Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 06:53
Les gens heureux lisent et boivent du café / Agnès Martin-Lugand

Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux.

 

Depuis un an que Diane a perdu son mari et Clara, sa petite fille âgée à peine de 6 ans dans un terrible accident de voiture, elle n'arrive pas à faire son deuil.

Mais peut-on un jour faire son deuil d'une telle perte...

Elle ne travaille plus et se laisse aller à tous points de vue ce qui ne manque pas d'inquiéter ses proches et Félix, son meilleur ami et associé, qui gère (mal) à sa place son café littéraire parisien, "Les gens heureux lisent et boivent du café".

 

D'ailleurs, Félix lui propose de faire un break et de quitter Paris et son appartement dans lequel elle n'a touché à rien...

Mais au lieu de partir avec lui, elle décide de louer un cottage en Irlande, pour une durée indéterminée, un pays où Colin, son mari, rêvait d'aller. Elle a décidé de s'en sortir toute seule et refuse l'aide de ses proches.

Mais où aller ?

Pour choisir, elle  pose son index au hasard sur la carte d'Irlande et c'est le petit village côtier de Mulranny qui est tiré au sort.

 

Peut-être que de quitter tout ce qui lui rappelle sa vie d'avant va l'aider dans son deuil et adoucir sa peine ?

 

Mais arrivée là-bas, malgré la distance qui la sépare de Paris, l'accueil chaleureux du couple de propriétaire, les paysages fabuleux et la plage proche, c'est beaucoup plus difficile que prévu...elle passe par différents ressentis contradictoires, parfois euphorique, parfois au bord du gouffre, ou en colère contre la terre entière. 

 

Elle va néanmoins faire la connaissance d'Edward, son ténébreux voisin et neveu des propriétaires, un photographe solitaire, meurtri aussi par la vie mais avec lequel elle va entretenir des relations houleuses, c'est le moins qu'on puisse dire... 

Peu à peu cependant, leur relation va s'améliorer et ils vont finir par s'apprécier...mais il faudra du temps pour rétablir une certaine forme de confiance, du temps pour s'apprivoiser. Il y a encore trop d'incertitude, d'incompréhension, surtout lorqu'on a beaucoup souffert.

Le temps l'aidera-t-il à panser ses blessures ?

L'exil et la solitude seront-ils un remède à sa souffrance ?

 

J'avais tenu une semaine sans sortir du cottage...Il m'avait fallu tout ce temps pour ranger mes affaires. C'était difficile de me sentir chez moi, rien ne me rappelait ma vie d'avant. La nuit n'était pas éclairée par les lampadaires, ni animée par les bruits citadins. Lorsque le vent faiblissait, le silence en devenait oppressant...

 

Ce livre était depuis longtemps dans ma LAL car le titre m'attirait vraiment. Je n'avais lu aucune critique (ce que j'ai fait depuis) et donc, je m'attendais à une histoire davantage tournée vers les livres. Or de livres, ici il n'en est pas vraiment question, à part pour les mettre dans une valise et les emporter avec soi !

 

Le début est prometteur et touchant. Le lecteur ne peut qu'être attendri par cette jeune femme tout juste trentenaire qui a vu sa vie s'effondrer. 

Les différentes étapes du deuil sont très bien décrites et l'auteur montre bien que chaque être humain meurtri est libre de s'en sortir comme il veut (et surtout comme il peut), car je pense qu'il n'y a pas une recette infaillible (on le saurait) pour se sortir d'un drame pareil.

 

C'est le cas de Diane. Elle choisit l'exil et la fuite loin de ses proches,  tout simplement parce que, à quelque part, ils l'étouffent avec leur sollicitude, leurs regards et leurs conseils. C'est son droit. 

C'est vrai que dans la première partie du roman,le lecteur ne peut qu'être touché par cette jeune femme, chanceuse parce qu'elle n'a pas besoin d'argent, mais à qui la vie n'a pas fait de cadeau.

A aucun moment pourtant, le lecteur ne se permet de la juger : quelle soit en colère, quelle fume et boive beaucoup trop, qu'elle rejette ses proches qui l'aiment, qu'elle n'ait pas pu mettre les pieds au cimetière depuis un an, ni ranger les affaires de sa petite fille...tout cela nous touche et nous paraît normal dans son cas.  

 

J'ai cependant moins aimé la seconde partie car j'ai eu l'impression que Diane se transformait un peu trop vite en une autre personne, coléreuse et davantage extravertie. Il y a dans cette partie beaucoup trop de clichés et de maladresses...mais heureusement il y a aussi du positif, car là encore l'auteur nous montre que rien n'est simple et qu'il a des moments dans la vie où, lorsqu'on a un deuil à faire, ou bien c'est trop tôt ou bien trop tard...

A la fin du roman que je ne vous raconterai pas, Diane en tous les cas, commencera à panser ses plaies et découvrira où est sa véritable place. 

 

C'est un roman qui a fait coulé beaucoup d'encre...et qui a reçu beaucoup d'hommage mais aussi beaucoup de critiques (que j'ai lu depuis évidemment).

 

Il est facile à lire car très court et plein de dialogues mais n'est pas pour autant un roman superficiel comme certains ont pu le dire.

Malgré la gravité du sujet de départ, c'est un roman plutôt léger c'est vrai, et étayé d'humour, ce qui peut surprendre mais aussi en faciliter la lecture par ceux qui n'aiment pas lire des histoires trop tristes.

Il ne s'agit pas d'angoisser les jeunes femmes d'aujourd'hui inutilement et pourtant je suis sûre qu'elles n'auront aucun mal à s'identifier à Diane.

Ce roman nous parle tout simplement d'une reconstruction, avec ses hauts et ses bas, ses tourments et ses joies même fugaces, passage obligé pour se sentir vivre et faire à nouveau confiance à l'avenir.

 

Un film est en préparation à partir de l'histoire de Diane et l'auteur a écrit une suite qui vient de paraître en juin dernier.

Je vous laisse donc vous faire votre propre opinion sur cette lecture.

 

Pour la petite histoire ce roman, d'abord publié à compte d'auteur, et diffusé uniquement par e-librairies a connu le succès grâce au bouche-à-oreille. Repris par Michel Lafon, c'est un véritable phénomène d'édition...

 

Je devais trouver une technique pour éviter de me faire tremper à chaque fois que je sortais prendre l'air. Aujourd'hui, je m'étais encore fait avoir. Première décision, renoncer au parapluie, totalement inutile, puisque j'en avais cassé quatre en quatre jours. Deuxième décision, ne plus me fier aux rayons du soleil;, qui disparaissaient aussi vite qu'ils arrivaient. Troisième et dernière décision, me préparer pour sortir lorsqu'il pleuvait, car le temps d'enfiler mes bottes, trois pulls, mon manteau et une écharpe, l'averse pouvait passer, et je réduirais ainsi le risque d'être mouillée.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Firenze30 11/11/2016 21:57

J'ai lu de cet auteur "entre mes doigts le bonheur se faufile".moi aussi j'avais aimé le titre et l'idée de depart....une femme qui changeait de vie en realisant son reve de devenir couturiére!et là egalement,première partie chouette et deuxième partie sombrant dans l'eau de rose!dommage....

manou 14/11/2016 07:41

C'est un jeune auteur alors il lui faut un peu de temps peut-être pour que l'écriture se perfectionne !
Elle a apparemment une excellente idée de départ, une bonne représentation de ses personnages mais ne sait plus comment terminer son histoire ! En tous les cas c'est déjà pas mal qu'elle accroche le lecteur avec ses débuts et moi je tenterai un autre titre, peut-être celui que tu me proposes... Bises et une douce journée

J'habite à Waterford 13/09/2016 12:51

Je l'ai lu il y a quelque temps déjà (en deux jours en visite chez une amie) et je vois que nous avons la même impression de l'histoire, évidemment je l'ai lu d'abord à cause du titre, puis de l'Irlande... effectivement la deuxième partie m'a moins plue, (par contre sa description du temps je suis d'accord :D ) Je serai curieuse de lire la suite tout de même.

manou 13/09/2016 17:34

Moi aussi je cherche à lire la suite. Si je ne la trouve pas en Médiathèque je l'achèterai en poche...Merci de ta gentille visite et bonne fin de journée

Mimi 04/09/2016 17:08

Moi aussi le titre m'attirait, mais voilà que maintenant je me sens moins pressée. Si je le croise à l'occasion, pourquoi pas mais sans plus. Je pensais aussi que la littérature y a it sa place... Par contre j'aime beaucoup le fait de pointer un endroit au hasard sur la carte de l'Irlande. J'aimerais faire ça !

manou 04/09/2016 17:53

Tu peux tenter sa lecture car il se lit très vite et ainsi je serais heureuse de connaître ton avis :) Bonne fin d'après-midi.

Maryline 04/09/2016 10:58

Merci pour le titre, j'essaierai de le trouver... bon dimanche! Bisous

manou 04/09/2016 11:56

Je crois même qu'il est déjà paru en poche...cherche en pocket ! Bisous et bon dimanche

Maryline 03/09/2016 12:11

Il y a une suite? Tu en as parlé? J'aimerais bien la lire aussi!

manou 03/09/2016 21:43

Oui, il s'appelle "la vie est facile, ne t'inquiète pas" et je crois qu'il est déjà paru en poche. Je vais essayé moi aussi de le lire si la médiathèque le possède ! Bisous et bonne soirée.

Maryline 03/09/2016 11:37

Encore moi, j'ai fini ce roman cette nuit. J'ai beaucoup aimé, c'est un livre léger malgré le sujet. Diane est un personnage attachant et les différentes phases face aux deuils qui la frappent bien décrites. On ne tombe pas dans la mièvrerie. C'est simplement, une vie brisée en reconstruction, avec ses espoirs et ses déceptions, ses envies et ses contradictions... Elle est est parfois excessive dans ses comportements car elle a perdu ses repères et essaie par moments d'oublier....

manou 03/09/2016 11:41

Merci Maryline pour ton ressenti. Je vois que toi non plus tu ne regrettes pas de l'avoir lu. C'est bien de se faire sa propre opinion. Moi je compte bien essayer d'emprunter la suite pour la lire ce qui est la preuve que son personnage m'a touchée ! Bises et bon week-end

Rebecca G. 30/08/2016 23:00

Je ne pense pas que je le lirai. Et pourtant, oui, je pense que j'aurais beaucoup aimé la première partie... Peut-être si la suite avait été aussi poignante que le début...

manou 31/08/2016 07:08

Et bien voilà pourquoi j'en parle ! Par contre peut-être que tu auras le loisir de voir un jour le film ? Bises Rebecca et merci de ta visite. Je sais que tu es débordée !

écureuil bleu 29/08/2016 18:09

Celui-là non plus ne me tente pas, malgré son joli titre, et malgré le lieu : l'Irlande, visitée et appréciée il y a plus de 30 ans. Bisous

manou 29/08/2016 20:59

Le sujet est triste mais réaliste. Je comprends que tu aies besoin de lectures plus légères...Bisous et bonne soirée.

Velidhu - Que Lire ? 28/08/2016 22:30

Je ne l'ai pas lu, mais c'est la première chronique que je lis qui me donne envie de le découvrir.

manou 29/08/2016 21:02

C'est vrai qu'il a été beaucoup critiqué mais je trouvais que c'était intéressant de lire ce roman qui n'a été connu que par le bouche à oreille avant qu'un éditeur accepte de le publier. Une façon de soutenir tous ceux qui publient leurs écrits comme ils le peuvent et qui n'ont pas eu la chance de se faire connaître et publier par une maison d'édition.

Caroline 27/08/2016 22:29

J'en ai beaucoup entendu parler et je crois que je vais me laisser tenter.. Je le note pour plus tard ! Bonne chronique :)

manou 29/08/2016 21:02

Cette jeune femme te plaira même si elle est plus âgée que toi ce qu'elle vit ne peut que nous toucher...

CathyRose 27/08/2016 21:26

J'en avais en effet entendu parler, et ce que je viens de lire chez toi me donne envie de le découvrir, je le note donc sur ma LAL !
Belle soirée, bisous !
Cathy

manou 29/08/2016 21:03

Et bien je serais heureuse de lire ton avis. Belle soirée à toi aussi !

Nell 27/08/2016 21:11

Un sujet douloureux qui ne manquera pas d'être repris au cinéma. En ce moment moins de temps consacré à la lecture. Je le note pour d'autres occasions. merci de ta critique qui est toujours autant bien réalisée. Gros bisous, ma doucette et beau dimanche

manou 29/08/2016 21:05

Merci Nell de prendre le temps de venir ici. Il te faut des lectures plus légères en ce moment pour te distraire. Je viendrai prendre des nouvelles en direct bientôt... Bisous.

L'Espigaou 27/08/2016 15:31

Ce livre m'attire beaucoup.
Il me ressemble, je veux dire l'héroïne me ressemble psychologiquement.
Je vais m'empresser de vite le trouver en librairie.
Merci de me l'avoir fait connaître.
Je n'ai pas lu toute ta critique (excuse moi), je veux garder la découverte en le lisant
Passe une belle journée (un peu trop chaude)
Je t'embrasse fort.
Maryse

manou 29/08/2016 21:06

C'est vrai que je ne peux pas m'empêcher d'en dire toujours trop...alors tu as bien raison de ne pas tout lire :) Bisous et belle soirée à toi

zazy 27/08/2016 15:15

Comme toi, je ne sais si j'ai envie de le lire? Je verrai s'il croise ma route

manou 29/08/2016 21:07

C'est ce qui s'est passé pour moi. Il m'attendait là dans les rayons de la médiathèque...et il était depuis longtemps sur ma liste comme tant d'autres...

missfujii. 27/08/2016 14:30

j'avais déjà lu une chronique sur ce livre chez khanel

manou 29/08/2016 21:08

Oups je vais aller voir ce qu'elle en a dit !! Je vais de temps en temps sur son blog :)

Maria-Lina 27/08/2016 12:48

J'en prend note! Bise, bon samedi lumineux et joyeux!

manou 29/08/2016 21:09

Merci Maria-Lina c'est un sujet douloureux mais ce roman peut aider quelqu'un à mieux vivre après un deuil...

cathycat 27/08/2016 12:24

J'ai croisé plusieurs fois ce livre sans jamais me décider à l'acheter... Ta critique ne me décide pas tout à fait encore mais par contre, j'aime beaucoup le deuxième extrait que tu proposes... j'adore cette philosophie devant la météo capricieuse :-) Beau samedi à toi. Bisous

manou 29/08/2016 19:09

Oui moi aussi ! J'ai justement mis cet extrait car il donne le ton du livre...à la fois léger et grave. Bisous et bonne soirée

Maryline 27/08/2016 11:36

Quelle coïncidence, ma sœur vient de me le prêter. Mais j'en ai un autre à terminer avant... Je te dirai ce que j'en pense quand je l'aurais lu!
Bisous
Maryline

manou 29/08/2016 19:11

Avec plaisir ! J'aime bien lire les avis de mes copinautes...surtout quand, comme pour celui-ci ,les avis sur le net diffèrent. Bisous

Doc Bird 27/08/2016 10:02

J'en ai beaucoup entendu parler, mais je ne l'ai pas lu. Ton avis me donne envie de le lire pour me faire ma propre idée. Je le rajoute à ma liste des livres à lire. Bon week-end.

manou 29/08/2016 21:10

Et je serai heureuse de lire ton avis éclairé sur le sujet. Bonne soirée !

danièle 27/08/2016 09:04

ma liste s'allonge !!
très belle journée, bises
danièle

manou 29/08/2016 21:10

Si tu voyais la mienne... Bises et belle soirée. J'espère que tu vas bien.

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est déjà l'automne...

 

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -