrémité qui servait à remuer la pâte à savon à la main

Le madre et son extrémité qui servait à remuer la pâte à savon à la main

 

Le pouadou était utilisé pour enlever l'écume à la surface du savon directement dans le chaudron. 

Avant l'invention de la goulotte en bois qui sert à transporter le savon chaud vers les mises, c'est avec ce pouadou que le savonnier le transportait, chaud, pour le faire refroidir dans les mises. 

Le pouadou

Le pouadou

 

Un compas était utilisé pour marquer des repères dans les mises et ainsi découper des pains de taille identique (donc de même poids).

 

 

 

Le compas

Le compas

 

De nombreuses vitrines contiennent des moules, comme par exemple, le moule à tulipe très employé...

 

Un moule à tulipe

Un moule à tulipe

 

D'autres nous montrent des tampons en buis ou en laiton, et des médaillons utilisés toujours aujourd'hui pour marquer le savon.

 

Au XIXème siècle, les tampons étaient en buis et chaque savonnier détenait plusieurs marques déposées à l'Institut National de la Propriété Industrielle.

Chacune représentait un élément particulier : un objet, une plante, un animal et très souvent la vierge qui se trouvait dans chacune des salles de la savonnerie, au dessus de chaque chaudron, et qui veillait sur les maîtres savonniers et le secret de leur recette. 

Différents tampons et médaillonsDifférents tampons et médaillons
Différents tampons et médaillons

Différents tampons et médaillons

 

Enfin, d'autres vitrines nous présentent des anciens savons et leur emballage de l'époque...

Savons et emballages
Savons et emballagesSavons et emballages

Savons et emballages

 

La savonnette à ses débuts, était parfumée directement dans les mises.

Puis la fabrication a évolué : la pâte de savon parfumée qui va servir à la fabrication des savonnettes, est d'abord réduite en copeaux dès sa sortie du chaudron. Ensuite les copeaux sont agglomérés sous forme de boudin avec du beurre de karité. Et enfin, le boudin est découpé à la taille et à la forme désirées.

Savonnettes de marque "la planète" et moules et timbres à savonnettesSavonnettes de marque "la planète" et moules et timbres à savonnettes

Savonnettes de marque "la planète" et moules et timbres à savonnettes

 

Une fois sec, le savon était transporté et stocké dans des caisses ce qui lui permettait de continuer à sécher. 

Le transportLe transport

Le transport

 

Et voilà un aperçu de quelques savons en train de sécher sur des claies...

Savons de différentes formes et couleurs en cours de séchage

Savons de différentes formes et couleurs en cours de séchage

 

J'espère que cette visite vous a plu !

 

Depuis mon enfance et une visite scolaire, je n'avais pas remis les pieds dans une savonnerie...sauf pour me rendre à la boutique.

Bien sûr, les écoles qui désirent profiter de la visite peuvent prendre contact avec la savonnerie qui se fera un plaisir d'accueillir les enfants au Musée.

Demain, si vous le voulez bien je vous emmène faire un tour dans le quartier des savonniers de la ville...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Églantine 26/09/2016 22:15

En principe l'appareil de photos est autorisé , mais on demande de désactiver le flash! Très intéressant ton article!! Ça donne envie d'y aller!! J'ai essayé le savon de Marseille en faisant des lessives dont des draps ,j'ajoute du vinaigre blanc dans le bac assouplissant et l'équivalent de deux cuillères à café de bicarbonate de soude dans le bac à lessive . Mes vêtements sentent le propre ! C'est parfait on revient aux valeurs anciennes!

manou 27/09/2016 07:47

Je n'avais que mon téléphone portable qui n'est pas de la première jeunesse ! J'ai même été étonnée de la "qualité" des photos et je n'étais pas seule à en faire. En tous les cas ces valeurs anciennes sont d'actualité si on considère que nous avons toutes et tous à préserver notre planète, mais aussi notre santé...et je suis contente que cet article te plaise car moi aussi j'utilise quasiment à 100% des produits naturels. Et l'odeur me rappelle mon enfance :) Bisous

marine D 25/09/2016 10:40

Euh je te l'avais déjà dit pour les savonnettes marseillaises, tes articles sont très bien documentés en tout cas !
Bon dimanche Manou

manou 25/09/2016 19:58

Merci Marine j'aime partager ce que j'apprend...Et j'ai appris plein de choses en visitant ce musée. Bises

missfujii. 23/09/2016 19:19

Je ne pense pas qu'on te dise quelque chose à propos des photos, tu leur fais plutôt de la pub, et en plus elles sont vraiment super belles

manou 23/09/2016 20:40

Et bien j'espère car j'ai réalisé après coup que je n'avais pas demandé l'autorisation et j'ai fait les photos ouvertement avec mon téléphone portable et personne ne m'a rien dit. Je leur fais de la pub c'est vrai (mais je te rassure, sans contrepartie !!)...Belle soirée

Elena800 23/09/2016 06:59

Cela doit être intéressant ! Je l'ai toujours connu et je m'en sers encore aujourd'hui pas pour me laver mais pour laver d'autres choses. Bisou

manou 23/09/2016 07:07

Merci Elena de ta visite. Oui je confirme que c'est intéressant de suivre l'histoire d'un produit que l'on utilise tous les jours et de connaître sa fabrication. Bisous et une belle journée

Nell 22/09/2016 20:24

J'aurais été comme une gamine, moi, à regarder toutes ces vitrines. Les tampons sont sublimes et j'adore voir les anciens emballages et savons. Tu as fait une page superbement intéressante, Manou et je comprends que tu puisses avoir autant de personnes qui viennent te voir. J'arrive un peu tard puisque nous étions sur Toulouse. Gros bisous, ma doucette.

manou 23/09/2016 07:14

Je suis restée très longtemps dans le musée alors que d'autres personnes n'y jetaient qu'un oeil distrait mais bon ils avaient fait la visite c'est déjà pas mal...Tu sais ma douce Nell, je ne cherche pas la performance et je suis moi-même surprise par ce chiffre. Beaucoup de mes articles sur les plantes sont visités tous les jours ainsi que certaines recettes de ma grand-mère, ceci expliquant sans doute cela. Ce qui compte pour moi tu le sais ce sont les liens que l'on tisse entre blogueurs et blogueuses. Et par rapport à toi je suis toute petite. Donc il ne faut pas se comparer... Oui je savais que c'était le 22 que vous deviez voir le spécialiste. Tu me donneras son avis quand tu en auras envie bien sûr. J'espère juste que les nouvelles sont bonnes pour vous deux. Je t'embrasse

CathyRose 22/09/2016 18:40

C'est vraiment très intéressant tous ces objets qui servent à la fabrication et à la découpe du savon ! Je trouve ça génial que ces gens aient gardé leur savoir-faire, et continuent à fabriquer de la qualité !
Belle soirée, bisous !
Cathy

manou 23/09/2016 07:18

Moi aussi je t'avoue ! Je fréquente la boutique depuis longtemps car elle est située juste à côté de la grande médiathèque où j'emprunte régulièrement des livres, et je ne m'étais jamais posé la question ! Je disais depuis longtemps "Un jour j'irai visiter la fabrique"...et puis tu sais comme c'est...le temps passe et on remet à plus tard. Voilà c'est chose faite. je renoue avec le patrimoine de mon enfance et ses bonnes odeurs naturelles d'antan ! Bisous et une belle journée

Maria-Lina 22/09/2016 16:35

Superbe, merci pour cette magnifique visite, c'est tout beau!!! Bise, bon jeudi tout doux!

manou 22/09/2016 17:57

Merci à toi Maria-Lina ! Je suis contente que la visite te plaise...Bises et une douce fin de journée à toi aussi

écureuil bleu 22/09/2016 14:35

Je suis surtout attirée par les tampons qui servaient à marquer les savons sur chaque face... Bisous Manou

manou 22/09/2016 17:56

Je n'en ai montré qu'une toute petite partie ! Moi aussi je suis fascinée par ces tampons et par leur variété. Je suis restée en admiration devant les vitrines tant je trouvais extraordinaire aussi d'y retrouver des marques que j'avais connu enfant. Bisous et belle soirée

danièle 22/09/2016 14:19

un très bel article, vraiment très intéressant, j'ai appris une folue de choses!!! Quichottine a raison, tu es une guide formidable!!!
très belle journée, bises
danièle

manou 22/09/2016 17:55

N'exagérons rien, cet endroit vaut le coup ! Je reste persuadée que le modernisme a du bon pour certaines choses mais pas pour tout ! Conserver ce savoir-faire, garder une entreprise qui crée des emplois c'est tout à l'honneur de cette savonnerie et les produits sont supers...Alors je partage avec vous par plaisir car je te rassure je ne suis pas sponsorisée :) Bises et une douce fin de journée

Quichottine 22/09/2016 13:02

Bien sûr que je te suis... tu fais un excellent guide. :)
Merci, Manou.
Bisous et douce journée.

manou 22/09/2016 17:52

C'est trop gentil à toi. Tu sais que je suis enthousiaste de nature ! Et que j'aime partager tout ce que j'apprends car j'apprends encore à mon âge :) Bisous et une belle fin de journée

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -