Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 17:03
Retour à Little Wing / Nicolas Butler

Hank, Lee, Ronny et Kip sont quatre amis inséparables : ils ont joué aux mêmes jeux et fréquenté les mêmes lieux pendant des années. En effet, ils sont tous originaires de Little Wing, une petite bourgade du Wisconsin, perdue près des Grands Lacs au milieu des champs de maïs.

 

Mais devenus adultes, ils ont pris des chemins différents.

Lee est devenu célèbre : seul musicien de la bande, il est aujourd'hui une star du rock et fait des tournées dans le monde entier sous le nom de "Corvus".

Kip est devenu trader en matières premières et a fait fortune à Chicago.

Ronny est un ancien champion de rodeo ce qui lui a permis de beaucoup voyager, mais il n'est plus le même depuis que, suite à un soir de beuverie, il a eu une grave hémorragie cérébrale. Depuis il ne boit plus et ses amis le surveillent de près.

Enfin, Hank est le seul à travailler les terres de son père et à vivre une vie simple et sereine, au rythme de la nature. Il a épousé Beth, son amie d'enfance et ils ont eu d'adorables enfants.

Leurs racines à tous, leur seul point d'ancrage, c'est Little Wing, la ville où ils sont nés et où ils ont vécu. 

 

L'amitié qui les unit, ils y croient. Mais pour cette équipe de trentenaires, les choses changent et, garder cette amitié intacte, va s'avérer être un combat de tous les instants.

 

Les voilà tous réunis pour le mariage de Kip et de Felicia. Kip vient d'acheter la fabrique du centre ville là où ils avaient l'habitude de grimper sur le silo à grains pour admirer le coucher (ou le lever) du soleil tout en buvant des bières...

Après 9 ans passé à Chicago, le voilà de retour à la maison avec plein de projets pour la ville.

 

Mais les choses ne se passent pas comme prévu : Lee est furieux car Kip oublie volontairement d'inviter Ronny... Kip lui impose une après-midi entière de golf lors de son enterrement de vie de garçon, lui qui ne sait pas bien jouer. De plus, lorsqu'il arrive au mariage accompagné de son amie Chloé, les paparazzi sont là et gâchent la fête...C'est trop !

Après le mariage, tout le monde évite Kip.

 

Quelques mois plus tard, Felicia craque et Beth se rapproche d'eux et les invitent à dîner. Mais cela ne suffit pas.

Quelques mois plus tard encore, c'est Lee qui épouse à son tour Chloé à New York. Kip et Felicia ne sont pas invités.

Les non-dits s'accumulent et des révélations surprenantes sèment le doute dans les relations.

 

Ils découvrent qu'ucune amitié ne peut résister à l'éloignement, à la jalousie et surtout aux regrets sauf si chacun fait un petit bout de chemin vers l'autre.

 

Mon avis

 

La construction du roman n'est pas linéaire et chaque chapitre donne la voix à l'un des personnages. Le lecteur s'y retrouve très bien car le chapitre est précédé d'une simple lettre qui est l'initiale du prénom de celui qui a la parole : H pour Hank, L pour Lee...

Se succèdent ainsi nos quatre amis mais aussi leurs proches qui chacun leur tour vont nous donner leur point de vue sur les événements.

 

Les personnages sont très attachants, très humains, avec leurs doutes, leurs contradictions et leurs interrogations.

 

 

C'est un roman très agréable à lire et qu'on dévore d'un trait bien que l'histoire ne soit en rien originale : une histoire d'amitié, des mariages, la monotonie et la tranquillité de la vie quotidienne, des jalousies, des relations qui se terminent...

Tout est dans le style et dans l'écriture !

L'auteur, dont c'est le premier roman, s'avère en effet particulièrement doué pour décrire tout en finesse et en sensibilité les sentiments des personnages. Les dialogues sont pleins de tendresse et non dénués d'humour.

L'auteur (et le lecteur avec lui) pose sur tous ces jeunes adultes, un regard plein d'indulgence pour leurs faiblesses.

 

Les descriptions des paysages et de la nature sauvage sont également magnifiques. Les difficultés de la vie quotidienne des paysans et éleveurs dans le Wisconsin donnent beaucoup de réalisme à l'ensemble.

 

Seule la fin est un peu tirée par les cheveux...mais bon à chacun de se faire son opinion à ce sujet.

 

C'est vraiment le roman de l'amitié avec un grand A, celle pour laquelle on est prêt à tout donner.

 

Pas étonnant que le Festival America lui ait remis le Prix Page et que ce roman soit bientôt adapté au cinéma.

 

Quelques extraits parmi tant d'autres possibles...

 

Hank (p.30)

"Bizarre, ai-je pensé à cet instant précis : sa vie ressemble à la mienne tout en étant complètement différente, bien que nous ayons tous les deux grandi dans le même petit coin du monce. et pourquoi ? Comment nos chemins ont-ils divergé en restant étroitement liés ? ...Comment se fait-il qu'il revienne, cet homme célèbre, cette personne au nom familier dont la voie reconnue par des millions de gens rend son anonymat impossible...?"

 

Ronny (p.91)

"J'ai une furieuse envie de m'enfuir et je sais même pas où je veux aller. N'importe où sans doute. Je sais qu'ils me croient pas capable de me débrouiller seul, mais c'est totalement faux. Je suis pas trés intelligent-j'en suis conscient-mais je suis pas idiot. Et dans ma situation, j'ai l'impression d'être en cage."

 

Beth (p.125)

"C'était moderne, blanc, épuré. Un vase de jonquilles sur chaque table de chevet. Le lit au cérré orné de dizaines de coussins et d'oreillers. L'espace était trop grand et vide à mon goût, mais je m'étais souvenue de ma chambre à la maison, de notre chambre à coucher. Les murs croulant sous les photos de famille, ...Des vêtements partout et toutes les surfaces encombrées...Je n'ai pas été un seul instant jalouse de la vie de Félicia...Chez nous, c'était un foyer. Un nid."

 

Lee ( p.196-197)

"Et là, campé sur quattre pattes de fourrure jaune, un coyote m'attendait en plein milieu de la pièce- la porte d'entrée grande ouverte derrière lui....Je ne sais pas combien de temps nous sommes restés comme ça, à nous renifler mutuellement, mais j'ai fini par avoir la présence d'esprit de lui dire avec autorité : " Allez ouste, va-t-en"....Il s'en est allé ...comme un chien réprimandé...

Je vis ici, j'ai choisi de vivre ici, parce que ici la vie me paraît plus réelle. Plus véritable, plus authentique...je ne sais pas, plus viable."

 

Kip (p.289)

"Si c'était à refaire, je ne serai pas revenu. Je n'aurai pas fait venir Felicia ici...Felicia n'est pas le problème. Le problème, c'est moi. Je ne suis pas quelqu'un de bien. Je ne sais pas m'y prendre avec les gens. J'en suis conscient. Si j'excelle à une chose...c'est à faire de l'argent...J'ai gagné des millions...Mais il suffit que vous m'invitiez à dîner ou à l'anniversaire de vos enfants et je suis complètement désemparé. Pire que désemparé, je dis et je fais toujours ce qu'il ne faut pas."

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est déjà l'automne...

 

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -