Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 07:32
Le Petit Mensonge de Dieu / Cyril Massarotto

Dieu est un blagueur, vous ne le saviez pas ?

C'est normal vous êtes vivants !

Mais les morts eux le savent bien puisque quelques secondes après leur trépas, ils le rencontrent et peuvent lui poser toutes leurs questions...


Le héros ne fait pas exception à la règle : après avoir été ami avec Dieu (dans le premier roman de l'auteur que je n'ai jamais lu), notre héros meurt subitement à plus de 60 ans, d'un AVC.

Le voilà déjà au ciel où il entame aussitôt un dialogue avec Dieu qui l'accueille dans un lieu qui n'est pas le paradis...mais presque.

 

Dieu lui avait expliqué qu'après la mort il n'y avait rien que le néant, en fait le narrateur découvre que Dieu lui a menti et qu'il y a bien quelque chose.

 

Il y a ce jardin magnifique et silencieux où il peut voir ou pas à sa guise, les autres habitants.

Il y  a cette rivière "magique" d'où il peut observer les êtres qu'il aime et qui sont restés sur terre.

Il y a la possibilité de choisir librement de rester éternellement dans ce jardin ou de le quitter pour toujours.

Enfin, il y a les trois pouvoirs qui ne sont révélés qu'à ceux qui décident de rester un certain temps dans le jardin.

Ils peuvent en effet veiller de loin sur leurs proches ou carrément influencer le monde ici-bas. Comment ? Pourquoi ? Bien sûr je n'en dirai pas plus !

 

Conseillé par une bibliothécaire comme un roman "amusant et distrayant" mais aussi "facile à lire" dans un contexte bruyant ou peu propice à la concentration...ce roman a rempli parfaitement son rôle puisque je l'ai lu en une seule journée, certes de mauvais temps mais quand même !

 

Je dois avouer qu'il se lit très vite car il y a beaucoup de dialogues. De plus il n'est absolument pas obligatoire d'avoir déjà lu le précédent roman de l'auteur intitulé "Dieu est un pote à moi" pour entrer dans celui-ci. Les personnages sont faciles à cerner et peu nombreux.

 

La plupart des questions posées dans ce roman s'adresse d'après moi plutôt à des croyants qui ne manquent pas au cours de leur existence de se demander où ils iront après la mort (au Paradis ? en Enfer ?), ou s'ils reverront les êtres aimés dans l'au-delà.

Mais je pense que le ton employé dans les dialogues entre le héros et Dieu ne manquera pas de les perturber voire de leur déplaire. Car Dieu parle-t-il comme un jeune de moins de 30 ans comme c'est le cas dans ce roman ? Je ne le crois pas ! J'aurai trouvé beaucoup plus comprehensible qu'il s'adapte à son interlocuteur et qu'il maintienne une certaine distance.

 

Par contre je vous assure que les non-croyants le trouveront beaucoup plus drôle car c'est un roman plein d'humour et son côté décalé peut plaire et expliquer le succès de l'auteur.

 

Mais moi ce n'est pas ce que j'ai aimé : j'ai trouvé ces dialogues entre Dieu et le héros parfois ennuyeux et toujours terriblement prévisibles.  Pour moi ces dialogues ne sont pas très réalistes (ce qui est normal puisque Dieu, comme vous le savez, n'existe pas en chair et en os !) et que notre héros est mort : j'ai donc lu pas mal de passages en diagonale, attendant de trouver un plus grand intérêt au chapitre suivant.

Voilà la raison pour laquelle la lecture a été rapide. J'en suis désolée pour l'auteur...

 

Pour être totalement honnête, j'ai trouvé d'autres passages beaucoup plus intéressants en particulier ceux où l'auteur aborde les sentiments et lorsqu'il nous parle de l'amour d'un être cher, de la perte d'un proche et du deuil, de la sensation d'abandon qui en résulte et des relations que le héros entretient avec son fils et sa famille.

L'auteur fait montre d'un réel humanisme et c'est cela qui m'a le plus plu chez lui. Cette manière qu'il a de dire, plutôt d'écrire sur les choses simples de la vie est tout à fait remarquable.

Là j'avoue que l'auteur m'a bluffé. Une lecture qui avait si mal commencé, avec de l'humour certes léger, mais trop facile, qui débouche sur tant d'émotions !

Car de l'émotion il y en a et aussi de la tendresse ainsi qu'une certaine poésie.

Je suis restée sans voix : du coup mon avis est très mitigé et je pense que ce roman pourra plaire à de nombreux adolescents et jeunes adultes, croyants ou non qui se posent des questions sur l'au-delà ou le sens de la vie et qui trouveront dans ce livre une occasion de prendre un peu de recul par rapport à leurs angoisses.

 

Quant à celles et ceux d'un certain âge, qui ont déjà trouvé des réponses à ces nécessaires questions existentielles, ils peuvent tenter l'aventure pour un moment léger de lecture, sans prise de tête.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Velidhu-Que Lire ? 27/05/2015 21:47

Il me tente.... je pense même qu'il va rejoindre ma pile à lire....

Bernieshoot 26/05/2015 09:22

Un livre que je retiens pour cet été

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est déjà l'automne...

 

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -