Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 09:08


Origine du mot cyberpunk

 

Le mot cyberpunk vient de :

- "cyber" qui est le raccourci du mot cybernétique c'est-à-dire de la "science des analogies maîtrisées entre organismes et machines". La cybernétique considère que tout "système" vivant ou non-vivant est imbriqué, en interaction constante et la plupart du temps en harmonie. On considère qu'une société, une économie, un réseau d'ordinateurs, une machine, une entreprise, une cellule, un organisme, un cerveau, un individu, un écosystème… sont des systèmes.

La cybernétique est une science fondée en 1948 par le mathématicien américain Norbert Wiener. Celui-ci, conscient de l'impact de sa découverte sur les sociétés, prévoyait déjà en 1950, le remplacement de l'homme par des intelligences artificielles et mettait en garde les responsables politiques de l'époque contre les conséquences d'une utilisation irréfléchie des machines pour l'évolution de la société.

Car la cybernétique : c'est aussi le pouvoir et l'art de gouverner grâce aux nouvelles technologies !

 

- et de "punk" qui signifie en anglais "voyou".  Donc par extension "qui rejette les valeurs établies", révolté, contestataire, parfois violent...et surtout provocateur et à contre-courant donc des idées ambiantes.

 

Le mouvement punk, né dans les années 70 en Angleterre, véritable mouvement de contre-culture, dont le groupe fétiche se nomme les "Sex Pistols" s'opposait avec virulence aux nouvelles technologies dans leur ensemble, car considérées comme aliénantes pour l'homme.

 

 

Le cyberpunk, sous-genre de la Science-fiction

 

Le mot apparaît la première fois en novembre 1983 dans la revue américaine de SF, "Amazing Stories".

 

C'est le titre d'une nouvelle de Bruce Bethke, écrite en 1980, qui raconte l'histoire d'un groupe d'adolescents hackers.

 

L'auteur, désirant faire une synthèse entre le mouvement punk en pleine expansion et les nouvelles technologies, a voulu choisir un titre accrocheur. Il a réussi !

Le mot est aussitôt revendiqué par les pirates informatiques et donne naissance à un mouvement artistique orienté vers les nouvelles technologies. Les artistes préconisent les transformations du corps par la technologie : body-art par exemple...

 

C'est ensuite William Gibson qui a véritablement créé l'univers cyberpunk qu'il appelera le "cyberspace" dans ses romans et nouvelles.

 

 

L'univers cyberpunk (ou cyberspace)

 

Dark City

 

Dans le cyberpunk, l'informatique règne en maître sur notre société : les robots sont intégrés dans notre vie quotidienne et les hommes ne sont devenus que des machines, robots ou cyborgs pouvant être connectés en permanence à un réseau.

 

Ces transformations apportent une réelle modification de la vie sociale et une forme de libération de l'homme.

 

Pourtant tout n'est pas rose : il faut s'adapter à la machine pour survivre, donc bien maîtriser la technologie. Seuls les plus forts s'en sortent. Les autres vivent pauvrement en marge de la société et deviennent des parias ou des criminels...

 

Toute la vie est concentrée dans des mégalopoles sinistres et surpeuplées, et le monde est dominé par de grandes multinationales qui ont assis leur pouvoir en utilisant informatique et intelligence artificielle.

 

Le cyberpunk, au contraire du mouvement punk, désire par opposition, maîtriser ces nouvelles technologies pour mieux les contrôler, quitte à devenir hacker et à se battre contre cette dominance technologique : c'est notre héros qui aura en charge cette difficile mission !

 

 

Quelques livres

 

Les précurseurs du genre sont Philip K. Dick, Daniel Galouye, John Brunner ou Michel Jeury mais vous pouvez lire aussi...

 

 

- Neuromancien de William Gibson.

 

Jusqu'à aujourd'hui, Case était le meilleur hacker à croiser sur les autoroutes de l'information. Le cerveau directement relié à la matrice, il savait comme personne se frayer un chemin parmi les labyrinthes du cyberspace et pirater des données confidentielles pour le compte de ses clients richissimes. Mais il a commis l'erreur de vouloir doubler un de ses employeurs qui, en guise de représailles, l'a amputé de son système nerveux, le privant ainsi de son accès à la matrice. De retour dans la prison de chair de son corps, Case tente de s'échapper à nouveau par le biais des drogues, jusqu'à ce qu'une obscure conspiration lui offre une seconde chance...

 

 

- Mozart en verres miroirs une anthologie de nouvelles  de Bruce Sterling.

 

- Schismatrice + de Bruce Sterling.

 

 

Dans une humanité déracinée, peuplant le système solaire de gigantesques stations orbitales, écartelée entre les tenants de l'évolution par la technologie et ceux de la manipulation génétique, Abélard Lindsay, jeune diplomate issu de la République corporative circumlunaire de Mare Serenitatis tente de trouver son chemin.

Fils d'aristocrate, il doit apprendre à survivre, à choisir son camp. Mais au moment où l'homme évolue, cesse d'exister en tant que tel pour se scinder en espèces nouvelles, il croit enfin comprendre son destin : réconcilier Mécas et Morphos autour d'un projet grandiose, la terraformation des mondes...

 

 

 

 

- Câblés de Walter Jon Williams.

 

Pratiquez-vous la zone-danse ? Fréquentez-vous des embrochés ? Êtes-vous souvent en interface ? Non ? Alors vous n'êtes pas comme Cowboy, l'ancien pilote de chasse aux yeux sensibles aux infrarouges, ni comme Sara et son cybercobra tapi au fond de la gorge. Vous n'êtes pas non plus comme Reno, décédé mais toujours vivant dans l'interface. Et vous n'êtes pas armé pour résister aux rêves d'omnipotence des Orbitaux. Vous n'êtes pas câblé.

 

 

- Vous avez-dit virtuel ? de Pat Cadigan

 

Le " must " du divertissement est désormais l'espace virtuel. Casqués, sanglés dans des combinaisons truffées de technologies sensistives dernier cri, les hommes de demain se détendent après le bureau en se massacrant dans des décors de cauchemar. Mais depuis quelque temps, certains n'en reviennent pas - morts réelle et virtuelle se confondent. Dore Konstantin, chargée de l'enquête et novice en matière de réalité artificielle, va vite se retrouver propulsée dans un New York post-apocalyptique, peuplé de mutants, de barbares et de cyborgs, où l'on est prêt à tuer pour une entrée dans les clubs privés " on-line " les plus select et où tout n'est que faux-semblant...

 

 

 

 

Si vous êtes plutôt amateurs de BD, consultez la liste proposée par le site BD-Thèque ICI.

A noter, le cyberpunk a également influencé les anime et mangas japonais.

 

          

 

Films

 

- Blade Runner (1982) d'après le roman de Philip K. Dick.

 

- Robocop  (1987).

 

- Total Recall (1990) / remake (2012), bande annonce ci-dessous...

- Johnny Mnemonic (1995) d'après la nouvelle de William Gibson.

 

- Matrix (1999), bien que certains internautes ne considère pas ce film comme du cyberpunk.

 

Film de science-fiction de Andy Wachowski, Lana Wachowski avec Keanu Reeves, Laurence Fishburne, Carrie-Anne Moss.

 

Thomas A. Anderson (Keanu Reeves) est un jeune et brillant informaticien qui use de ses talents en piratant le Web. Connu sur la toile sous le nom de Néo, il est un jour contacté par de mystérieux individus qui lui font rencontrer Morpheus (Laurence Fishburne). Ce dernier lui révèle, et lui prouve, que le monde dans lequel vivent les humains est virtuel et qu'ils sont en réalité captifs des machines qui ont pris le contrôle de la Terre. Mais plus important encore, Néo est l'élu qui devra sauver l'humanité. Épaulé par d'autres humains sortis de l'inconscience, comme la belle Trinity (Carrie-Anne Moss) il va devoir apprendre les règles de ce combat d'un nouveau genre.

 

- Chappie (2015)

Evolution du cyberpunk

 

Le cyberpunk comme la plupart des "genres" littéraires, est en perpétuelle évolution. Il a d'ailleurs été déclaré "mort" par ses précurseurs eux-même.

Il a été créé en pleine émergence du numérique et tout le monde sait qu'en matière de numérique, on est toujours en retard...même quand on veut se tenir au courant.

Certains thèmes abordés dans le cyberpunk, étaient futuristes mais sont devenus trop vite d'actualité. Ce qui explique une désaffection pour ce genre de littérature. Mais l'univers cyberpunk existe toujours dans les mangas, les jeux vidéos et certains films.

 

Actuellement , c'est le steampunk dont j'ai déjà parlé sur ce blog, qui a le "vent en poupe". Il comprend lui même pas mal de sous-divisions en X-punk comme le clockpunk qui est proche du steampunk, mais à la Renaissance, ainsi que le dieselpunk et autres dérives en punk...

 

Entre s'y retrouver dans les différents sous-genres de la SF et s'y perdre, il n'y qu'un pas !

 

 

Le biopunk par contre, est né à la fin des années 90. Le mot provient de la contraction entre biotechnologie et punk. Vous l'aurez deviné, ce courant littéraire tourne autour du thème des technologies du vivant.

Le biopunk est un mouvement revendiqué outre-atlantique et très militant. Les auteurs phares sont Paul Di Filippo, Octavia Butler, ....

 

Dans le biopunk, des hommes deviennent les purs produits de l'expérimentation humaine. Ils ont été modifiés et le plus souvent améliorés par la manipulation génétique, la thérapie génique ou le clonage..

Les biotechnologies sont devenues un moyen de prendre le contrôle de la société.

 

Les héritiers des cyberpunk des années 80 sont devenus aujourd'hui des biohackers unis contre les Multinationales qui jouent à l'apprenti sorcier avec le monde du vivant, comme Monsanto par exemple.

Ce mouvement regroupe donc des écrivains mais aussi des biologistes ou des autodidactes. D'ailleurs les biohackers existent vraiment : ils font partie de la réalité d'aujourd'hui.

Visionner à ce sujet la video publiée sur le site du monde en cliquant ICI.

 

La littérature biopunk est donc quasi dépassée puisqu'elle est déjà devenue réalité !

 

Exemples de livres biopunk

 

- Féérie de Paul McAuley

 

L'âge de l'excès. Ainsi pourrait-on qualifier ce début de troisième millénaire, où, dans une Europe tropicale, les hommes vivent repliés dans des parcs de loisirs. L'ère de la Rente universelle et des loisirs illimités. L'ère des virus psychotropes, des drogues génétiques, des arènes sanglantes et de l'abolition du travail.

L'utopie, enfin. S'il n'y avait les millions de misérables entassés dans des camps. S'il n'y avait surtout les poupées. Ces petits êtres artificiels, créés autrefois pour le plaisirs des humains, puis pour les remplacer au travail. Mais que certains rêvent de libérer, en modifiant leurs puces de programmation, pour qu'elles accèdent à l'intelligence, et pourquoi pas, à la reproduction. Certains disent que c'est déjà fait. Qu'elles sont devenues des Fées. Qu'elles vivent près de Paris dans un ancien parc d'attraction abandonné. Que ce sont elles qui enlèvent des petites filles pour leur retirer leurs ovaires...

Alex Sharkley, le pirateur de gènes, voudrait savoir...

 

 

 

- Xenogenesis de Octovia E Butler (cycle de 3 romans) introuvable à l'achat aujourd'hui.

 

- Narcose de Jacques Barberi

 

- La fille automate de Paolo Bacigalupi

 

Dans un futur proche où le tarissement des énergies fossiles a radicalement modifié la géopolitique mondiale, la maîtrise de la bio-ingénierie est devenue le nerf d'une guerre industrielle sans merci.

Anderson Lake travaille à Bangkok pour le compte d'un géant américain de l'agroalimentaire. Il arpente les marchés à la recherche de souches locales au coeur de bien des enjeux.

Son chemin croise celui d'Emiko, la fille automate, une créature étrange et belle, créée de toutes pièces pour satisfaire les caprices décadents des puissants qui la possèdent, mais désormais sans plus d'attaches.

 

 

 

 

- Ribofunk recueil de nouvelles de Paul Di Filippo.

 

 

Le post-cyberpunk, enfin, se distingue du cyberpunk car il est davantage positif : les nouvelles technologies améliorent véritablement la vie quotidienne des hommes.  Les héros luttent donc pour améliorer la société. L'univers post-cyberpunk est plus humain, plus drôle et moins sombre que dans le cyberpunk.

 

Exemple

- Le Samouraï virtuel de Neal Stephenson

 

Hiro Protagoniste est le plus grand sabreur du monde, dans l'univers réel et dans le Métavers virtuel. Il livre aussi des pizzas pour le compte de la branche commerciale de la Mafia. Y.T., 15 ans, blonde, plutôt du genre dégourdi, voire redoutable, transporte sur sa planche à roulettes version rapide tout ce qu'on veut bien lui confier. Quand ces deux-là se retrouvent, sous l'oeil de l'oncle Enzo, parrain suprême, pour lutter contre une drogue qui fonctionne à la fois dans la réalité virtuelle et dans l'univers réel, cela promet des étincelles.

Grand Prix de l'imaginaire 1997

Prix Ozone en 1997

 

Bonne lecture  !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -