Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 06:43
La vue sur les montagnes enneigées

La vue sur les montagnes enneigées

 

Lors de notre dernier séjour dans la Drôme qui remonte aux dernières vacances scolaires, nous sommes allés sur le plateau calcaire de Solaure.

 

Pour cela,  il faut quitter la ville de Die en remontant la rivière en direction de Pont-de-Quart, puis dans ce petit village, prendre la route de Luc-en-Diois. A environ 3km sur cette route, il faut tourner à droite pour prendre la petite route qui monte vers le hameau-village de Montmaur-en-Diois (environ 80 habitants). 

 

Après le village et le passage à proximité du vieux village où nous nous arrêterons un autre jour, la route goudronnée devient une piste qui serpente sous les pins et monte peu à peu au col du Royet (1144 mètres d'altitude) où vous pourrez laisser la voiture. 

 

Nous sommes dans la forêt domaniale de Solaure.

 

De nombreuses personnes montent sur le plateau (ou le col du Royet) en VTT ou à pied soit à partir de Montmaur-en-Diois, soit à partir de la croix de Justin dont je vous parlerais plus tard sans doute qui se situe juste au dessus de Die (ou autres...).

Mais avec les enfants, ce circuit est beaucoup trop long et nous avons préféré privilégier une balade plus tranquille, vous vous en doutez !

 

Nous prenons le sentier qui permet de monter sur le plateau à pied et qui serpente au milieu des pins...

 
L'arrivée au col du Royet

L'arrivée au col du Royet

 

 

Du plateau de Solaure (1262 mètres d'altitude) nous avons une vue remarquable sur les villages de la vallée, sur la Drôme et même sur un de ses affluents (le Bez) puisque nous sommes à plus de 800 mètres en hauteur. 

 

La vallée de la Drôme et les montagnes vu du plateauLa vallée de la Drôme et les montagnes vu du plateau
La vallée de la Drôme et les montagnes vu du plateauLa vallée de la Drôme et les montagnes vu du plateau

La vallée de la Drôme et les montagnes vu du plateau

 

Et nous pouvons aussi admirer de cette saison, le plateau du Vercors ainsi que  les montagnes encore enneigées du Dévoluy. 

 

 

 

 

Le Plateau du Vercors et le Dévoluy enneigés
Le Plateau du Vercors et le Dévoluy enneigés
Le Plateau du Vercors et le Dévoluy enneigés
Le Plateau du Vercors et le Dévoluy enneigés
Le Plateau du Vercors et le Dévoluy enneigés

Le Plateau du Vercors et le Dévoluy enneigés

 

Ensuite nous avons toute latitude pour marcher en traversant le plateau jusqu'à son extrémité..

 

Les enfants peuvent courir et jouer, mais nous ne nous approchons pas avec eux de la falaise : il y a un petit sentier qui la borde et que je vous montrerai une autre fois, car il est bien trop dangereux avec de jeunes enfants...

 

Sur le plateau, je suis surprise de voir autant de pins infestés par les chenilles processionnaires... (encore plus, que chez nous au Sud !) et nous devons éviter les sous-bois car de nombreuses chenilles sont au sol...en train de ramper !

Les pins noirs (ou à crochets) sont infestés par les chenilles...Les pins noirs (ou à crochets) sont infestés par les chenilles...
Les pins noirs (ou à crochets) sont infestés par les chenilles...
Les pins noirs (ou à crochets) sont infestés par les chenilles...Les pins noirs (ou à crochets) sont infestés par les chenilles...

Les pins noirs (ou à crochets) sont infestés par les chenilles...

 

Au milieu du plateau, nous retrouvons les ruines d'un jas, c'est-à-dire...d'une construction en pierres sèches, qui servait autrefois de bergerie et d'habitation saisonnière pour les bergers. 

Le jas en ruineLe jas en ruine
Le jas en ruineLe jas en ruine

Le jas en ruine

 

Les murs sont par endroit bien conservés et on peut admirer le travail de patience des constructeurs.

Un des murs bien conservés

Un des murs bien conservés

 

On retrouve aussi la citerne qui permettait de s'approvisionner en eau potable car sur le plateau, point de source...

Elle est maintenant envahie par les arbustes, comme toute la ruine.

La citerne

La citerne

 

En avril, la flore du plateau est pour l'instant peu fournie. La neige était encore présente il y a trois semaines.

Nous retrouvons bien sûr des pins noirs, des pins à crochets mais surtout le superbe pin sylvestre à l'écorce rousse et aux petites aiguilles piquantes qui n'est, lui, pas du tout infesté par les chenilles...

Deux spécimens de pin sylvestre
Deux spécimens de pin sylvestre

Deux spécimens de pin sylvestre

 

Au niveau des arbustes, on retrouve aussi beaucoup de genévriers communs...dont nous pourrons venir récolter les baies de genièvre dès l'automne.

Des genévriers communs
Des genévriers communs

Des genévriers communs

 

Puis de multiples fleurs commencent à colorer le paysage...

Les primevères sauvages ne sont pas encore fleuries, mais on trouve déjà quelques coucous.

Un coucou un peu isolé car le plateau est assez sec

Un coucou un peu isolé car le plateau est assez sec

 

Dans la montée, nous avions trouvé des potentilles à fleurs jaunes...bien implantées dans les rochers. 

Des potentilles formant de superbes touffes dans les rochers.
Des potentilles formant de superbes touffes dans les rochers.

Des potentilles formant de superbes touffes dans les rochers.

 

Quelques anémones hépatiques (Hepatica triloba) à fleurs bleues pointent le bout de leur nez et forment quelques touffes colorées.

Elles amusent les enfants qui en ramassent quelques fleurs, puis se précipitent sur une fourmilière pour les observer en train de changer de couleur...sous l'effet de l'acide formique, que les fourmis ne manquent pas de projeter pour se défendre. C'est magique !

Vous pouvez aussi essayer avec d'autres fleurs bleues (par exemple les campanules en été...) : ça marche à tous les coups !

Il suffit de poser la fleur au milieu de la fourmilière (pour les enfants), ou de l'agiter assez près, au-dessus. Dans ce dernier cas, on sent très bien les petites projections de liquide sur la main !

Et voilà le résultat  !: La fleur bleue se teinte de rose...
Et voilà le résultat  !: La fleur bleue se teinte de rose...
Et voilà le résultat  !: La fleur bleue se teinte de rose...
Et voilà le résultat  !: La fleur bleue se teinte de rose...
Et voilà le résultat  !: La fleur bleue se teinte de rose...

Et voilà le résultat !: La fleur bleue se teinte de rose...

 

Puis nous voyons plusieurs specimens d'hellébore fétide, une plante toute verte...y compris les fleurs. Cest une des premières plantes à fleurir au printemps dès la fonte de la neige. 

L’hellébore fétide.
L’hellébore fétide.

L’hellébore fétide.

 

Avant de prendre le chemin du retour, nous observons du plateau, le col du Royet où notre voiture est cachée derrière les arbres.

Vue sur le chemin et le col du Royet

Vue sur le chemin et le col du Royet

 

Puis nous prenons le temps de regarder une dernière fois les montagnes et en particulier, les Trois Becs...

Les trois becs déjà dans l'ombre ...

Les trois becs déjà dans l'ombre ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mimi 15/05/2016 09:01

Quelle jolie balade et comme j'aurais aimé la faire en ta compagnie, car là le guide était épatant : observations géographique, animale, florale. Tes petits enfants ont dû se régaler de cette journée. En plus, je suis sûre que le quatre heures devait être aussi formidable, non ?

manou 15/05/2016 10:47

Merci Mimi tu es adorable ! Oui tout était parfait et les petits adorent cette balade qui nous donne la sensation d'être partis au bout du monde alors que c'est tout près...de la ville de Die où nous allons souvent en vacances, tu l'as compris, car c'est là que mon mari a ses racines.

Nell 12/05/2016 13:18

Wouahhh!!! J'en ai pris plein les yeux, Manou. Mais que c'est beau par ici!!!! Voilà des paysages qui me parlent et dont je suis très friande. Que la nature est belle mais ces chenilles sont une vraie calamité!!! Super le coup avec les fourmis, mes petits se seraient régalés en voyant cela. Belle et douce journée, Manou, et à bientôt.

manou 12/05/2016 17:49

Oui la Drôme est une belle région comme tant d'autres en France !
Et bien tu essaieras avec tes petits le "coup de la fourmilière"...C'est assez magique de voir la fleur bleue changer de couleur. C'est l'occasion de leur rappeler que même les petites fourmis ont une façon bien à elles de se défendre...Une façon amusante de les initier à cette nature que nous aimons tant.

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -