Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 09:50
Premier volet d'une trilogie

Premier volet d'une trilogie

C'est le premier roman de Véronique Biefnot paru en 2011 chez Héloïse d'Ormesson, puis en poche en 2012.

 

C'est un auteur que j'ai découvert en lisant au début de l'année 2015 "La route des coquelicots", un roman écrit à quatre mains avec Francis Dannemark et, le recueil de poésie,  "Au tour de l'amour".

 

Simon est un jeune écrivain en mal d'amour.

Il ne se remet pas de la perte de sa femme d'une leucémie foudroyante et élève seul son fils Lucas, devenu adolescent et autonome.

Heureusement depuis qu'il a quitté la France pour s'installer à Bruxelles,  il a noué une amitié sincère et partagée avec un couple, Céline et Grégoire dont les trois enfants sont devenus au fil du temps les "frères et sœurs" de Lucas.

 

Un jour que sa voiture refuse de démarrer, il croise dans le métro, les yeux d'une jeune femme... Aussitôt, c'est le coup de foudre : il est obsédé par son regard, la voit dans toutes les silhouettes qu'il croise...et reste persuadé que désormais leurs vies sont liées.

 

Quelle chance a-t-il de la revoir un jour ?

 

Le lecteur comprend tout de suite que, bien sûr, cela se produira puisque dès le début du roman, on suit les faits et gestes quotidiens de la jeune femme...

On sait que Naëlle a des contacts par son travail avec Céline et, qu'elle aime par dessus tout, s'installer tous les soirs dans son canapé, avec Nicolas, son chat, sur les genoux, pour lire les livres de Simon, un auteur qu'elle adore.

 

Mais, le lecteur comprend aussi que derrière cette jeune femme mystérieuse et terriblement attirante, il y aussi un drame qui explique son repli dans la lecture et une vie quotidienne socialement et affectivement fermée, mais néanmoins bien rythmée par certaines habitudes qui la rassurent....

 

De plus, une petite voix enfantine s'élève entre les pages et nous raconte l'indicible...

 

Aussi lorsqu'ils se rencontrent enfin et nouent un lien affectif et amoureux, et qu'ils se retrouvent tous deux au cœur d'un sordide fait divers, Simon comprend qu'il va devoir affronter l'insupportable car il est le seul à avoir un lien, même minime avec Naëlle, et à pouvoir peut-être la sauver...

 

 

C'est un roman dans lequel on ne se s'ennuie pas. Il est facile à lire bien qu'il nous parle de la détresse psychologique de deux personnes malmenées par la vie.

 

C'est vrai que la première moitié du roman est sans surprise pour le lecteur qui du coup, prévoit ce qui va advenir, mais la seconde partie nous prend par surprise...

 

Ce roman polyphonique est à la fois un thriller, une histoire d'amour et un roman psychologique où s'entrecroisent les destins de différents personnages face à un fait divers sordide.

Et ça marche puisque le lecteur (qui sera peut-être plutôt une lectrice) s'attache aux personnages malgré leur aspect parfois un peu caricatural.

 

Certes les amateurs de polars purs et durs trouveront l'intrigue un peu légère, mais bon, au delà du drame révélé dans ses pages, ce roman est une petite pépite de délicatesse et de sensibilité emplie de poésie.

 

On a reproché à l'auteur d'être trop proche des feuilletons télévisés et trop proche d'une réalité qui a traumatisé la Belgique toute entière. Comme je ne regarde jamais les feuilletons télévisés, je ne peux pas comparer et je ne vous donnerais pas mon avis là-dessus !

Mais j'ai du plaisir à lire de temps en temps, un livre qui ne soit pas "prise de tête", du moment qu'il est bien construit et bien écrit, que les personnages sont crédibles et qu'il véhicule des notions d'amour et d'amitié, ou bien s'appuie sur des faits réels pour les mettre en lumière ou les dénoncer, ce qui est le cas de celui-ci...

 

Ce roman est en fait le premier volet d'une trilogie : l'histoire de Simon et de Naëlle se poursuit dans "Les murmures de la terre" puis dans "Là où la lumière se pose".

Et je n'ai aucun doute sur le fait que je lirai la suite de cette histoire...et sans doute de nouveaux écrits de Véronique Biefnot.

 

 

 

Connue en Belgique, et maintenant en France, pour sa carrière de comédienne et de metteur en scène au théâtre, Véronique Biefnot est également peintre et poète. 

 

Avant ce premier roman, elle a surtout écrit des scénarios pour la télévision ou pour le cinéma et des nouvelles…

 

"D’ailleurs, quand j’écris, je dis tout haut ce que j’écris. Et je le dis avec les intonations. Je vis complètement mon texte. Mes différents personnages ne parlent pas de la même façon, ils ont chacun leur manière de s’exprimer." explique-t-elle dans un interview ICI.

 

Si vous voulez en savoir plus sur l'auteur, allez donc visiter son blog ICI.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alex 11/01/2016 15:01

Je n’ai pas du tout accroché. Je n’ai pas aimé le style et l’histoire est invraisemblable. Qui plus est, elle manque de crédibilité.

manou 11/01/2016 17:24

C'est vrai qu'il n'y a pas vraiment de hasard dans ce roman...

missfujii 04/01/2016 07:51

je ne suis pas trop histoire d'amour, je préfère les Thrillers

manou 04/01/2016 08:12

Moi non plus à vrai dire...mais de temps en temps je ne dis pas non surtout que là il y a du suspense et il y est question de maltraitance...

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -