Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 07:37
Des nœuds d'acier / Sandrine Collette

Des sueurs froides, vous en aurez en lisant ce thriller psychologique...ou alors c'est que vous l'aurez laissé tomber dès les premières pages.

Ce roman a obtenu le Grand Prix de Littérature Policière en 2013.

 

C'est l'histoire de Théo, un homme de quarante ans qui en a vu d'autres...enfin c'est ce que le lecteur pense en commençant la lecture. C'est un personnage odieux... Et il sort de prison.

Tout çà parce qu'il est devenu fou quand il a appris que son frère avait couché avec sa copine et l'a tabassé à mort. Suite à la bagarre, Max s'est retrouvé tétraplégique. 

 

La prison n'a pas réussi à briser Théo. Il a tenu bon et son comportement lui a même valu une remise de peine. Le voilà dehors, libre et confiant en l'avenir après 19 mois d'enfermement. 

Parce qu'il a commis l'erreur de se rendre au centre où son frère est placé, alors qu'il est interdit de visite, Théo va mettre des kilomètres entre eux de peur d'être poursuivi par la police et arrêté à nouveau.

 

Il se réfugie dans une région française désertique et montagneuse et s'installe dans un gîte perdu

Peu à peu, Théo va retrouver ses marques, reprendre goût aux randonnées et repenser à Lil qu'il n'a pas encore osé appeler et qui ignore où il est.

Mais cela ne dure pas...

Alors qu'il découvre une maison perdue en pleine forêt, au bord de la rivière, il est assommé par le vieillard qui lui a offert gentiment un café, et se réveille enchaîné au fond de la cave obscure, sans eau ni nourriture. 

 

Il découvre qu'il n'est pas tout seul dans la cave et qu'il n'y a pas qu'un seul vieil homme, mais bien deux vieillards (deux frères), qui sont décidés à faire de lui leur esclave...et à le rendre aussi obéissant qu'un chien, comme ils l'ont fait jusqu'à présent pour les précédents prisonniers.

Théo, qui pensait avoir connu le pire, réalise que finalement la prison, c'était un peu le paradis...à côté de ce qui l'attend ici...

 

 

Voilà un huis-clos terriblement étouffant et violent, à la limite du supportable. Il est psychologiquement très dur, car très vite le lecteur découvre, comme le héros, qu'il n'y a aucun échappatoire possible...à part tenter de survivre en évitant la violence et la folie de ses bourreaux, chez lesquels toute trace d'humanité a définitivement disparu.

 

En fait, cela fait longtemps que je n'avais pas lu ce type de roman et je reconnais que j'ai eu du mal à le lâcher tant il est addictif. Si vous avez aimé "Misery" de Stephen King, vous aimerez celui-ci même si le sujet n'est pas traité de la même façon. 

 

Pour moi en tous les cas, ce n'est pas du tout un roman policier !

Le livre aurait pu être répétitif et donc ennuyeux mais ce n'est pas le cas. L'auteur est très douée pour raconter les journées de manière différente, recréer l'ambiance de terreur ou de paix, et montrer l'attente, le désespoir, l'impuissance, les humiliations, les souffrances et le sentiment d'abandon du héros.

Elle nous fait entrer dans les rouages de la folie des deux kidnappeurs et de leurs complices, et nous fait vivre le ressenti quotidien que toutes les personnes prises en otages doivent vivre.

 

Je voulais absolument connaître cet auteur : c'est chose faite !

Mais je ne peux pas dire que j'ai éprouvé du plaisir à lire ce roman.

Il est prenant, bien écrit, bien mené mais le sujet ne me passionne pas, même si, il faut l'avouer, le lecteur ne peut reposer le livre qu'une fois rassuré sur le devenir de Théo...pour lequel on finit par ressentir au fil du roman de plus en plus d'empathie, lui qui était apparu à nos yeux comme un personnage abject au début de l'histoire !

 

A déconseiller donc aux âmes sensibles, et à ne pas lire la nuit ou si vous êtes en vacances dans un gîte perdu en pleine montagne...et que personne de votre entourage ne sait où vous vous trouvez...surtout si votre portable ne capte aucun réseau !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

écureuil bleu 21/05/2016 11:11

Je ne lirai pas celui-ci. Je risquerais de faire des cauchemars...

manou 21/05/2016 15:04

Je comprends car moi-même par instant je l'ai trouvé à la limite du soutenable...

la dinde 20/05/2016 08:09

alors celui la il atterrie direct dans ma wishlist :) merci pour ce partage

manou 20/05/2016 08:42

Et bien... heureuse de t'avoir donné envie de le lire ! Merci pour ta visite.

Nell 19/05/2016 13:34

Ouhhhh!!! Qu'il va me plaire, celui-là. Je suis une inconditionnelle de Stephen King et Misery m'avait donner de grosses frayeurs. Ce King est génial pour ça. Allez, tu m'as séduite, Manou. Gros bisous et superbe après-midi.

manou 19/05/2016 17:13

Et bien celui-là a eu un prix bien mérité ce qui n'est pas toujours le cas et ce huis-clos est particulièrement prenant ! Tu me diras si tu as aimé...

missfujii. 19/05/2016 10:31

je note ça a l'air trop bien

manou 19/05/2016 11:26

Cette lecture m'a vraiment surprise mais de manière subtile, car le sujet abordé est grave : l'enfermement, l'angoisse, la perte des repères qui font de nous des êtres humains...un sujet qui est plutôt lourd quand on pense à tous les otages dans le monde...tout cela présenté comme un polar.

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -