Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 12:23
"On n'a rien vu venir" / Un roman à 7 voix préfacé par Stéphane Hessel

De quoi ça parle ?

 

Quelque part en France, dans une ville inconnue, les habitants attendent le résultat des élections. Hector ne supporte plus d'être enfermé à la maison tellement ses parents sont fébriles. Il décide d'aller faire un tour dans la rue.

Ce soir là tout est différent : pas de voitures, personne qui discute sur les trottoirs, juste la lumière des télés qui témoignent de présence dans les maisons...

Les résultats arrivent enfin et tout le pays semble en liesse : des bouchons de champagne éclatent, des drapeaux apparaissent aux fenêtres, des gens s'embrassent fous de joie.

Mais à 11 ans, Hector ne comprend pas tout ce qui arrive, ni l'effervescence des uns, ni la méfiance des parents de son ami Walid qui n'a plus le droit de sortir dans le quartier, ni la dureté et les actes des hommes en noir qu'il rencontre.

 

C'est le Parti de la Liberté qui a été élu celui qui proposait du nouveau, des changements ce que tout le monde attendait...enfin !

 

Les hommes en noir collent des affiches partout. Sur ces affiches quelques mots seulement sont écrits en rouge : "Parti de la Liberté, le pays enfin libéré de sa vermine".

Hector comprend tout à coup que "la vermine" dont parle ce parti, c'est son ami Walid et sa famille... Pourquoi "on n'a rien vu venir" se demande-t-il ?

Mais est-ce tout ce que propose ce nouveau parti ?

Devant ses parents qui ont voté pour lui, Hector décide de ne plus parler. Il décide d'avoir une vie coupée en deux...

 

Dans d'autres maisons, certaines familles attendent dans la crainte les jours à venir pendant que d'autres préparent  leur départ en douce :

- la famille Miquelon retape le voilier familial. Le voilà prêt à prendre la mer et à voguer vers de nouveaux rivages, emmenant Léonie loin de ses amis et la grand-mère une ancienne résistante...

- la famille de Simon, un jeune handicapé qui vient d'être convoqué par le ministère de l'Hygiène Physique et Mentale qui a décidé de regrouper toutes les personnes handicapées dans un même lieu, décide de rejoindre leur famille, en voiture, au delà des frontières...

 

Le plus discrètement possible, le quartier se vide peu à peu pendant que de nouvelles directives arrivent tous les jours auprès des habitants qui sont surveillés jour et nuit.

 

D'autres, comme la famille de Walid, font des listes pour ne rien oublier des nouvelles règles établies par le Parti : marcher la tête basse, ne pas attirer l'attention, se lever tous à la même heure, s'habiller de la même façon, manger tel ou tel aliment...

Mais bientôt, les personnes de couleur doivent aller se faire "nuancer". Si leur peau est trop foncée, ils devront partir sans tarder. Partout des affiches, les "nuanciers" indiquent quelles sont les couleurs de peau acceptées.

 

Heureusement certaines personnes se révoltent et la résistance s'organise. De jeunes ados et des adultes commencent en secret à se regrouper (ce qui est formellement interdit). Dans la nuit, en se cachant des patrouilles, avec un simple tournevis cruciforme dans la poche, Hector et Walid décollent puis retournent les affiches du nuancier (ce sont maintenant les blancs qui devront partir...).

 

Et bientôt c'est la rentrée dans le nouveau Collège Libre, les ados doivent tous être habillés en vert. Mais Marcus s'aperçoit qu'il y a des nuances de vert...

 

LeParti continue ses arrestations envers les personnes différentes (étrangers, homosexuels, handicapés...) et durcit les interdits de plus en plus discriminatoires.

 

Ce que j'en pense

 

C'est un roman d'anticipation politique qui retrace l'arrivée au pouvoir d'un parti liberticide dans sept familles habitant le même quartier de la même ville dont le lecteur ne saura jamais le nom mais qui peut être la vôtre !

 

Paru déjà en 2012 (je ne vois pas le temps passer : je m'étais promis de le lire à sa sortie et c'est seulement chose faite !) il retrace la vie de 7 préados qui vivent dans 7 familles différentes au point de vue de leurs origines et de leurs opinions, racontée en 7 chapitres, écrit chacun par un des auteurs.

Ce roman comprend une préface écrite par Stéphane Hessel et un épilogue qui n'apporte pas de solution, juste un espoir...

 

L'histoire débute en juin et se termine en octobre de la même année. Le changement d'écriture ne nuit en rien à la fluidité du récit puisque les différents personnages se connaissent et que les événements se recoupent.

Dans certains chapitres les auteurs emploie le "je", dans d'autres, c'est un narrateur extérieur qui décrit les faits.

 

Pour ces jeunes collégiens, on voit que c'est difficile d'avoir un avis différent  de celui de leurs parents. Rien de mieux que les copains pour expliquer les événements.

Ce sera difficile pour les jeunes lecteurs de comprendre toutes les références historiques aux différents régimes dictatoriaux introduites dans le texte.

Ce sera aussi difficile de comprendre que tout le monde peut un jour se faire embobiner par des idées nouvelles si on ne se méfie pas des actes qui sont derrière les mots.

C'est donc un livre qui nécessite un accompagnement et qui pourra être proposé en lecture en classe lors de l'étude du totalitarisme dès le CM2 et jusqu'à environ l'âge de 14 ans.

 

Comment peut-on lutter lorsqu'on est pas encore en âge de voter, contre les menaces d'un régime totalitaire ?

En disant non tout simplement, car comme le dit Stephane Hessel dans sa préface :

"N'attendez pas de devenir des adultes ! Aujourd'hui, déjà, vous avez le pouvoir de dire non à ce qui ne vous semble pas juste, de vous indigner face à ce qui vous révolte, de faire preuve d'esprit critique vis-à-vis de ce que vous lisez, de ce que l'on vous donne à regarder à la télévision... Il n'est jamais trop tôt pour s'engager."

 

Et les auteurs ont voulu toucher ceux qui voteront demain, pour les sensibiliser à l'importance de l'engagement mais aussi à la nécessité de réfléchir aux choix que l'on fera dans la vie, à l'importance de la citoyenneté, de la fraternité et de l'égalité...un hymne à la République en fin de compte. Elle en a bien besoin en ce moment.

 

Ce texte n'est pas sans me rappeler celui de "Matin Brun", de Franck Pavloff qui d'après moi est plus court mais s'adresse à des lecteurs plus âgés. Je réalise que je n'en ai jamais parlé ici. Je le ferai dès que possible.

 

Quelques extraits

 

"Je réalise que je suis beaucoup plus en colère contre le Parti de la Liberté que contre lui. Car c'est le Parti, le vrai responsable de toute cette haine. C'est lui qui a fait croire à mes parents que les problèmes de notre pays venaient d'ailleurs."

 

"Elle panique parce qu'elle a tout le temps peur d'oublier quelque chose...Alors, elle fait des listes. Qu'elle accroche partout dans la maison. Une liste près du frigo, avec les aliments autorisés. Une liste, près des armoires, avec les couleurs des vêtements à respecter. Un liste près du miroir de la salle de bains, avec les exercices physiques à faire..."

 

"Mon père était clown, avant les élections. Mais évidemment, dans la semaine qui a suivi, il s'est retrouvé au chômage. Supprimés, les cirques, fermés les théâtres, dissoutes, les compagnies et les troupes. Aujourd'hui, il faut être productif. Et produire du rire ou du plaisir, ça ne sert à rien."

 

" Dans le garage, je retrouve mon père avec deux de ses copains musiciens, le guitariste du groupe et le chanteur. Ils sont dans la même position qu'avant, mais sans le son. Je reste devant la porte...La scène est pénible à observer, la répétition la plus triste du monde.

Mon père me voit et baisse les yeux. Il a honte, on dirait, honte d'an arriver à faire de la musique en silence."

"Peur de ne pas m'être réveillé à l'heure.

Peur d'avoir mangé un truc non autorisé.

Peur de m'être trompé dans la couleur des uniformes.

Peur de trop, ou de ne pas assez respirer.

Peur de ne pas marcher droit...

J'ai envie de jouer au foot devant la maison. De manger une pizza dégoulinante de fromage..."

 

Qui sont les 7 voix qui ont écrits ce roman ?

 

Ce sont 7 femmes toutes auteures de littérature jeunesse.

Elles ont toutes un blog que vous pouvez consulter en cliquant tout simplement sur leur nom.

 

Anne-Gaëlle Balpe est professeur des écoles et se consacre à mi-temps à l'écriture. Elle a publié de nombreux albums jeunesse et des romans dont "Je suis un autre".

 

Sandrine Beau, tour à tour clown, réalisatrice de films vidéos, présentatrice de météo, auteur de feuilleton radiophonique, elle est devenue aujourd'hui un auteur incontournable de littérature jeunesse. Elle écrit aussi bien des albums que des romans en particulier, "Toute seule dans la nuit".

 

Clémentine Beauvais vit et travaille à Cambridge au Royaume-Uni. Elle publie ses romans aussi bien en anglais, qu'en français. Elle est l'auteur en particulier de "La plume de Marie" et "Comme des images"...

 

Annelise Heurtier a fait des études de commerce et depuis qu'elle a débuté sa carrière professionnelle, elle poursuit, quand elle a le temps, son travail d'écriture ! Elle est l'auteur de nombreux ouvrages jeunesse et pour ados dont "Là où naissent les nuages", "Sweet sixteen", "Combien de terre faut-il à un homme ?" et le célèbre "Charly tempête".

 

Agnès Laroche est l'auteur de nombreuses fictions diffusées à la radio et de romans jeunesse pour tous les âges  dont "Duo pour une enquête", "La fée, c'est moi !" et "Deux sur la balance".

 

Fanny Robin est une bibliothécaire passionnée par l'écriture et la poésie. Elle est l'auteur d'albums et de romans dont "Margot".

 

Séverine Vidal est l'auteur de nombreux albums pour la jeunesse mais aussi de BD et de romans. Depuis 2011 elle a quitté son métier d'enseignante pour se consacrer exclusivement à l'écriture. Elle est l'auteur de "La meilleure nuit de tous les temps", "Billie du Bayou", et de "Polarïd".

 

Qui a préfacé ce roman à 7 voix ?

 

Stéphane Hessel (1917-2013) est un écrivain militant politique français. Né en Allemagne, il arrive en France avec sa famille à l'âge de 8 ans.

Il est le fils de l'écrivain Franz Hessel et d'Helen Gründ, qui formeront avec Henri-Pierre Roché le célèbre trio de Jules et Jim, illustré au cinéma par François Truffaut en 1962.

Élève doué il obtient son baccalauréat à l'âge de 15 ans, obtient la nationalité française et entre à l'École Nationale Supérieure en 1937.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, il s'engage dans la Résistance, est arrêté et déporté à Buchenwald dont il réussit à s'évader...

A la fin de la guerre, il réussit le concours d'entrée au Quai d'Orsay et devient diplomate. Dans ce cadre, il travaillera pour l'ONU et sera secrétaire d'un des rédacteurs de la Charte des Droits de l'homme (qui sera votée en décembre 1948). Il voyagera beaucoup dans divers pays où il travaillera dans les ambassades.

Il a été un homme engagé, fondamentalement pour les valeurs de gauche et il a consacré sa vie à faire valoir les droits de l'homme dans tous les pays.

Auteur de nombreux ouvrages et de nombreuses préfaces, son personnage a donné lieu à de nombreux documentaires et à une filmographie impressionnante. Un bel hommage !

En 2010 il a été l'auteur d'un manifeste poussant les jeunes générations à réagir "Indignez-vous!" suivi par "Engagez-vous !" paru en 2011. A lire par tous les lycéens.

Stéphane Hessel a été récompensé par de nombreux prix...

 

Qui l'a illustré ?

Aurore Petit nous donne à voir des illustrations minimalistes mais qui en disent long, toutes en noir et rouge. Elle a un blog et un site.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -