Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 15:44

En plus d'être metteur en scène, Marcel Pagnol a aussi écrit des scénarios et dialogues de films. Certaines de ses oeuvres ont ensuite été reprises par d'autres scénaristes avec d'autres acteurs...

 

Si vous voulez en savoir plus, n'hésitez pas à consulter le site officiel de Marcel Pagnol.

 

*******************************************************************

 

La fille du puisatier, 1940

 

Scénario, dialogues et Réalisation : Marcel Pagnol

 

En 1939, Patricia (Josette Day), la fille du puisatier, Pascal Amoretti (Raimu) se retrouve enceinte.

Le père est Jacques Mazel (Georges Grey), un jeune aviateur, fils d'un riche commerçant de Salon-de-Provence.

Lorsque Jacques est mobilisé, pendant la seconde guerre mondiale, ses parents refusent de reconnaître l'enfant.

Pascal Amoretti chasse alors sa fille de la maison. Peu après, Jacques Mazel est porté disparu, son avion s'étant écrasé en flammes derrière les lignes allemandes.

Les Mazel (Fernand Charpin et Line Noro) tentent alors maladroitement de renouer avec Pascal Amoretti  pour se rapprocher de l'enfant, par qui est arrivé le déshonneur sur la famille, mais qui leur donne l'espoir de se rapprocher un peu de leur fils disparu.

 

Avec...

Fernandel : Félipe Rambert, l'assistant de Pascal ; Milly Mathis : Nathalie ; Claire Oddera : Amanda Amoretti, la fille cadette ; Félicien Tramel : Maxime Exbrayat, le garçon de café ; Marcel Maupi : le commis ; Charles Blavette : le teinturier ; Lucien Callamand : le colonel aviateur ; Jean Heuzé : le capitaine aviateur...

 

Petite filmographie de Marcel Pagnol (les années 40 et 50)

Ce film a été tourné pendant la seconde guerre mondiale lors de l'invasion allemande en juin 40.

Ce qui était au départ une banale histoire d'enfant naturel racontée à la manière de Pagnol s'est retrouvé imprégné de l'actualité, bien au delà des intentions du réalisateur.

Certains éléments ont été modifiés comme par exemple la mission de l'aviateur qui au lieu de partir en Afrique, part au combat.

Pagnol inclut le discours du Maréchal Pétain (du 17 juin) mais pas celui du Général De Gaulle (le 18 juin).

Le film paraissant sous l'occupation, il a été censuré et certaines scènes ont été coupées.

La fille du puisatier a été repris en 2011 par Daniel Auteuil.

Petite filmographie de Marcel Pagnol (les années 40 et 50)

*******************************************************************

 

Naïs, 1945 (d'après une nouvelle d'Emile Zola)


Réalisation : Raymond Leboursier supervisé par Marcel Pagnol.

 

Toine (Fernandel), un valet de ferme, est bossu et malheureux de l'être car il aime en secret la belle Naïs (Jacqueline Bouvier), fille unique de son employeur, le père Micoulin (Henri Poupon).

 

Quand Naïs, naïve comme toutes les jeunes paysannes provençales, rencontre Frédéric Rostaing (Raymond Pellegrin), le fils débauché des riches bourgeois dont le père Micoulin est le métayer, elle est aussitôt séduite par le garçon plutôt beau garçon et baratineur. Elle devient rapidement sa maîtresse,

Mais Micoulin les surprend. Il se met en colère car il ne plaisante pas avec la bagatelle et décide de venger son honneur...

Toine, par amour pour Naïs, intervient et devient leur complice...

Les parents de Frédéric (Henri Arius et Germaine Kerjean) acceptent alors que Naïs parte vivre à Aix-en-Provence avec Frédéric.

 

Avec, dans le rôle d'Henri Bernier (Charles Blavette) et de Simone (Paule Langlais).

 

 

*******************************************************************

 

La Belle Meunière, 1948

 


 

Scénario et dialogues d'après les lieders de Franz Schubert.

Réalisation : Marcel Pagnol.

C'est un des premiers films français en couleur.

 

En 1822, Vienne s'obstine encore à méconnaître le talent musical de Franz Schubert. Plus tard toute la ville en sera folle !

En mal d'inspiration, Franz Schubert (Tino Rossi) entreprend une excursion de plusieurs semaines, seul, dans les montagnes d'Autriche.

Lors d'une promenade, alors qu'il suit un ruisseau, il tombe sur Guillaume, un meunier truculent (Raoul Maro) et sur sa jolie fille de vingt ans, Brigitte (Jacqueline Bouvier).

Épris d'elle au premier regard, il accepte de prolonger sa halte dans leur modeste demeure et cherche à la séduire avec ses chansons...

 

*******************************************************************

 

Le Rosier de Mme Husson (1950)


Scénario et dialogues : Marcel Pagnol d’après une nouvelle de Guy de Maupassant
Réalisation : Jean Boyer

 

 

Dans une petite ville de Normandie, un groupe de dames patronnesses décident d'attribuer un prix, à la jeune fille la plus vertueuse de la commune. Mme Husson (Germaine Dermoz), éprise de pureté et de vertu  est à la tête du comité. Elles veulent copier la célébrations des rosières, faites à Paris pour fêter les jeunes filles vertueuses et méritantes pour leur bonne conduite.

Mais après de nombreuses discussions et enquêtes, menées par Mme Husson et sa fidèle servante, l'intraitable Françoise, aucun candidate potentielle ne trouve grâce à ses yeux.

En effet le seul être véritablement irréprochable de la commune est  Isidore (André Bourvil), le benêt du village, fils de la fruitière (Pauline Carton) Après avoir demandé conseil au curé (Jean Duvaleix), Mme Husson et ses dames décident de le couronner «rosier», en grande cérémonie.

Isidore participe au banquet, en profite pour se saouler pour la première fois, reçoit son prix de cent mille francs et  se sauve avec la bourse qu'on lui a donné.

On le retrouve huit jours plus tard, ivre et dégoûtant...

 

*******************************************************************

 

Topaze  (1951)


Scénario, dialogues et réalisation : Marcel Pagnol

 

Professeur de morale dans un collège privé, Topaze (Fernandel) est aussi sincère et sérieux que naïf. Tamise (Pierre Larquey), son meilleur ami et collègue, décide de l'aider à conquérir les faveurs d'Ernestine (Jacqueline Pagnol), la fille de Muche (Marcel Vallée), le directeur du collège, dont Topaze est secrètement amoureux.

Mais Ernestine n'a que faire de Topaze.

 

De plus celui-ci refuse de modifier les notes d'un cancre notoire, fils de la Baronne Pitard-Vergnolles (Milly Mathis). Le directeur de peur de perdre une bonne cliente, licencie immédiatement Topaze.

 

Topaze subsiste alors grâce aux leçons qu'il donne au neveu de Suzy Courtois (Hélène Perdrière), une jolie femme entretenue par Castel-Vernac (Jacques Morel), un conseiller municipal.

Ce politicien véreux fait acheter n'importe quoi par la Ville et prélève sa "commission" sur tous les marchés. Il a besoin d'un prête-nom pour son détournement d'argent et charge Suzy d'endormir le naïf Topaze.

Mais celui-ci, malgré l'argent facile qu'il gagne, n'est pas heureux : il découvre que tout s'achète et ce précepte est bien loin des vertus qu'il enseignait dans son cours de morale.

Il devient cynique à son tour, embauche Tamise comme secrétaire et fait fortune.

 

 

*******************************************************************

 

En 1952 Marcel pagnol réalise un film intitulé "Manon des sources" qu'il divise en deux parties à la fin du tournage : "Manon des sources " et "Ugolin".

 

Dix ans plus tard, il écrit l'histoire de "Manon des sources" dans deux romans regroupés sous le titre de série "L'eau des collines". Le premier volet de l'histoire s'intitule : "Jean de Florette". Il raconte l'enfance de Manon et l'histoire de ses parents, donc celle son père, Jean.

Puis dans le deuxième volet "Manon des sources", il raconte l'histoire de Manon devenue bergère et qui veut venger son père... L'histoire est très proche du film de 1952 et rassemble aussi celle intitulée "Ugolin".

 

Enfin, Claude Berri adapte les deux romans en 1986 en gardant leurs titres d'origine.

 

 

 

Manon des sources (1ère partie du film), 1952


Scénario, dialogues et réalisation : Marcel Pagnol
 

Dans les collines de Provence, Manon (Jacqueline Pagnol) est devenue bergère. Elle vit à l’écart d’un petit village.

Suite à des accusations saugrenues, elle est arrêtée et jugée par les villageois.

Seul habitant du village à la défendre, l'instituteur (Raymond Pellegrin) est intrigué par cette jeune femme rebelle et sauvage.

En fait Manon prépare une sourde vengeance contre les villageois, coupables selon elle d’un crime qui remonte à sa jeunesse...

Le Papet (Henri Poupon) et d'Ugolin (Rellys) ont détourné la source qui, à l'origine, irriguait les terres que les parents de Manon ont reçu en héritage. Le père de Manon, à cause du manque d'eau, s'est tué à la tâche pour faire vivre sa famille.

Manon veut, à son tour, détourner la source qui alimente le village en eau potable car, elle le sait, tous les villageois étaient au courant qu'une source existait aux Romarins et personne n'a rien dit à son père.

Lors que la source cesse de couler, lors de la fête de l'eau, tout le village est stupéfait, mais bientôt, les langues se délient et les secrets enfouis réapparaissent...

 

Ugolin (2ème partie du film), 1952


Scénario, dialogues et réalisation : Marcel Pagnol
 

Manon a réussi à boucher la source qui alimente le village.

Un conseil se tient chez l'instituteur.  C'est bien Ugolin qui a bouché la source pour pouvoir acheter à bas prix la propriété des Romarins.  Elle appartenait à la grand-mère de Manon et que le père de Manon, à sa mort, a voulu la reprendre sans savoir qu'avant il y avait une source. Personne n'a rien dit.

 

Les villageois prennent peu à peu la mesure du mal qu'ils lui ont fait. Ils vont tout faire pour obtenir son pardon et celui du bon Dieu...et obliger Ugolin à avouer son crime.

 

Les films de Claude Berri (1986)

Les films de Claude Berri (1986)

*******************************************************************

 

- Les  Lettres de mon moulin (1954)

 

Les trois messes basses ; L'Elixir du révérend père Gaucher et Le Secret de Maître Cornille. Le Curé de Cucugnan sera adapté plus tard...

 

Les Lettres de mon moulin : L'elixir du père Gaucher, 1954


Scénario,  dialogues et réalisation  : Marcel Pagnol d’après Alphonse Daudet
Interprètes principaux: Rellys, Robert Vattier, Christian Lude...

 

Pour sauver l'abbaye de la ruine, le père Gaucher se lance dans la fabrication d'un élixir...

Ou est-ce plutôt une liqueur ?

 

 

 

Les Lettres de mon moulin : Les trois messes basses, 1954


Scénario,  dialogues et réalisation  : Marcel Pagnol d’après Alphonse Daudet

 

La nuit de Noël, poussé par le Diable qui a pris les traits de Garrigou, son enfant de chœur, Dom Balaguère s'adonne au péché de gourmandise.

Il escamote les trois messes basses car il ne pense plus qu'au réveillon qui l'attend dans son office. La clochette de Garrigou tinte pour l’inciter à se dépêcher.

Après l’office, impatient de festoyer, dom Balaguère s’empiffre et boit tant et si bien qu’il meurt d’une attaque au cours de la nuit...

 

 

 

Les Lettres de mon moulin : Le secret de Maître Cornille, 1954


Scénario,  dialogues et réalisation  : Marcel Pagnol d’après Alphonse Daudet
 

 

Les ailes du moulin du vieux Maitre Cornille continuent de tourner alors qu’aucun villageois ne lui apporte de blé…

D’où viennent donc tous ces sacs de farine ?

Quel est donc le secret de Maitre Cornille ?

*******************************************************************

 

Deux téléfilms

 

La Dame aux Camélias (téléfilm), 1962


Scénario et dialogues : Marcel Pagnol d'après la pièce d'Alexandre Dumas fils
Réalisation : François Gir


Armand Duval, un jeune homme de très bonne famille, est amoureux d'une courtisane à la mode, Camille.

Mais le père du jeune homme ne voit pas cette union du meilleur œil et supplie la jeune femme de renoncer au mariage avec Armand.

La mort dans l'âme, elle renonce a son amour. Mais quand la tuberculose la submerge, elle découvre qu'Armand ne l'a jamais oublié...

 

 

Les Lettres de mon moulin : Le curé de Cucugnan, 1967


Scénario, dialogues et réalisation : Marcel Pagnol d’après Alphonse Daudet
 

Lors de son sermon, le curé de Cucugnan raconte le rêve extraordinaire qui l'a conduit du Paradis à l'Enfer, à la recherche de ses paroissiens...

 

Extrait du téléfilm "Le curé de Cucugnan"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -