Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 15:41
Tristesse de la Terre / Eric Vuillard

Qui était réellement Buffalo Bill (William Frederick Cody de son vrai nom) ?

Comment est né le mythe de la Conquête de l'Ouest ?

 

Ce court récit tente d'y répondre...

 

 

***************

 

Cet ancien employé des chemins de fer est devenu en peu de temps une légende du Far West, pas seulement à cause de sa tenue de cow boy (qui n'avait rien à voir avec l'authentique tenue), ni de son image d'homme blanc moderne, mais surtout parce qu'il a été l'inventeur d'un spectacle vu par 70 millions de personnes au total, durant les 20 années de sa tournée, le "Wild West Show".

 

 

Ce spectacle, avec ses chevaux, ses bisons, et ses indiens a fait le tour du monde  attirant toujours plus de spectateurs.

 

Buffalo Bill y reconstitue  à sa manière, l'Histoire de la Conquête de l'Ouest, rejouant la bataille de Little Big Horn, le massacre de Wounded Knee et inventant le cri des Sioux.

 

Mais le succès de son spectacle ne s'explique pas uniquement par le fait qu'il a revisité l'Histoire.

 

Buffalo Bill était un opportuniste : il a inventé le concept du divertissement et en particulier du reality show, en montrant au public la défaite des indiens (ceux qu'on appelait des "sauvages" à l'époque) et en faisant jouer comme figurants dans son spectacle de vrais indiens qui ont été ainsi encore plus humiliés et réduits à l'état d'objets, voire hués par le public.

 

Plusieurs bateaux traversaient l'Atlantique pour transporter la troupe, les chevaux et bisons et le matériel. Avec deux spectacles par jour et la vente des produits dérivés (déjà !), la réussite financière était assurée.

 

Buffalo Bill a-t-il répondu à la demande du public comme il le prétend ou a-t-il manipulé le public, prenant prétexte d'un divertissement faussé et mensongé au départ, pour le mener, sous couvert de découverte du monde, vers davantage de haine ?

 

Vous vous ferez votre propre idée en lisant ce livre...

 

Si vos enfants, comme tous les enfants, veulent jouer aux indiens, ne les grondez pas mais, à l'occasion, racontez-leur la véritable histoire des indiens à travers les nombreux livres pour enfants, albums, BD, contes et documentaires qui existent sur le marché ou que vous trouverez en Médiathèque.

 

Bien sûr vous ne pourrez pas éviter quelques clichés en lisant des histoires à vos enfants.

 

Mais vous pourrez les expliquer...

Expliquez-leur par exemple, que les indiens n'ont jamais fait "Whou ! Whou !" en mettant la main devant la bouche, comme le montre Walt Disney dans "Peter Pan", car il s'agit d'une invention pure et simple de Buffalo Bill pour son spectacle...

 

***************

 

 

Ce que j'en pense

 

Voilà un livre étrange qui se lit vite (12 chapitres courts et seulement 158 pages) mais qui me laisse une sensation bizarre d'inachevé, mais c'est peut-être à nous tout simplement de compléter l'histoire...

 

Il retrace, certes au delà du mythe, le destin de Buffalo Bill, et le lecteur entre dans la vie intime de ce cow boy, pour mieux dénouer les rouages de son invention, comprendre (mais peut-on comprendre ?) les motivations qui l'ont amené, non loin d'une certaine folie, à déshumaniser tout un peuple déjà fortement amoindri par l'Histoire.

 

Ce livre revisite le mythe de Buffalo Bill mais avec lui celui de la Conquête de l'Ouest.

 

Buffalo Bill qui a incarné le visage du cow boy blanc moderne était en fait un homme angoissé, solitaire, meurtri par la perte de son petit garçon, séparé de sa femme et recherchant continuellement de nouvelles aventures amoureuses au cours de ses voyages.

Jamais heureux malgré ses succès, dilapidant son argent sans réfléchir, il a fini sa vie dans la solitude et l'angoisse permanente.

 

Ce livre est un plaidoyer pour les indiens qui explique comment la grosse machine mise en place par Buffalo Bill les a tué deux fois.

L'auteur présente les indiens comme des "rescapés" d'un génocide organisé.

Il oppose la réalité au spectacle en décrivant par exemple la vraie bataille de Wounded Knee puis le spectacle, qui apparaît alors comme un véritable mensonge.

C'est une critique réelle du divertissement de masse et de ses dégâts collatéraux.

 

Mais c'est aussi un documentaire sur la naissance de l'occident moderne et sur son besoin de tout contrôler, de consommer à outrance et sans réfléchir, de vendre du rêve et de s'arranger avec l'Histoire quand elle n'est pas glorieuse...

 

C'est aussi un superbe récit poignant et très poétique qui nous interroge sur une question essentielle à mes yeux :

 

Pour préserver l'humanité, l'homme est-il capable de ralentir, pour réfléchir enfin et apprendre de ses erreurs passées ?

 

 

***************

 

Extraits

 

"Sitting Bull n'a sans doute jamais été si seul qu'à cette minute, au milieu des drapeaux américains, dans la grande machine à divertir. Il n'était pas aussi seul lorsqu'il vivait en exil au Canada, parmi une poignée de proscrits ; l'obscurité première est impénétrable. Et certes, on était seul à cheval, sous la pluie glacée, errant entre les formes imprécises, dans la grande forêt. Oui, on était seul et triste, mais on était libre, on était plein d'une haine brûlante. Et maintenant Sitting Bull est seul dans l'arène ; la grande chose qu'il aimait est restée en arrière, très loin, Et, ici, dans les gradins, ils ne sont venus que pour ca, tout le monde est venu voir ça, simplement ça : la solitude."p.31

 

"Soudain, Buffalo Bill entre dans l'arène. Il fait un tour de piste à cheval et vient saluer. Les applaudissements retentissent. Des femmes se tiennent debout sur les chaises, dans une odeur de créosote et de crottin. Le présentateur annonce alors un épisode extraordianire : "La mort de Sitting Bull, avec son véritable cheval et sa vraie cabane, recueillis par les soins de Buffalo Bill lui-même." C'était donc çà ! Rien n'arrête le démon de la mise en scène. Rien ne remplit assez le tiroir-caisse. Et aussitôt les curieux se pressent, la foule veut mieux voir. On ne voit jamais assez." (p. 80)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est déjà l'automne...

 

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -