Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 08:12
Le dernier Lapon / Olivier Truc

Sorti en 2012, ce roman policier qui se passe (vous l'aurez deviné) en Laponie est toujours resté depuis cette date dans ma liste de livres en attente...

Ce titre a fait parti des "10 meilleurs polars à lire" sélectionnés en 2013 par le magazine LIRE. Il était temps que je le lise et les vacances sont faites pour ça aussi...prendre le temps de se plonger dans d'autres lectures.

 

Le roman commence par la traque subie par un lapon dénommé Aslak en 1693. Celui-ci a juste le temps de cacher un objet avant d'être fait prisonnier et brûlé vif.

 

Des décennies après, en l'an 2000, le lecteur se retrouve en Laponie, le jour précis où le soleil réapparaît à l'horizon quelques instants, mettant fin à la nuit polaire.

Klemet Nango, appartenant à la police des rennes, une police transfrontalière chargée de surveiller le respect des règles de cohabitation entre les éleveurs de troupeaux, attend cet instant où il va enfin redevenir un homme (puisqu'il pourra voir son ombre).

 

Mais dans la petite ville de Kautokeino, capitale de la Laponie centrale, deux événements vont venir perturber la quiétude de ces instants précieux...

 

Un mystérieux tambour traditionnel saami, utilisé par les chamans, est volé en pleine nuit dans son emballage d'expédition, en plein coeur du Musée de la ville, alors qu'il devait être exposé quelques jours plus tard.

C'est  Henry Mons, un français ayant participé à une expédition en 1939, en compagnie de Paul-Emile Victor, qui en a fait don à la ville.

Le lendemain, un éleveur de Rennes, Mattis Labba, fils et petit-fils de chaman, est retrouvé mort assassiné près de son gumpi (c'est l'habitation en bois des éleveurs de rennes). Ses deux oreilles ont été tranchées post-mortem et son scooter a été brûlé.

 

Chargé de l'enquête, Klemet Nango et  Nina Nansen, sa nouvelle coéquipière, toute nouvelle dans le métier, vont devoir s'atteler à la tâche et aller interroger tous les éleveurs. Ils ne tarderont pas à découvrir les nombreux confits  sous-jacents qui perdurent entre eux, parfois depuis plusieurs générations.

 

Cependant tous deux écartent assez vite le simple règlement de compte sanglant entre éleveurs et Nina sent intuitivement que le vol du tambour et le meurtre de Mattis, sont liés.

 

Peu après les deux policiers vont découvrir l'existence de l'expédition de 1939 durant laquelle certains membres ont mystérieusement disparu.

Ils apprennent le rôle joué au XVIII° siècle par les fondementalistes protestants laestadiens dans la destruction systématique des tambours saamis.

Ils découvrent aussi que certains indépendantistes saami auraient pu voler le tambour, tout simplement pour faire parler d’eux.

Et qu'en est-il de cette légende saami autour d'une mystérieuse mine d'or...

De quoi occuper leurs journées et leurs nuits !

 

Que s’est-il passé en 1939 au cours de l’expédition de Paul-Emile Victor ?

Pourquoi, l’un des guides a-t-il donné le tambour à Henry Mons avant de disparaître ?

Ce tambour traditionnel contient-il un message ?

Que vient faire ici Racagnal,  ce géologue français qui s'intéresse d'un peu trop près aux toutes jeunes filles ?

Quel rôle joue le mystérieux Aslak dans toute cette affaire ?

 

 

Mon avis

 

L'auteur réussit parfaitement à nous plonger dans l'ambiance arctique.

Pour moi qui aie eu la chance de connaître le Grand Nord canadien en été, lorsque j'étais étudiante, cela a été l'occasion de revivre de façon étrange, ce sentiment puissant et indescriptible de ne faire qu'un avec la nature, sentiment que j'avais ressenti alors devant les paysages sauvages et magnifiques, tout en marchant dans la toundra.

Je n'ai eu aucun mal à imaginer les rennes en train de brouter du lichen au milieu des grandes étendues désertiques, ni les tenues bariolés des lapons en route vers leurs familles,  bien installés sur leur scooter des neiges ou tout simplement au chaud dans leurs petites maisons...en train de boire du café.

 

Dans ce pays où les saamis luttent pour maintenir leurs traditions ancestrales, pris en conflit entre la modernité et leur culture, la vie quotidienne n'a rien d'un long fleuve tranquille et la mort guette à chaque instant : le froid intense, la panne de scooter, les animaux sauvages, le blizzard peuvent en un instant faire basculer une vie.

 

L'auteur dresse le portrait précis de toute une panoplie de personnages.

Klemet, le vieux célibataire qui n’a jamais su s’y prendre avec les filles, est un policier efficace qui avance pas à pas (preuve après preuve) dans l'enquête, en prenant son temps.

Nina Nansen, la jeune coéquipière sortie tout juste de l'école d'Oslo prend à coeur la cause des femmes laponnes, violées et méprisées par de nombreux suédois. Elle est réaliste et très intuitive. Les femmes sont rares dans la police et elle est promise à un bel avenir. Mais cela ne modifie en rien son comportement exemplaire.

Aslak, le mystérieux éleveur de rennes dont la femme est devenue folle suite à un viol, vit retranché du monde et fuit le modernisme. Mais il reste un homme très respecté par le peuple saami car tout le monde l'admire.

 

Et puis il y a ceux qui adhèrent à la cause de l'extrême droite, ceux qui se battent pour la reconnaissance de leur identité, Brattsen, le policier ripou manipulé par le vieil Olsen, le géologue Racagnal, expert dans son domaine mais pédophile fasciné par les très jeunes filles...

 

J'ai découvert que le peuple saami avait été persécuté par les pasteurs protestants qui voulaient imposer leur religion.  C'est une partie de l'histoire de l'Europe que j'ignorai (ou avait oublié si ces événéments m'ont été enseignés à l'école). Je savais par contre que ce peuple était le dernier peuple indigène d'Europe.

Pour en savoir plus sur la religion saami et l'usage des tambours magiques, vous pouvez consulter l'article de Wikipedia ICI.

 

C'est avec succès que l'auteur, journaliste, correspon­dant à Stockholm du journal Le Monde et du Point, se risque à l'écriture d'un roman ethnologique très bien documenté.

C'est un roman très prenant qui plonge le lecteur dans les traditions ancestrales des lapons sur fond de tambours chamaniques, de joïks (ces chants traditionnels chantés "a cappella" qui délivrent un message) et de légendes.

Le lecteur  découvre les difficultés de vivre du peuple saami depuis la colonisation de leur territoire par les suédois, les finlandais et les norvégiens, qui ont pillé les ressources natuelles et provoqué de nombreux problèmes politiques et sociaux...

 

Un roman à lire absolument !

 

Pour en savoir plus sur l'auteur et son livre, lire l'interview ci-dessous réalisée par le blog "Retour du monde".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

manou 15/08/2015 15:44

Merci Zazy d'être venue sur mon blog. Un seul conseil...Lis-le ! Tu ne seras pas déçue...par le voyage :)

zazy 15/08/2015 14:05

Il est sur mes étagères en attente de lecture

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est déjà l'automne...

 

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -