Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2016 5 19 /08 /août /2016 06:49
Le petit village oublié d'Espenel / Balade dans la Drôme

 

Voilà des années que pour nous rendre à Die dans la Drôme, nous traversons un village situé, pour ceux qui connaissent, entre Vercheny et Saillans et qui s'appelle Espenel. 

Les habitants sont les espenélois et espenéloises. 

Au Pont d'Espenel, au bord de la route, la Drôme reçoit un de ses affluents, la Roanne. Quelques maisons et un camping indiquent que le village est habité. Il y avait dans le temps, une gare à cet endroit.

 

Comme souvent dans les communes de bord de route, le vieux village se trouve éloigné de la départementale et nous oublions de prendre le temps de mettre le clignotant pour aller le visiter...à seulement un kilomètre de là !

C'est que nous avons fait finalement en ce début du mois d'août. 

 

Cette petite commune ne comptait que 147 habitants en 2013 pour une superficie de la commune de 1506 hectares !  Or ce petit village est d'une importance capitale pour la région car il est situé au coeur du vignoble de la Clairette de Die. 

 
L'ancienne plaque de cocher...

L'ancienne plaque de cocher...

 

Pour la petite histoire...

 

Le village d'Espenel était au Moyen Âge, un village fortifié avec une vue imprenable sur la vallée de la Drôme.

On y pénétrait par quatre portes qui permettaient d'accéder à des ruelles étroites (que l'on nomme dans la région des viols).

Il y avait 324 habitants en 1724 (source INSEE) donc davantage qu'aujourd'hui.

Au début du XXe siècle, la plupart des habitants travaillait, qu'ils soient propriétaires ou simples ouvriers agricoles, à la vigne ou à l'élevage des vers à soie, ou encore aux travaux des champs comme par exemple le ramassage des noix, de la lavande...

 

Mais voilà, cette vie tranquille et paisible a pris fin le 21 juillet 1944.  Le village a été totalement détruit et brûlé par les nazis durant la Seconde Guerre Mondiale.

Pourquoi me direz-vous ?

Parce que comme beaucoup de villages de la Drôme de nombreux résistants, très actifs dans la région s'y cachaient...et la population entière soutenait le maquis. 

 

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter le site du Musée de la Résistance en ligne ICI. 

 

La plaque commémorative au coeur du villageLa plaque commémorative au coeur du village

La plaque commémorative au coeur du village

Ce soir-là, la colonne allemande remonte de Crest vers Die et le Vercors par la départementale 93. Accrochée au pont des Grands Chêneaux, entre Aouste et Blacons, elle est encore sur la défensive quand elle arrive par les deux rives de la Drôme chez nos amis de Saillans. Elle fouille les rues, et se dirige vers le détroit où les résistants placés sur les rochers de la rive droite et à la sortie du tunnel sur la rive gauche, déclenchent le tir avec des armes automatiques. C'est la bataille, les maquisards tirent et tiennent leurs positions, autant qu'ils le peuvent. Les Allemands appuyés par leur matériel et leurs petits avions de reconnaissance, gagnent du terrain. Ils incendient les fermes et les cabanons au fur et à mesure qu'ils progressent. Ils tuent les personnes qui tentent de fuir. Les Résistants se replient souvent dans des conditions périlleuses lorsque l'encerclement devient inévitable. Après plusieurs heures de lutte inégale, les Allemands qui ont déjà beaucoup tué, beaucoup brûlé, arrivent dans le village.
Aussitôt, dans le bruit des grenades et des fusils, s'allument les incendies. En quelques heures, la moitié des maisons sont en feu. En fin d'après-midi, un immense nuage de fumée plane sur la vallée. Un détachement de soldats allemands, resté sur place, achèvera au cours des jours suivants, de piller et de détruire ce qui n'a pas brûlé le premier jour. La rapidité des événements est telle, que les habitants quittent leurs maisons au dernier moment, emportant avec eux de menus objets et la dernière vision du village debout. Les femmes, les enfants, les personnes âgées, se réfugient dans les cabanons de Barbou, des Prés, des Peyrouses, à proximité des bois et de la montagne. La nuit venue, et les nuits suivantes, quelques hommes volontaires et courageux, s'approchent des ruines fumantes, en évitant les sentinelles Allemandes et viennent secourir les blessés...

Texte écrit par Suzanne Bompart et André Brun

L'histoire d'Espenel

 

 

En 1999, un mémorial a été construit et inauguré au bord de la départementale à la hauteur du Pont d'Espenel.

Photo empruntée sur le site du Musée de la Résistance

Photo empruntée sur le site du Musée de la Résistance

 

Les habitants rescapés ont bien sûr reconstruit le village.

La vie depuis a bien changé...

 

Mais sur les côteaux, il y a toujours des vignes cultivées par six vignerons passionnés qui permettent de faire vivre le lieu et de participer à la fabrication de la fameuse "Cuvée impériale" de la Clairette de Die qui fait la renommée de la région. 

Les vignobles vus du villageLes vignobles vus du village

Les vignobles vus du village

 

Il y a aussi quelques vestiges des travaux anciens...

Une ancienne presse

Une ancienne presse

 

Le vieux village a été reconstruit peu à peu dans les années 60. Certaines constructions sont encore en cours de rénovation.

 

De là-haut (à 400 mètres environ d'altitude), la vue sur la vallée de la Drôme est magnifique.  On aperçoit aussi les contreforts du Vercors et les montagnes de la régions de Saoû. 

Vue sur la vallée et les montagnes
Vue sur la vallée et les montagnesVue sur la vallée et les montagnes
Vue sur la vallée et les montagnes

Vue sur la vallée et les montagnes

 

Le temple datant de 1848 a été entièrement rénové.

 

 

Le temple

Le temple

 

Depuis, il sert de salle d'exposition (ou de concert) attirant ainsi quelques touristes. Pendant que nous y étions, il y avait une exposition de peinture et sculpture de Hans Van Kooten intitulée "Pigment". 

"Pigment" une exposition de peinture et sculpture de Hans Van Kooten.
"Pigment" une exposition de peinture et sculpture de Hans Van Kooten."Pigment" une exposition de peinture et sculpture de Hans Van Kooten.
"Pigment" une exposition de peinture et sculpture de Hans Van Kooten.

"Pigment" une exposition de peinture et sculpture de Hans Van Kooten.

 

De nombreuses maisons du village sont habitées en permanence et un ramassage scolaire est même organisé pour conduire les enfants scolarisés à Saillans.

D'autres maisons sont des résidences secondaires qui ne s'ouvrent plus qu'en été...ou occasionnellement.

 

 

Des maisons toutes en hauteur, où il fait bon vivre
Des maisons toutes en hauteur, où il fait bon vivreDes maisons toutes en hauteur, où il fait bon vivre
Des maisons toutes en hauteur, où il fait bon vivreDes maisons toutes en hauteur, où il fait bon vivre

Des maisons toutes en hauteur, où il fait bon vivre

 

Quelques jolies portes fermées...et escaliers déserts, mais non moins charmants. 

Quelques portes et escaliers dans le village
Quelques portes et escaliers dans le villageQuelques portes et escaliers dans le village
Quelques portes et escaliers dans le villageQuelques portes et escaliers dans le village
Quelques portes et escaliers dans le villageQuelques portes et escaliers dans le village

Quelques portes et escaliers dans le village

 

Une jolie fontaine à trois bassins...

La fontaine
La fontaine La fontaine

La fontaine

 

Mais ne vous y trompez pas,  il y a des habitants...

La preuve !

Le courrier est levé tous les jours à 8 heures !

Le courrier est levé tous les jours à 8 heures !

 

 

Plusieurs hameaux entourent le petit village et nous nous sommes promis d'aller les visiter à pied, mais ce sera pour une autre fois et en dehors de l'été, car il fait bien trop chaud dans ces vallées, c'est pour cela que la vigne et les arbres fruitiers y prospèrent et y sont depuis longtemps cultivés...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

missfujii. 22/08/2016 17:42

Extra ton billet, le lieu est magnifique et si en plus il y a un mémorial, ça vaut vraiment le détour

manou 29/08/2016 19:05

Le mémorial est au bord de la grande route...Il m'a donné envie d'en savoir plus.

Clara65 20/08/2016 06:59

J'aime beaucoup tes reportages, clairs, documentés, et photos à l'appui. Quel bel endroit mais bien marqué par la tragédie de l'Histoire. Quel dommage que tous ces villages ou hameaux soient plus ou moins délaissés. Il me semble que si j'étais dans la galère dans une ville, j'irais m'installer dans un coin comme celui-là où la vie ne serait sans doute pas plus facile, mais certainement moins chère et où je pourrais faire un potager, m'élever quelques poules et lapins, dans un joli cadre, en plus. Mais bon, je rêve sans doute.
Très bon week-end.

manou 20/08/2016 07:19

Non Clara tu ne rêves pas...il y a plein de jeunes qui commencent à le faire et des retraités aussi. De plus ce n'est pas un hasard si la vallée de la Drôme est surnommée la vallée verte car tout (ou presque à cause de certains vignobles) est cultivé en BIO et tous les jours tu trouves des produits locaux sur les marchés environnants. Je trouve qu'en plus ils n'augmentent pas leurs prix pour les touristes ce qui est tout à fait honnête de nos jours. Très bon week-end à toi aussi

lemenuisiart 19/08/2016 20:11

Merci pour cette belle découverte

manou 20/08/2016 07:16

Merci à toi de prendre le temps de venir jusqu'ici car je te sais très occupé. Belle journée

Nell 19/08/2016 18:11

Et j'aimerai tant en faire avec toi, de ces petits villages...Bisous

manou 20/08/2016 07:13

Nous le ferons je n'en doute pas un seul instant puisque nous le faisons déjà en pensée... Bisous

écureuil bleu 19/08/2016 17:51

Bonsoir Manou. J'aime beaucoup la fontaine et le panorama environnant. Tu as bien fait de t'arrêter. Bisous

manou 20/08/2016 07:15

Je ne l'ai pas regretté en effet d'autant plus que ce jour-là il y avait beaucoup de vent et que ce petit village était bien abrité dans sa vallée verdoyante...Bisous

Nell 19/08/2016 14:39

Tu vois qu'il faut toujours prendre des chemins de fortune en prenant le temps de s'arrêter. Il dormait là, ce beau village et tu viens de nous le faire connaître. Ils sont tant et tant dans notre si beau pays. Merci de nous avoir ouvert sa porte...Ces portes!!! car tu nous parles de quatre portes. Dis donc...celle de la poste a un côté buriné par le soleil et les intempéries, mais elle a son charme. Gros bisous, ma chère Manou et encore merci pour ton amical soutien. Passe un bel après-midi.

manou 19/08/2016 17:13

Je ne sais pas combien de merveilles cachent nos campagnes ou nos montagnes mais je crois qu'on peut se mettre en route dès maintenant avec notre bâton de marche (et notre APN !) pour tenter d'en voir le plus possible. Bisous et douce soirée Nell

Maryline 19/08/2016 12:27

Ces villages qui ont tant souffert sont toujours attachants... La vie a repris le dessus et c'est le principal.. J'aime ces maisons de pierres, ces escaliers qui mènent on ne sait où... Joli billet, et de belles photos!
Merci Manou!
bisous
Maryline

manou 19/08/2016 17:11

Merci Maryline. Je crois que c'est le seul village qui a été totalement détruit. Je fais comme toi j'aurai bien fait l'indiscrète pour monter les escaliers mais je n'ai pas osé...peut-être en hiver nous essaierons quand les vacanciers seront partis. Bisous et beau week-end

Mimi 19/08/2016 10:28

J'oubliais ! J'aime beaucoup la boite aux lettres...

manou 19/08/2016 17:09

Moi aussi je la croyais inutilisée ! Et bien non...

Mimi 19/08/2016 10:27

Tu as raison de prendre le temps de l'arrêter, il y a tant à voir dans nos régions. Et j'aurais sûrement apprécié la visite de l'exposition, si j'avais été dans le coin. On trouve parfois des trésors d'architecture ou de paysage dans nos campagnes. Merci Manou et belle journée.

manou 19/08/2016 17:08

Nous avons décidé de le faire de plus en plus souvent car nous avons tendance à rejoindre directement notre destination...il faut dire que mon mari n'est pas très tourisme, plus rando mais bon j'aime la nature mais c'est bien de changer un peu pour découvrir de vieux villages et leu histoire...

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est déjà l'automne...

 

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -