Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 07:52
Kyrielle Blues / Biefnot-Dannemark

Nina qui vient de perdre son père, un pianiste de jazz réputé, doit retourner dans le Nord de la France, à Hazebrouck, où un notaire,  Antoine de Laval, doit faire lecture du testament.

Elle a quitté Bordeaux pour suivre ses dernières volontés, mais a du mal à rester concentrée sur la route.

Ce qu'elle ne sait pas, c'est que ce jeune notaire a été un ami de son père et son dernier élève pianiste. 

Elle aurait dû prendre le train, ou l'avion. Près de neuf cent kilomètres en voiture...Comme une façon de fuir, peut-être. De croire qu'on peut à tout moment changer de direction. Rebrousser chemin ?

 

Bouleversée par la disparition de celui qu'elle n'a jamais cessé d'appeler Teddy, Nina appréhende ce long voyage.

Elle a laissé Anton, son fils, tout seul. 

Elle est fatiguée mais surtout attristée que son père ait choisi de mourir loin d'elle, dans cette petite ville du nord où, enfant, elle passait ses vacances auprès de ses grands-parents, lorsqu'il partait en tournée pour de longues semaines. 

Il avait pourtant un appartement auprès d'elle, à Bordeaux. 

 

 

Au cimetière, ils me l'ont dit, tous, que c'était une belle façon de partir. S'endormir pour ne plus se réveiller...Conneries ! Je veux ma main dans la tienne, tes yeux humides quand tu ne trouvais pas les mots, ta voix cassée quand tu chantonnais en jouant du piano, et les soupirs que tu étouffais quand tu me prenais dans tes bras et me caressais les cheveux sans une phrase, avant de t'en aller, me laissant ici, dans cette petite ville où j'espérais ne plus jamais remettre les pieds. (p.35)

 

En effet, Teddy a élevé Nina tout seul...mais elle est restée si souvent à l'attendre en vain qu'elle ressent encore de la colère contre ce père égoïste qui n'a jamais cessé de se consacrer à son métier et à sa passion, le jazz. 

 

Arrivée sur les lieux, l'émotion est au rendez-vous, d'autant plus qu'elle découvre que le testament, outre les biens dont elle connaît déjà l'existence, n'est qu'une longue liste contenant une kyrielle d'objets qui évoquent pour elle maints souvenirs enfouis...

 

Pleine de nostalgie, elle se surprend à partager avec le jeune notaire quelques moments de complicité et à lui faire des confidences qu'elle avait jusqu'à présent toujours gardées pour elle.

 

...si Antoine te lit ces lignes, c'est que j'ai enfin décroché un "contrat d'artiste à durée indéterminée". La sécurité, enfin. Hélas c'est un peu loin...Je crains de ne pouvoir revenir te dire bonjour. Mais compte sur moi, je vais faire swinguer les anges !

 

C'est dans l'appartement privé du notaire que finalement, ils vont visionner ensemble le DVD, contenu dans l'enveloppe intitulée "à ouvrir après la lecture de mon testament".

 

Les révélations qu'il contient vont changer à jamais la vie de Nina mais aussi, ce qui est une réelle surprise pour le lecteur, celle d'Antoine de Laval...

 

Teddy avait bien des choses à cacher à sa famille ! 

Nina va découvrir un pan de la vie de Teddy dont elle ne soupçonnait même pas l'existence. Il lui devait en effet bien des explications...

Antoine lui, n'en revient pas de ce qui lui arrive. Il sera obligé de traverser la France à son tour pour découvrir ce que l'avenir lui réserve...

 

 

Il faut parfois changer de rêves parce que la vie a changé...

 

J'ai été heureuse de retrouver le duo Véronique Biefnot-Francis Dannemark dont le dernier roman "La route des coquelicots", paru il y a tout juste un an, était déjà écrit à quatre mains.

 

Le lecteur retrouve avec plaisir leur écriture simple, mais poétique et légère,  toute en délicatesse, et la musique des mots dont ils ont le secret.

Ils nous offrent des personnages très réalistes, tous plus humains les uns que les autres, pétris de tendresse, d'attentions et surtout très attachants. 

 

Il suffit parfois d'une simple main tendue ou d'un air de jazz, d'une photo oubliée ou de petites choses qui semblent être dues au hasard, d'une quête de vérité ou d'un objet qui nous rappelle notre enfance, pour bouleverser notre existence et en changer le déroulement. 

 

Les personnages secondaires ne sont pas en reste et la musique de fond nous offre un vrai plaisir des sens.  

 

Ce n'est pas un livre triste même si de nombreuses larmes sont versées par nos différents personnages. Il est teinté de nostalgie, celle de l'enfance tout d'abord et des souvenirs qui vont avec, mais aussi celle des êtres chers que nous avons perdu et des moments de la vie où des décisions prises parfois à la légère, nous ont éloigné du bonheur.

 

C'est d'ailleurs un livre teinté d'humour. La kyrielle d'objets lus dans le testament, en particulier, offre un temps de lecture plaisant. Ce passage qui aurait pu être très douloureux, devient léger et nous fait découvrir un père musicien, inventif comme tous les artistes.

 

Ce dernier roman pourra être apprécié aussi bien par les adolescents que par les adultes. Il nous parle de la difficulté de vivre en étant séparés des êtres chers, des objets qui nous rappellent les êtres aimés, des mensonges ou des secrets de famille, et du mal qu'ils nous font lorsqu'ils réapparaissent au grand jour ; mais aussi de ces petits cailloux dont il faut savoir semer notre chemin pour atteindre le bonheur et trouver l'amour. 

 

Le roman est superbement illustré par des aquarelles originales de Véronique Biefnot en bichromie, toutes en ton de bleu...qui apportent douceur et tendresse au roman. 

 

Et si le blues est bien présent au début du roman, il va peu à peu laisser la place au bonheur... 

 

 

 

 

 

C'est un roman qui se lit d'une seule traite et qu'on voudrait faire durer plus longtemps. C'est une lecture qui fait du bien et c'est sans nul doute ce que désiraient nous faire ressentir les auteurs. 

 

Merci aux auteurs de nous avoir fait passer cet agréable moment d'émotion, de nostalgie et de pur bonheur...

 

Retrouvez sur ce blog...

 

En plus de La route des coquelicots, dont j'ai déjà parlé,

 

- Au tour de l'amour., un recueil de poèmes écrit à quatre mains et illustré par Véronique Biefnot.

Et retrouvez le site des auteurs ICI.

 

Francis Dannemark dans :

- Histoire d'Alice qui ne pensait jamais à rien et ...

- La véritable vie amoureuse de mes amies à ce moment précis.

- Aux anges.

Et retrouvez-le sur son site ICI.

 

Véronique Biefnot dans :

- Comme des larmes sous la pluie (dont je n'ai pas encore lu les deux tomes suivants comme je me l'étais promis...) 

Et retrouvez-la sur son blog ICI.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

CathyRose 19/03/2016 21:08

Oh tu me tentes Manou avec ce livre, moi dès qu'il y a des secrets enfouis ... ça m'intéresse ! Alors je le note sur ma ( déjà ! ) longue liste !
Belle soirée !
Cathy

manou 20/03/2016 07:29

Si on pouvait avoir le temps de tout lire...En ce moment je me suis mise à des lectures plus légères et plus faciles à lire, donc qui se lisent plus vite.

Nell 16/03/2016 13:06

Encore un beau sujet, Manou, que ces secrets de famille qui empoisonnent, bien souvent, la vie. Celui-ci à la grande particularité d'avoir des aquarelles en illustration et j'adore ça. Bien belle journée à toi.

manou 16/03/2016 13:15

Ce roman est très agréable à lire juste l'émotion qu'il faut pour nous toucher...et des personnages attachants.

missfujii. 16/03/2016 09:07

La couverture est super belle, et le sujet m’intéresse (j'aime les histoires avec des secrets de famille), c'est toujours très fort.

manou 16/03/2016 10:01

C'est vrai et celui-là a le mérite de ne jamais tomber dans le pathos et d'être un peu plus gai que les derniers romans que j'ai lu...

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -