Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 09:29
Vue générale de la chapelle (source Wikipedia)

Vue générale de la chapelle (source Wikipedia)

Cette petite chapelle est située dans la commune de Six-Fours, proche de Sanary, une petite ville touristique du Var où Aldous Huxley écrivit son livre "Le meilleur des mondes" en 1930 (!).

 

C'est un des plus vieux monuments paléochrétiens de France datant de l'époque mérovingienne. Elle est de style préroman.

Ce serait même la plus vieille chapelle d'Europe. 

 

 

Histoire

 

Sur le site de la chapelle, au moment de sa rénovation, ont été retrouvées les traces d'une activité gréco-romaine, activité connue dans toute la région de Six-Fours jusqu'au Hameau du Brusc situé sur la commune.

 

Puis au VIe siècle, des moines venus de l’abbaye de Saint-Victor de Marseille, construisent une chapelle.

De cet ancien prieuré,  il  ne reste presque rien...

Sagit-il de l'ancien prieuré appelé Sancta Maria de Sexti Furni, ou Sainte-Marie de Six-Fours, plusieurs fois mentionné sur le cartulaire de Saint-Victor de Marseille au XIème siècle ? Rien n'est moins sûr !

 

L’édifice a ensuite été rebâti et agrandi au VIIIe siècle, puis au XIème et au XIIème siècle.

 

Puis la chapelle a été plus ou moins abandonnée. Elle aurait été utilisée comme forteresse.

Tombée en ruine, elle a été redécouverte dans les années 50 et restaurée sous l'impulsion du père bénédictin Paul-Célestin Charlier, un moine de l'Abbaye de Maredsous (en Belgique).

 

Lors de sa réfection, des fouilles ont pu être réalisées : les archéologues ont mis à jour des sépultures contenant des débris de céramiques  pouvant être datés du VIIIe au XVIIe siècle.

Ce sont ces fouilles entreprises durant la rénovation qui ont permis également de trouver des restes attestant d'une occupation grecque du site.

 

D'autres vestiges datant du VIIIe siècle attesteraient une influence d'origine musulmane et espagnole.

C'est peut-être Saint Cassien, fondateur de l'abbaye de Saint-Victor de Marseille et natif  de Provence, qui les aurait ramené d'Orient. Il serait parti en Orient afin de s'initier à la vie des ascètes orientaux vers la fin du IVe siècle, puis se serait fixé à Marseille. C'est vers l'an 414 qu'il aurait fondé à Marseille, le monastère de Saint-Victor, auquel la chapelle de Notre-Dame de Pépiole appartint très longtemps.

C'est le "liant végétal" dont j'ignore la composition, ayant permis d'édifier la voûte centrale et le cul-de-four de l'abside, qui serait apparenté à celui des édifices orientaux...

 

Depuis 1989, la chapelle est gérée par une association.

 

 

 

Description

 

La particularité architecturale de la chapelle est qu'elle est  constituée de trois nefs juxtaposées, voûtées en berceau, orientées est-ouest, disposant chacune d’une abside,  ou voûte en cul-de-four.

 

 Vue extérieure des trois absides (côté EST).  On aperçoit aussi le clocher et le campanile.Source Wikipedia

Vue extérieure des trois absides (côté EST). On aperçoit aussi le clocher et le campanile.Source Wikipedia

A l'intérieur, les nefs communiquent entre elles par deux arcs en plein cintre.

Au départ ces trois nefs étaient sans nul doute distinctes, puis elles ont été réunies lors de transformations ultérieures, grâce à ces deux arcs de construction plus récentes.

 

La taille des pierres est différente et montre que les arcs, régulièrement taillés, ont été réalisés avec davantage de maîtrise et de savoir-faire dans une pierre différente de celles des absides, bâties en pierre brute grossièrement taillées.

 

 

 

Un des arcs (photo perso)

Un des arcs (photo perso)

 

Seule l'abside centrale paraît plus soignée.

Devant chaque abside se trouve un autel en pierre.

Je n'ai pu les photographier car il y avait beaucoup de monde à l'intérieur lors de ma visite.

 

La construction ne laisse apparaître aucune colonne, pas de chapiteaux et de toutes petites ouvertures de hauteur différente.

 

Le porche d'entrée fait partie des constructions les plus récentes.

Le porche d'entrée  (photo wikipedia)

Le porche d'entrée (photo wikipedia)

 

La chapelle est ornée d'un clocher et d'un campanile du XIIème siècle.

Le campanile (photo perso)

Le campanile (photo perso)

 

La chapelle est aussi jolie vue côté sud que côté nord...

Côté Sud et côté nord (photos perso)
Côté Sud et côté nord (photos perso)
Côté Sud et côté nord (photos perso)
Côté Sud et côté nord (photos perso)

Côté Sud et côté nord (photos perso)

 

L'originalité de la chapelle est que les vitraux ont été réalisés avec des fonds de bouteilles de toutes les couleurs.

 

La lumière du soleil filtrant à travers les vitraux est magnifique.

 

A l'intérieur, la pierre plutôt foncée et par endroit légèrement bleutée invite au  repos et crée une ambiance particulière.

 

 

 

 

Les vitraux (photos perso) / Cliquer sur les flèches pour faire défiler les photos
Les vitraux (photos perso) / Cliquer sur les flèches pour faire défiler les photos
Les vitraux (photos perso) / Cliquer sur les flèches pour faire défiler les photos
Les vitraux (photos perso) / Cliquer sur les flèches pour faire défiler les photos
Les vitraux (photos perso) / Cliquer sur les flèches pour faire défiler les photos
Les vitraux (photos perso) / Cliquer sur les flèches pour faire défiler les photos
Les vitraux (photos perso) / Cliquer sur les flèches pour faire défiler les photos

Les vitraux (photos perso) / Cliquer sur les flèches pour faire défiler les photos

 

Derrière l’autel Nord, une statue de la vierge à l'enfant en bois doré de sorbier est vraiment magnifique.

 

Elle porte cependant des traces de brûlures datant de la Révolution française. Les fidèles la vénèrent depuis le XVIe siècle.

 

La vierge à l'enfant. On distingue un peu l'autel en pierre...(photo perso)

La vierge à l'enfant. On distingue un peu l'autel en pierre...(photo perso)

 

La chapelle est inscrite à l’inventaire des Monuments historiques depuis 1967.

 

 

Accès

 

Un parking est situé à proximité mais on peut aussi y venir à pied au départ de Sanary ou de Six-Fours par un très joli sentier pédestre ombragé.

 

L'arrivée à la chapelle est très jolie : le chemin d'accès est bordé d'oliviers.

 

Les oliviers (photo perso)

Les oliviers (photo perso)

 

On retrouve aussi près de la batisse, les cyprès, symboles de la vie éternelle mais aussi de l'élévation spirituelle, ou simple porte-bonheur qui, en Provence, étaient souvent placés près des chapelles, des oratoires, des cimetières et des habitations.

 

Vue générale à l'arrivée (photo wikipedia)

Vue générale à l'arrivée (photo wikipedia)

 

Vous pouvez visiter la chapelle en famille presque tous les après-midi à partir de 15 heures. Hors saison c'est un lieu très agréable et très calme.

 

La balade est très agréable et montre la richesse de notre patrimoine architectural provençal dans un joli parc arboré. C'est un bel exemple de la simplicité de l'art pré-roman !

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

marine D 06/04/2017 12:49

Très bel endroit merci manou !

manou 06/04/2017 13:29

Merci Marine. Je suis contente que tu aimes ce lieu...Bises

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -