Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 06:21

 

Aujourd'hui je vous propose un petit retour en arrière pour vous raconter l'histoire du célèbre Savon de Marseille.

Car j'ai réalisé qu'hier, je vous avais certes parlé de sa fabrication artisanale, et fait découvrir La Savonnerie Marius Fabre de Salon-de-Provence, mais finalement je n'avais pas abordé du tout l'histoire, à proprement parlé (sans jeu de mots) du savon... 

 

L'histoire du savon de Marseille traverse les siècles...et dans ses origines rejoint celle du savon d'Alep (qui est parfumé aux baies de laurier).

Le savon est le produit d'un alcali (un sel extrait de cendres) avec un corps gras.

Dès l'Antiquité, on retrouve trace des premières recettes d'émulsions à base de graisse, d'eau et de cendres.  PLINE l'Ancien en donnait déjà la composition : il parle d'une pâte élaborée à partir de cendres de hêtre et de suif de chèvre...

Pendant longtemps en Orient,  les arabes aussi se servaient de graisses animales.

Mais à partir du VIIIe siècle, ils remplacent peu à peu les produits animaux par de l'huile d'olive, qui seule donne un savon à la consistance ferme, à l'odeur agréable et aux usages multiples...

 

On pense que la recette à base d'huile d'olive a probablement été introduite en Europe par les Croisés lors de leur voyage en Orient. 

Pendant des siècles, cette recette restera inchangée, le savon servira tour à tour d'onguent, de cosmétique ou de remède pour les problèmes de peau.
 

Dès le Moyen Âge,  le savon sera utilisé pour laver le linge et l'hygiène corporelle. 

C'est donc à cette date, que la Provence devient une région propice à la fabrication du savon.

C'est donc depuis le Moyen Âge, que la Provence est devenue une région propice à la fabrication du savon.
Quelques affiches anciennesQuelques affiches anciennes
Quelques affiches anciennes

Quelques affiches anciennes

 

A cette époque, il y a trois villes importantes qui fabriquent du savon en Provence.

Le premier fabricant de savon de la région est bien sûr Marseille, vu l'expansion de son port, et puisque c'est cette ville qui a donné son nom au savon !

Il y aussi Salon-de-Provence, lorsque la ligne de chemin de fer est construite, et enfin Toulon. 

 

Tous les ingrédients indispensables, qui entrent dans la composition du savon, se trouvent facilement en Provence.

Il faut en effet : 

- du sel et il y en a en Camargue.

- de l'huile d'olive. Jusqu'au XVIIIème siècle, les oliviers foisonnent dans la région et suffisent à la production du savon, à la consommation en huile d'olive des ménages et des conserveries locales. Ensuite il faudra importer de l'huile d'olive d'Espagne, d'Italie et des colonies. 

En fait, ce n'est pas de l'huile d'olive de première pression à froid qui est utilisée en savonnerie : elle est réservée pour l'alimentation. On utilise l'huile de grignons, une huile de deuxième catégorie, obtenue grâce à un broyat des noyaux et de la pulpe d'olives.

Au XIXème siècle, l'huile de coprah (extraite des noix de coco) et l'huile de palme (extraite du palmier à huile) arrivent des colonies. Elles remplaceront peu à peu, mais toujours à faible proportion, l'huile d'olive dans le savon. 

- enfin, il faut de la soude...

La plante dont est extraite la soude, pousse abondamment au bord de la mer et en particulier dans les salines de Camargue. Elle doit être d'abord réduite en cendres pour former du carbonate de soude, avant de pouvoir être utilisée.

 

Soude maritime

Soude maritime

 

Louis XIV institutionnalise le savon de Marseille en fixant ses règles de fabrication, ce qui en même temps que le développement du trafic maritime, permet au savon de Marseille d'acquérir une renommée mondiale. 

L'Edit de Colbert impose même un tampon pour éviter les fraudes.

 

En 1791, le chimiste Nicolas Leblanc arrive à extraire la soude à partir du sel marin. Cette découverte révolutionne la fabrication du savon. Plus besoin de la plante ni de la longue préparation nécessaire pour obtenir la soude.

 

Il faudra attendre le seconde partie du XIXème siècle et les progrès en matière d'hygiène et de transport, pour que les villes de Marseille et de Salon-de-Provence s'enrichissent grâce aux savonniers et aux entreprises périphériques.

Après la Seconde Guerre Mondiale, la période faste connaît un déclin lié à la fin du colonialisme d'une part, mais surtout à l'apparition des détergents industriels censés apporter plein d'avantages aux ménagères...

Les années 70 voient apparaître au contraire un regain d'intérêt pour ce produit économique, biodégradable et excellent à la santé qui se poursuit aujourd'hui.  

 

Des 108 savonneries qui existaient encore à Marseille en 1924, il n'en reste plus que trois aujourd'hui.

Et sur les 14 qui se trouvaient à Salon-de-Provence, il n'en reste plus que deux.

A nous de les préserver... 

 

La représentation de la femme et les outils indispensables à la lessive
La représentation de la femme et les outils indispensables à la lessiveLa représentation de la femme et les outils indispensables à la lessive

La représentation de la femme et les outils indispensables à la lessive

 

Demain, je vous fais entrer au Musée et après-demain je vous emmène balader dans le quartier des savonniers afin de vous faire visiter leurs belles demeures... si vous le voulez bien !

 

C'est ma semaine culturelle :)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Églantine 26/09/2016 22:24

Merci pour toutes ces explications! J'ai visité tout dernièrement le Musée de l'Eau de Cologne justement à Cologne en Allemagne ! Seulement voilà pour ce musée il nous a été interdit de prendre des photos!

manou 27/09/2016 07:49

Le musée de l'eau de Cologne doit être intéressant ! En fait ils veulent préserver leurs trésors et que les visiteurs les découvrent par eux même mais si on ne voit pas quelques éléments du musée on n'a pas forcément envie d'y aller. Or quand on visite le musée, on va forcément à la boutique donc ils y gagne si on leur fait un peu de pub...Bises

écureuil bleu 22/09/2016 14:29

Bonjour Manou. Ton article est très intéressant. J'ai appris de quoi était composé le savon. J'ignorais de quoi provenait la soude. Bisous

manou 22/09/2016 17:47

Merci beaucoup. On s'apprend mutuellement des choses sur notre région ! C'est à ça que sert le partage ! Bisous et une belle fin de journée

lemenuisiart 21/09/2016 19:21

Une très belle idée de visite.

manou 21/09/2016 20:30

Une mise à l'honneur d'un savoir-faire ancestral ! Bonne soirée

CathyRose 21/09/2016 18:29

Tu m'as donné envie d'aller voir sur le site de la savonnerie de Fontevraud ... et bien leur savon est aussi à base d'huile d'olive ! Merci en tous cas pour ces explications fort intéressantes Manou !
Belle soirée, bisous !
Cathy

CathyRose 21/09/2016 18:41

Je ne me souviens plus du tout les prix, c'était il y a 2 ou 3 ans !
Bisous
Cathy

manou 21/09/2016 18:39

Merci Cathy ! Nous ne prenons pas assez le temps de lire les étiquettes et les ingrédients :) Donc c'est entièrement notre faute si nous n'achetons pas de bons produits...Ceux de la savonnerie Marius Fabre sont en plus très abordables. J'espère que tu as aussi cette chance. Belle soirée

Rose63 21/09/2016 18:24

Un savoir indétrônable mais parfois je me demande par chez nous si c'est du vrai
Lorsque je vais dans le sud chez ma sœur, j'en trouve du bon
Bonne soirée

manou 21/09/2016 18:44

Et oui parce que dans le sud il y a la tradition...et le soleil :) Bises et belle fin de journée

Cléo 21/09/2016 18:17

Un autre beau billet! Intéressant de savoir qu'ils ont délaissé la graisse animale pour de la végétale. Toute une histoire que ce savon : espérons qu'elle perdurera. Bises et bonne journée !

manou 21/09/2016 18:46

Je leur souhaite aussi c'est pourquoi j'y vais souvent...et il diffuse aussi dans certaines G et M surface de la région. Leur boutique est en plus dans des bâtiments anciens pleins de charme et j'ai l'impression de repartir chaque fois des années en arrière quand j'y vais. Belle soirée

L'Espigaou 21/09/2016 17:51

Je viens d'apprendre comment on faisait le carbonate de soude,
je l'ignorais.
Comme hier ton billet est très intéressant même pour une personne du pays.
Beaucoup de détails historiques que je connaissais pas.
J'ai hâte à demain pour la suite.
Passe une jolie fin de journée
Je t'embrasse
Maryse

manou 21/09/2016 18:01

Oh tu es trop gentille ! J'ai un peu piqué à droite et à gauche les propos y compris sur le site des savonneries :) Je ne voulais pas vous dire trop de bêtises. Sans doute un chimiste trouverait à redire car j'ai simplifié et marqué uniquement ce que je comprenais :) Bises...je suis sûre que tu connais tout ce que je vais te montrer demain et après-demain

missfujii. 21/09/2016 16:21

j'aime beaucoup le savon de Marseille, alors ton reportage m'a vraiment beaucoup intéressé ! J'adore ces vieilles affiches que tu présente dans ton billet

manou 21/09/2016 18:02

Moi aussi j'adore ces affiches et je viens de créer un tableau"vieilles affiches" sur mon Pinterest...

Renee 21/09/2016 15:35

c'est indéniablement le meilleur savon du monde, surtout pour la peau. Chez nous les savonnettes ne sont que de marseille et pas question des gel douche qui abîme est dessèche. Bravo les deux article sur ce sujet au top. Bisousssssss

manou 21/09/2016 18:04

Merci Renée...il faut savoir que dans leur boutique ils vendent aussi du gel douche fabriqué avec un cahier des pages précis et très strict chez un de leurs partenaires, car ils ne peuvent le faire sur place. Celui à la rose que j'utilise en ce moment est tout simplement sublime et ne dessèche pas du tout la peau. Voilà, tu sais tout !! bises et une bonne fin d'après-midi.

Nell 21/09/2016 14:11

Encore un moment très intéressant à te lire, Manou. Tes affiches sont superbes également. J'attends toujours la suite avec grand plaisir. Tu sais, pour en revenir à ton commentaire, je suis heureuse de venir vous voir toutes et tous, bien que j'ai beaucoup moins de temps à consacrer pour vous répondre. Je t'embrasse et te souhaite une très agréable journée

manou 21/09/2016 18:06

Je suis heureuse que tu prennes du plaisir et de la détente en nous consacrant du temps. Je sais que tu en as besoin comme du bricolage et j'ai vu que tu faisais la curieuse, que tu allais voir des blogueuses qui me mettent des coms depuis longtemps :) Tu as bien fait les amies de nos amies sont nos amies...je devrai prendre le temps de faire de même plus souvent. Bises et une bonne fin de journée

Roguidine 21/09/2016 13:38

Zut, c'est parti avant la fin !!!! je poursuis ...
le savon de Marseille a chuté , comme tout d'ailleurs, et la qualité aussi !!!!
les grandes distributions ont fait du mal à tout!!!!
Passe une bonne journée, bises

manou 21/09/2016 18:09

C'est sûr qu'il vaut mieux l'acheter directement à la fabrique : on préserve des emplois sur place et un savoir-faire authentique même si je sais bien qu'ils ne mettent pas dans le savon de l'huile d'olive de la vallée des Baux (qui coûtent une fortune aujourd’hui)... Et tous ces produits détergents chimiques rendent service mais finissent pas grever le budget des ménages tout en nuisant à l'environnement. A méditer en effet. Bonne fin de journée

Roguidine 21/09/2016 13:36

Bonjour Manou,
Il est vrai que le savon de Marseille avait un bon succès,
aujourd'hui avec toutes ces sortes de lessive, le savon de Ma

Maria-Lina 21/09/2016 13:23

Bonjour douce Manou! Lors de la visite de Monique au Canada, elle m'a apporté un savon de Marseille, il sent tellement bon!!! Ton billet est superbe! Bise, bon mercredi dans la joie!

manou 21/09/2016 18:12

Voilà que le savon de ma région voyage jusque dans les Laurentides ! Si c'est pas merveilleux tout ça. Merci Maria-Lina et une belle fin de journée

la nonna 21/09/2016 12:00

j'adore le savon de Marseille....le vrai ,pas celui qui vient de chine(lol) bisous et bravo pour tes articles intéressants

manou 21/09/2016 18:12

Merci pour cet adorable commentaire. Les journées du Patrimoine m'ont inspiré cette année ! Belle fin de journée

Maryline 21/09/2016 11:50

Un billet plein d'enseignement, j'aime beaucoup les affiches anciennes.
Hier j'ai vu en supermarché du savon de Marseille, vert, noir et en copeaux ;-)
Bonne journée!
Bisous
Maryline

manou 21/09/2016 18:14

C'est justement au supermarché que tu dois bien lire les étiquettes mais aussi sur les marchés...Tu ne dois jamais avoir plus de 6 ingrédients différents et uniquement de l'huile végétale à l'intérieur dont au moins 72 % d'olive...Alors lis bien les étiquettes lorsque tu l'achètes en G ou M Surfaces. Bisous et bonne fin de journée

marine D 21/09/2016 11:48

En Avignon j'ai acheté des savonnettes de Marseille délicieusement parfumées au Propolis, Thym, jasmin, près du Palais des Papes, cela nous fait un souvenir de notre passage en Provence, comme de l'Huile d'Olive du moulin Saint Augustin à Oppède !
En ce qui concerne les jardins du château d'Entrecasteaux je pense qu'à l'époque il était bien plus vaste mais la ville a du grignoter tout autour comme cela s'est passé un peu partout au cours du temps...
Bonne journée Manou

manou 21/09/2016 18:18

C'est bien agréable de ramener des produits du terroir : je fais toujours ça aussi. Cela nous fait connaître des produits traditionnels de notre lieu de vacances. L'huile d'olive du Luberon est délicieuse. Chacune, selon le lieu où les olives sont récoltées, a un goût différent. Oui pour le château je m'en doutais un peu que les autres parties du jardin ont été rognées...C'est ainsi en ville souvent les belles demeures perdent peu à peu de leur superbe. Mais l'important c'est qu'il soit bien entretenu. belle soirée

Mimi 21/09/2016 09:06

Je pense que dans chaque maison du pays, il y a un savon de Marseille. Mais maintenant, à nous de choisir le vrai, l'authentique, celui aux multiples pratiques et vertus. Merci Manou pour ce beau travail. J'attends la suite avec plaisir. Bisous

manou 21/09/2016 11:38

Merci Mimi les journée du patrimoine m'ont donné envie d'en savoir plus sur ce patrimoine local et ma ville natale...Il était temps :) Bises et une belle journée à toi

danièle 21/09/2016 08:33

tu proposes une belle série sur le savon, merci pour toutes ces explications et les affiches "réclames" , j'adore!
très belle journée
bises
danièle

manou 21/09/2016 08:48

Moi aussi j'adore les vieilles affiches ! Cela me rappelle ma jeunesse :) . bises et bon mercredi

Clara65 21/09/2016 07:30

Il me semble qu'un brevet pour ce savon bien spécifique n'a jamais été déposé et donc forcément, il y a beaucoup de copies ! J'ai vu aussi que le savon d'Alep ne peut plus être fabriqué là-bas, mais des syriens le fabriquent en exil.
Belle journée à toi.

manou 21/09/2016 08:54

C'est exact ! Voilà pourquoi il y a toujours eu des contrefaçons... Merci pour les infos sur le savon d'Alep, je n'en ai pas entendu parler. Ce serait dommage que la fabrication de ce savon naturel soit uniquement faite à l'étranger. Mais vu ce qui se passe en Syrie, c'est sûr que j'aurai pu y penser toute seule...Belle journée

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est déjà l'automne...

 

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -