Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 18:01
Peine perdue / Olivier Adam

Dans une petite station balnéaire au bord de la mer méditerranée, les gens du pays et quelques vacanciers restés pour l'hiver, tentent de vivre au quotidien avec leurs problèmes.

 

Mais une terrible tempête, sauvage et meurtrière, provoque un coup de mer qui va perturber leur vie, enflammer les rancoeurs, donner la parole aux taiseux, faire émerger des souvenirs et attendrir les coeurs rebelles... d'autant plus que la petite ville est fortement touchée : il y a des morts et des disparus.

En même temps, tandis que la mer se déchaine, Antoine, un jeune homme, faisant partie de l'équipe de football locale, se retrouve dans le coma après avoir été sauvagement tabassé et déposé, le crâne fracassé, devant l'hôpital. Par qui, le lecteur le saura à la fin...

 

Il n'en faut pas plus à la petite ville pour se déchainer...

 

L'auteur donne la parole durant 23 chapitres, à  22 personnages tous différents, reliés entre eux par ce lieu, cette petite station balnéaire, accrochée à ses plages de sable et ses calanques.

Personnel de l'hôpital, femme de ménage, serveuse, employé de mairie ou de pôle emploi, mécanicien, tenancier de paillotte, père, mère, soeur, fille, ou fils... 22 portraits de femmes et d'hommes, originaires du pays ou pas, mais tous en peine pour une raison ou pour une autre.

Certains se connaissent directement, d'autres non. Il y a les solitaires et ceux qui vivent en couple ou en famille. Il y a les jeunes, les adultes et les personnes âgées. Ceux qui travaillent, ceux qui sont en vacances et ceux, au chômage, qui aimeraient bien travailler.

Leurs chemins se croisent. Chaque chapitre donne la parole à l'un d'entr'eux.

Toutes ces voix finissent par former une voix unique, celle qu'on n'entend jamais et qui s'exprime là en toute liberté, en disant tout haut ce que d'autres pensent tout bas, en parlant des difficultés de la vie, du manque d'argent, de la solitude, de l'incompréhension des autres, de l'amour et de la difficulté d'aimer, de la colère enfouie...

 

 

Le 22 personnages

 

Il y a d'abord Antoine,  le champion local de foot, qui a été grièvement blessé ce qui constitue la trame du roman.  Marion son ex femme s'exprime juste après ce qui nous permet de mieux le connaître et de faire connaissance aussi avec Nino, son petit garçon, et Marco, avec qui elle vit à présent.

Sarah travaille à l'auberge. Elle entretient une relation épisodique avec Antoine, et n'est autre que la soeur...de Marion.

Dans l'environnement proche d'Antoine, il y a aussi Louise, sa soeur, qui vit dans une caravane, avec un camionneur toujours absent... et Serge, leur père.

 

Parmi les amis d'Antoine il y a Jeff, l'ami d'enfance qui travaille à la paillotte et se drogue. Eric, l'amant de Louise, qui joue lui aussi au foot dans l'équipe locale. L'équipe qui a été sélectionnée pour les quart de finale, s'exprime d'ailleurs comme un personnage à part entière dans un des chapitres.

Florian fait partie de l'équipe de foot adverse et on l'accuse d'avoir tabassé Antoine...

 

Autour d'Antoine à l'hôpital, il y a  en plus de sa famille :

Deux personnes hospitalisées : Paul qui vient de perdre sa femme, emportée par la mer, alors que lui, a réussi, on ne sait comment vu son âge, à regagner seul le rivage. Il déprime et se culpabilise. Comment a-t-il pu lâcher sa main ? Clémence, leur fille, s'interroge, elle aussi...

Léa est une jeune fille rescapée de la tempête. Elle a été sauvée mais depuis ne dit pas un mot. Personne ne sait son nom ni les circonstances qui l'ont conduites dans cette petite ville. C'est grâce à Anouck, l'écrivaine solitaire qui vit en haut de la ville qu'on retrouvera son identité et sa famille.  La jeune fille était venue se réfugier un temps dans la maison voisine d'Anouck et elles avaient sympathisé. Cécile, la mère témoigne de leur relation difficile et de la fragilité de sa fille.

Coralie, une collègue de travail de Marion, cumule deux emplois pour s'en sortir, dont un à l'auberge, tôt le matin, et l'autre à l'hôpital.

Laure travaille aussi à l'hôpital et s'occupe d'Antoine, de Paul, de Léa et de leur famille... Elle est constamment débordée mais prend le temps de passer dans chaque chambre.

 

Enfin en parallèle, le lecteur découvre la vie d'Alex, le gardien de nuit des entrepôts de la ville qui aime passionnément Sarah.

Delphine travaille dans le social et aide en particulier de jeunes femmes en détresse comme Mélanie, la compagne de Ryan, un des disparus. Mélanie ne sait pas comment elle va s'en sortir seule avec son bébé. Elle prend peur...

Grâce à Grindel, le commissaire chargé de l'enquête, le lecteur pourra faire un point sur les différentes affaires et comprendre certains liens qui lui avaient peut-être échappé.

Le seul personnage vraiment antipathique du roman est le gros Perez, celui qui possède tout dans la ville, de la paillotte sur la plage, au Casino et au camping, et qui fait peur à tout le monde, poussant ceux qui travaillent pour lui aux pires actions...

 

 

Ce que j'en pense

 

C'est un roman plutôt difficile à résumer mais que j'ai eu du mal à lâcher tant j'avais envie de savoir ce qui arrive à tout ce petit monde. Il est très bien construit, chaque histoire répondant à une autre, et si réaliste qu'on peut lire ces fragments de vie comme autant de récits différents.

C'est pour cela que j'ai eu du mal à lire toutes ces histoires d'une seule traite.  C'est vrai c'est contradictoire...

Ce que je veux dire c'est que j'avais l'impression de "trahir" la confiance de celui ou celle dont je venais de lire l'histoire si je commençais la suivante tout de suite.

J'avais envie de passer un peu plus de temps avec chacun des personnages comme si j'étais à son écoute ou que je pouvais lui apporter une réponse, une aide quelconque...sans pour autant m'identifier à l'un d'eux pour autant.

 

Drôle de sentiment que celui d'avoir envie de partager leur désarroi et leur tristesse, car leur vie n'a vraiment rien de plaisant. Leurs voix expriment toute la colère qu'ils ressentent contre la société, contre eux-même, leur propre vie, leurs espoirs déçus...

Leur récit, réaliste et émouvant, sonne toujours juste ce qui les rend encore plus attachants.

Chacun raconte son histoire et fait le récit des événements et de sa vie, selon son propre point de vue.

Le lecteur entre dans leur vie sans voyeurisme et découvre leur dénuement et leur fragilité face à une vie qui se paupérise de plus en plus et surtout, à l'absence d'espoir qu'un jour tout cela puisse changer.

Enfin, comme si le lecteur menait lui-même l'enquête, chaque  chapitre nous en apprend un peu plus, apportant des éclairages ou des indices qui seront confortés par la suite.

Le roman est découpé comme un puzzle dont on ne connaîtrait pas l'image finale et qui peu à peu prendrait forme...

 

A lire absolument car ces récits-témoignages bouleversants de réalisme qui composent ce roman ne laisseront personne indifférent.

J'admets que je ne suis pas objective car je suis toujours très touchée par les romans d'Olivier Adam !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Velidhu-Que Lire ? 30/05/2015 15:08

J'adore olivier Adam. Je n'ai pas lu celui-là, mais j'ai beaucoup aimé "Les lisères".

manou 30/05/2015 18:42

Je le rajoute sur ma liste car je n'ai pas lu "Les lisières". Merci pour ce partage. Peut-être as-tu écrit une chronique sur ton blog ? J'irai voir :)
Manou

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -