Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 06:30
Presses de la Cité 2016 / Traduit de l'espagnol par Marianne Millon

Presses de la Cité 2016 / Traduit de l'espagnol par Marianne Millon

 

Nous voici à Barcelone en 1874.

Alors qu'il assiste impuissant au spectacle de l'incendie d'un immeuble, le narrateur, Gabriel Camarasa est sauvé in extremis d'un accident certain par un dénommé Antoni Gaudi. 

Revenu récemment avec sa famille de six années d'exil à Londres, Gabriel doit faire sa rentrée, justement ce jour-là, en première année à l'école d'architecture...

Arrivé à l'école, il découvre non sans surprise qu'Antoni est lui aussi étudiant en architecture.

Les deux jeunes gens, bien que de milieux sociaux différents, deviennent vite inséparables et se découvrent une passion commune pour la photographie.

 

L'immeuble qui a été incendié, abritait le journal "La Gazette du soir", principal concurrent du journal à scandales,"Les nouvelles illustrées", que détient Sempronio Camarasa, le père de Gabriel et dont la dessinatrice attitrée n'est autre que Fiona Beggs, une amie anglaise de la famille Camarasa. 

 

Sempronio Camarasa est aussitôt accusé de l'incendie.

Les rumeurs vont bon train et la famille Camarasa se retrouve fortement déstabilisée, d'autant plus que lors d'une soirée, le père de Gabriel se met en colère et gifle un vieil homme à l'apparence de mendiant, qui s'avère être en fait Eduardo Andreu, un ancien marchand d'art, ruiné par un scandale autour d'une photo truquée.

Peu de temps après,  le vieil homme est retrouvé assassiné. Tout accuse Sempronio ! 

 

Dès lors, tout va se déliter dans la vie bien rangée de Gabriel...

Alors que son père vient d'être arrêté,  il va tenter, avec l'aide de son ami Antoni mais aussi de Fiona, de découvrir tous les secrets qui entourent cette affaire, espérant ainsi rétablir la vérité, car il en est sûr , son père ne peut en aucun cas être l'assassin.

Gabriel y perdra une bonne part de sa naïveté. 

Le jeune homme avoue à Antoni, ne rien savoir sur les affaires de son père et avoir été tenu à l'écart malgré son âge. Fiona a l'air d'en savoir bien plus que lui !

Son père est-il réellement revenu de Londres à des fins politiques comme la rumeur le murmure ? 

Comment, maintenant peut-il démêler le vrai du faux et en savoir plus, à présent que son père est en prison ?

 

Le lecteur va suivre, exalté, de nuit comme de jour, les péripéties de ces jeunes gens dans une Barcelone d'une autre époque, secrète et vivante. 

Avec eux, vous irez dans les quartiers sordides ou bourgeois de la ville ; vous les retrouverez autour d'un repas de famille, dans une loge d'Opéra, ou lors d'une soirée mondaine ; vous y causerez dessins, architecture, ou drogues et politique donc, République ou coup d'état, entre autres sujets.

Vous y découvrirez le bouillonnement d'idées de la Barcelone, les luttes de pouvoir, les complots et les intrigues politiques, les petits et grands trafics.

Vous ferez connaissance avec des personnages tous plus mystérieux les uns que les autres comme, le journaliste Victor Sammartin ; Lavinia, la mère de Gabriel qui va quitter son rôle d'épouse modèle et bourgeoise pour l'occasion ; Margarida, la jeune soeur de Gabriel qui va être obligée de sortir de l'adolescence ; ou alors les mendiants de la ville, comme Canines par exemple qui semblent tenir un rôle particulier dans toute cette affaire.

Mais c'est surtout autour du mystérieux Monsieur G. que le suspense est maintenu : ce personnage est le double secret d'Antoni Gaudi...capable au grand étonnement de Gabriel, non seulement de se passionner pour le spiritisme, mais aussi de fréquenter les bas-fonds de Barcelone ainsi que des bandes de voyous et, le plus surprenant, de s'en faire respecter...

 

 

Ce roman est un thriller historique passionnant qui ne vous lâchera pas tant que vous n'aurez pas découvert tous les secrets de Barcelone et des principaux protagonistes !

Il est agréable à lire et écrit à la première personne, ce qui le rend très vivant. 

 

Bien sûr vous ne manquerez pas, comme le fait Gabriel, de mettre en doute tour à tour chacun des personnages ! Vous découvrirez que certains sont complices alors que d'autres qui vous semblaient fiables, sont des espions.

D'autant plus qu'ils cultivent tous le mystère et n'avouent que rarement leurs secrets...

 

Vous partirez sur des fausses pistes, vous mettrez en doute l'amitié d'Antoni Gaudi et vous  serez surpris non seulement par son savoir, mais aussi par son pouvoir...

En tous les cas je n'imaginais pas sous ce jour-là, celui qui allait devenir le créateur de la sublime Sagrada Familia.

 

Vous découvrirez un pan peu connu de l'Histoire de Barcelone, pendant la république et juste avant le retour de la Royauté, une période que je ne connaissais absolument pas. Les détails historiques sont distillés avec beaucoup de légèreté et ne sont en rien ennuyeux. 

 

Et en plus, vous vous baladerez dans les rues de la ville et, si vous la connaissez un peu, les plans sur la 2ème et 3ème de couverture vous aideront à vous repérer. 

 

Ce roman est un excellent thriller de vacances qui vous tiendra en haleine quelques jours (ou quelques nuits) avec ses 536 pages. 

 

Merci à Babelio et à Masse critique de m'avoir permis de découvrir ce roman et cet auteur...

Barcelona / Daniel Sanchez Pardos

Daniel Sanchez Pardos est né en 1979. Diplômé de l'Université de Barcelone, ce jeune écrivain espagnol a été bibliothécaire pendant 15 ans avant de se consacrer à l'écriture. Il a reçu de nombreuses récompenses parmi lesquelles en 2011, le Prix de la Tormenta du meilleur nouvel auteur pour son roman "Le quatuor Whitechapel" (2010).

 

Marianne Millon est traductrice. Elle est d'abord enseignante d'espagnol avant de se consacrer à la traduction de livres adultes ou jeunesse. Pour elle, la traduction est une vrai passion qu'elle a eu envie de pratiquer dès l'adolescence.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

écureuil bleu 19/06/2016 18:06

Tes critiques sont toujours passionnantes. Je connais un peu Barcelone et ce livre me tente. Je le note pour l'emprunter.

manou 19/06/2016 19:59

Ah je suis contente d'en trouver une que le nombre de pages ne rebute pas !!

Églantine 17/06/2016 00:31

Je ne suis jamais allée en Espagne, et pourtant je suis d'origine andalouse! 536pages Waw il paraît vraiment intéressant! Je note!

manou 17/06/2016 07:32

D'habitude j'aborde ce type de roman en hiver quand j'ai davantage le temps de lire. Sur le coup j'ai pensé que c'était un TRÈS GROS LIVRE !
Et puis, finalement les pages ont défilé sans ennui...l'histoire est prenante et remplie de dialogues. Et la grande Histoire rejoint la petite sans trop de descriptions ce que je craignais au départ.
Bonne journée

CathyRose 16/06/2016 21:00

Merci pour ton avis sur ce livre, il me paraît intéressant ... mais 536 pages ... waouh !!!! C'est sûrement encore plus passionnant pour ceux qui connaissent Barcelone, ce qui n'est pas mon cas !
Belle soirée !
Cathy

CathyRose 17/06/2016 05:28

En toute honnêteté Manou ... je n'aime pas du tout ce qu'a fait Gaudi !
Belle journée !
Cathy

manou 16/06/2016 21:17

J'ai mis 15 jours pour le lire...surtout qu'en ce moment je suis pas mal occupée ! Un peu tous les jours....c'est vrai que lorsqu'on connait la ville et les réalisations de Gaudi, c'est passionnant...Bonne soirée Cathy

Nell 16/06/2016 15:21

Toujours très intéressant de te lire, Manou. 536 pages!! Fichtre!!! quel bouquin! mais l'intrigue doit-être rondement menée et je dois, très bientôt, aller à Barcelone (la semaine prochaine pour quelques jours). Je note au cas où, mais il me faudra, bientôt, faire des choix et je n'aime pas ça. Gros bisous, Manou.

manou 16/06/2016 17:13

Tu le liras en revenant :) Cela fait des années que je ne suis pas allée à Barcelone. C'était avant le passage à l'euro alors tu vois ça commence à dater. J'y étais allée avec une amie catalane et nos moitiés : j'en ai un souvenir inoubliable à part que je m'étais fait voler mon porte-monnaie sur la Rambla sans m'apercevoir de rien ! Heureusement il n'y avait pas beaucoup d'argent dedans...nous y avions réuni les quelques pièces françaises que nous n'avions pas changé et mes papiers étaient ailleurs. Mais cet incident n'a pas réussi à me gâcher mon plaisir...tu t'en doutes bien.

Nassydz 16/06/2016 14:10

Tout ce qui touche à Barcelone m'intéresse. Je note donc. Belle journée à toi. Bises. Nassy

manou 16/06/2016 17:08

Quand on connaît la ville l'histoire est encore plus intéressante...Et moi qui ne suis pas une adepte des romans historiques j'ai beaucoup aimé. Bonne fin d'après-midi et à bientôt.

Maria-Lina 16/06/2016 13:11

Un livre qui semble superbe! Bise et bonne journée dans la joie et la sérénité!

manou 16/06/2016 13:48

Merci Maria-Lina ! Bises et bon après-midi à toi aussi

L'Espigaou 16/06/2016 10:52

Un bibliothécaire devenu écrivain................
après avoir lu ton commentaire sur ce livre, je pense que tu pourrais facilement suivre sa trace.
Tu as tout d'un écrivain qui sait passionner le lecteur.
Merci de nous avoir si bien parlé de ce livre.
Passe une belle journée
Je t'embrasse
Mary

L'Espigaou 16/06/2016 13:58

Nous c'est cette nuit qu'elles sont tombées (les trombes d'eau) avec un vent pire que le mistral, et des éclairs et des tonnerres........ toute la nuit
Puis ce matin un merveilleux soleil.
Le temps est comme le monde actuel FOU
Bises
Mary

manou 16/06/2016 13:45

Tu es trop drôle...Non ! je te rassure je ne deviendrai pas écrivain...Je me contenterai d'écrire sur mon blog et de partager mes lectures et d'autres sujets qui me tiennent à coeur avec mes amies blogueuses.
Bel après-midi à toi ..."chez nous" il tombe à l'instant des trombes d'eau ! Je pense que je vais être trempée le temps d'arriver à ma voiture :)

Mimi 16/06/2016 09:05

Fichtre voilà un roman qui me plait bien, qui semble défiler à une allure vertigineuse ! Et si j'ai bien compris ce que l'on raconte sur Gaudi est tiré de faits réels ? De plus, il me rappelle un plus qu excellent roman de Jaume Cabré "confiteor", un fils qui narre sa vie et ce qu'il découvre sur son pere. Merci Manou pour cette belle chronique littéraire. Bisous

manou 16/06/2016 13:47

C'est ce que dit l'auteur : il dévoile certains pans de la personnalité de Gaudi, alors qu'il était jeune étudiant et qui peuvent expliquer son parcours d'architecte, sur fond d'histoire et de fiction. J'ai pris du temps pour le lire...tant il y a de détails savoureux.
Je ne connais pas ce livre de Jaume Cabré. Il va falloir que je le cherche...
Demain je parle de toi...surprise !

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -