Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 08:43
Paru en 2014 / Edition de la belle colère (poche en 2015)

Paru en 2014 / Edition de la belle colère (poche en 2015)

 

Voilà un roman particulièrement inclassable !

Il s'adresse avant tout aux ados à partir de 15 ans vu le langage 'jeune" et empli de mots assez grossiers qui, pour ma part, n'étaient pas franchement indispensables. Il peut être lu par les parents sans problèmes, car il nous parle des ados justement et c'est cela qui est fort intéressant.

C'est, paraît-il, la ligne éditoriale de "La belle colère" [des livres pour les adultes qui parlent des ados et dont les héros sont des ados] et c'est le premier livre de cet éditeur que je lis, donc je ne peux pas comparer.

 

Totalement déjanté et dans la provoc, c'est un roman que j'ai trouvé original, facile à lire et riche en dialogues savoureux...Son ton est vif et drôle. J'ai souvent souri et ri de bon coeur aux frasques et aux réparties des personnages !

 

 

Vous y découvrirez une héroïne hors-norme, au caractère difficile (du point de vue de ses parents) mais étonnamment mûre pour son âge (de mon point de vue) : c'est Hester Day.

 

Elle ne fait rien comme tout le monde, ne veut surtout pas suivre la voie toute tracée que l'oblige à suivre sa famille bien "comme il faut".

J'entends par là qu'elle ne veut pas sourire lors de la remise de son diplôme (car elle s'en moque d'être reçue et son diplôme va lui servir à quoi ?), aller au bal de promo (qui doit lui ouvrir des horizons d'après sa mère), faire des études à l'université comme tout le monde...et garder la langue dans sa poche, ce qu'elle ne sait pas du tout faire. Bref elle est totalement déconnectée de sa génération ! 

Mais à la maison personne ne l'aide vraiment à y voir plus clair : sa soeur est jalouse que tout l'intérêt de la famille se porte sur les frasques d'Hester ; la mère est quasi hystérique et le père "absent" ou "je m'en foutiste". 

 

 

Hester n'est pas encore majeure... mais son plus grand désir est d'adopter un enfant, idée qui lui est venue, comme la plupart de ses idées d'ailleurs, de manière totalement inattendue.

 

Pour cela elle doit vivre en couple et se marier. Qu'à cela ne tienne, elle va, dès qu'elle atteint sa majorité, jeter son dévolu sur un jeune poète, en mal d'inspiration, rencontré à la bibliothèque : c'est Fenton Flaherty. Un jeune homme de 21 ans, certes poète à ses heures, mais absolument pas romantique, charmant physiquement mais très "emmerdant" dans la vie quotidienne...Elle le surnomme d'ailleurs avec humour "Philosophie-man".

 

Il accepte leur mariage sous certaines conditions que je ne vais bien sûr pas du tout vous dévoiler !!

Ils se marient sans en avertir leurs parents. 

 

Bien sûr, l'orphelinat  ne va pas confier un enfant à Hester si facilement : elle est bien trop jeune et inexpérimentée ! 

 

Malgré le mariage les deux jeunes vivent séparément et se croisent de temps en temps.

Un jour de dispute avec ses parents, alors que la mère d'Hester a organisé une réunion de crise (avec présence d'un psy), Hester se sauve par la fenêtre et accepte que son petit cousin, Jethro, en vacances chez eux, vienne avec elle : il insiste pour partir avec elle et, comme d'habitude, elle ne pense à cet instant, absolument pas aux conséquences, toute sous l'emprise de sa colère.

 

Tous deux retrouvent Fenton qui vit seul dans un camping-car. 

Et voilà le début d'un road-movie à l'américaine... 

Bien sûr l'épopée sera semée d'embûches...

Hester devra d'abord annoncer à Fenton que Jethro, son petit cousin fan d'extraterrestres et mineur, est caché à l'arrière du camping-car, puis les deux jeunes gens ne cessent de se disputer pour le moindre de leur acte, enfin ils décident de prendre à bord un mystérieux auto-stoppeur, un peu médium...

 

Le lecteur se doute bien que la famille d'Hester va lancer un avis de recherche car Jethro n'a que 10 ans...Mais de là à accuser Hester de se droguer et d'être irresponsable, c'est un peu fort !

Et le lecteur se retrouve en train de prendre parti pour cette jeune femme volontaire, insouciante certes ou inconsciente comme on peut l'être à son âge, (est-ce un crime ?) mais si attendrissante...

 

 

Il s'agit au-delà de la balade à travers l'Amérique, d'un roman d'apprentissage.

Le lecteur sait par avance que les rencontres et les voyages forment la jeunesse...

 

Il faut bien reconnaître qu'Hester se montre particulièrement asociale et qu'il faut quelques pages pour entrer dans son personnage.

Elle ne trouve sa place nulle part ce qui nous la rend tout de suite sympathique. Elle n'est pas obligatoirement rebelle, mais surtout peu sûre d'elle et pleine de doutes et elle porte sur les gens et la société un regard très critique, mais au combien la preuve de sa maturité.

 

Je me suis laissée embarquer facilement dans ce roman improbable où les rencontres sont toujours auréolées de disputes, de dialogues ou de silences qui en disent long...

C'est un roman riche en péripéties durant lequel on se surprend à éprouver beaucoup de tendresse pour ces personnages hors normes et un peu de pitié pour les parents qui finalement sont eux-aussi, des incompris.

 

Je ne sais pas si les parents apprendront beaucoup en lisant ce livre car moi-même je ne me suis pas un seul instant identifiée à la mère d'Hester qui ne fait jamais confiance à sa fille, ne la croit jamais et ne l'écoute jamais quand elle parle de sa propre vision de l'avenir, de ce qu'elle envisage de faire, de ses rêves de grande adolescente bientôt adulte.

Leur non-relation est très particulière et finalement aboutit à quelque chose de très logique et notre empathie se porte finalement plutôt sur l'adolescente.

Peut-être est-ce voulu par l'auteur qui provoque ainsi une prise de conscience chez certains parents ?

 

Certains titres de chapitres sont inspirés de titres de chansons pop ou folk. Vous trouverez le titre original en note de bas de page...d'où le titre français de "ballade" avec deux "l" c'est-à dire dans le sens de poésie, chanson...

Le road-movie étant lui une balade, donc une promenade avec un seul "l", confusion on ne peut plus fréquente entre les deux mots !

 

Un bon roman pour les vacances, léger juste ce qu'il faut mais qui a une morale, je vous l'assure et qui se termine comme prévu mais quand même...pas tout à fait !

 

Il ne sera pas pour moi inoubliable mais sans doute les ados prendront-ils du plaisir à le lire.

En tous les cas, il m'a fait passer un bon moment de lecture. 

A noter : Ce roman fait partie de la sélection 2015-2016 du Prix littéraire des Lycéens et apprentis de la Région PACA.  Le roman lauréat sera désigné le 26 mai prochain...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

missfujii. 20/04/2016 09:16

Tu donnes toujours envie de lire ce que tu proposes

Mimi 18/04/2016 19:18

Je ne sais pas si je serais une bonne cliente pour ce genre de roman. Les conflits de génération, j'en ai vécus comme tout parent, alors en lire oui mais... En tout cas, merci pour la découverte et ton ressenti.

manou 19/04/2016 06:15

Oui je comprend bien...Les conflits de génération sont différents d'un ado à l'autre, mais inévitables. Mais c'est plus fort que moi : ayant lu pendant des années des livres pour ado, j'ai du mal à les laisser sur la table de la Médiathèque, surtout lorsqu'ils ont été sélectionnés pour un prix littéraire :) !

magda627 18/04/2016 04:11

Pour l'instant, je n'ai pas d'adolescents mais ça va venir un jour, je garde donc ce titre en mémoire ;-) ! Mes amitiés à toi !

manou 18/04/2016 07:59

D'ici là tu auras une liste aussi longue que la traversée de l'Atlantique ! merci d'être venue me dire bonjour...Je réfléchis donc pour ton projet de photo du dimanche !

Nell 17/04/2016 19:48

Il ne manquerait plus que ça passe une belle soirée et à demain gros bisous

Nell 17/04/2016 18:36

Je ne sais pas si je serai attirée par ce genre de lecture. Il me faut du "consistant" sinon je décroche vite. Mais bon, tu le" vends" bien, alors... On verra. Gros bisous et superbe soirée. Encore merci pour tous tes passages "chez moi". Belle soirée. J'espère que tu t'es régalée avec tes petits.

manou 17/04/2016 18:55

Oui tu t'en doutes bien : je me suis régalée avec mes petits ! Et bientôt c'est ton tour...Tu dois languir la semaine prochaine !
Je ne risquais pas d'avoir le temps de visionner vos messages :)
Mes petits sont si mignons et tellement demandeurs d'histoires, de jeux, d'attentions et de câlins...comment résister ??
Merci à toi Nell d'être venue quand même malgré mon absence.

écureuil bleu 17/04/2016 14:32

Bonjour Manou. Tu m'as donné envie de lire ce livre si j'en ai l'occasion...

manou 17/04/2016 17:18

Et bien cela me fait plaisir ! Merci d'être venue me voir : je rentre juste de vacances et je suis un peu débordée aujourd'hui...Je n'ai pas encore eu le temps de visiter tous mes copinautes...Mais je vais venir te voir et j'essaierais de rattraper mon retard !

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est déjà l'automne...

 

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -