Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 18:29
Cabu chez lui entouré de ses dessins

Cabu chez lui entouré de ses dessins

Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre

Jean Cabut dit Cabu, vient de mourir, assassiné le 7 janvier dernier, lors de l'attentat contre le journal "Charlie Hebdo".

 

Dessinateur de bande dessinée, caricaturiste et dessinateur de presse, il aurait eu 77 ans le 13 janvier.

 

Après des études d'arts, il publie ses premiers dessins en 1954 dans un quotidien régional, "l'Union de Reims". A cette époque, c'est Albert Dubout (1905-1976) qui l'inspire.

 

Mobilisé pendant la guerre d'Algérie, comme deuxième classe d'un régiment de zouave, il met pendant deux ans, ses compétences  au service du journal de l'armée "Le Bled" basé à Constantinople et signe aux côtés de grands comme Philippe Labro (journaliste et écrivain français) et Francis Veber (réalisateur, scénariste et dramaturge français), mais il publie aussi en parallèle, dans Paris-Match.

 

C'est durant cette période qu'il crée "La fille du colonel".

Un de ses personnages fétiches, l'adjudant Kronenbourg naît aussi à cette époque.

 

Cabu devient antimilitariste et un peu plus anarchiste durant ces deux années de mobilisation.

 

Puis François Cavanna et le professeur Choron (Georges Bernier), l'intègrent en 1960 dans leur journal "Hara-Kiri, le journal bête et méchant".

 

Vous pouvez consulter les principales couvertures de cette revue satirique ICI.

 

Dans l'équipe du journal, Cabu va rencontrer de grands dessinateurs qui comme lui, veulent s'exprimer par le dessin : Gébé, Fred, Wolinski, Reiser...

 

 

Dhttp://www.bdoubliees.com/journalpilote/couvertures/179.jpgans Pilote, il crée, en 1962, son autre personnage fétiche, le "Grand Duduche", lycéen boutonneux et maladroit mais fort sympathique bien que très irrévérentieux, dont l'intégrale sera reprise par les Éditions Vents d'Ouest en 2008.

 

 

 

 

 

 

 

 

Cabu se lance alors dans la caricature en publiant dans un journal consacré uniquement à ça : "l'Enragé", publication éphémère parue pendant quelques mois après  Mai 68.

 

http://rocbo.lautre.net/illus/sine/img/Lenrage/Lenrage_00.png

En 1969, il reçoit le "Crayon d'or du dessin de presse".


Lorsqu'en 1970, "L'hebdo Hara-Kiri" est interdit, Cabu participe au nouveau journal, "Charlie mensuel" qui paraîtra de février 1969 à février 1986. 

 

 

En même temps, dès novembre 1970, "l'hebdo Hara-Kiri" est devenu "Charlie Hebdo". C'est à cette date que Cabu se lance dans la publication de caricatures politiques.

 

Le journal cesse de paraître fin 1981, faute de lecteurs et d'argent.

 

C'est en 1992 que naît le nouveau "Charlie Hebdo" tel qu'on le connaît aujourd'hui. Voir l'histoire succinte du journal sur mon blog ICI.

 

Cabu publie également dans le "Canard Enchaîné".  C'est durant cette période que le "Beauf", sorte de pilier de bar un peu simplet, chauvin, réactionnaire, vulgaire  et buveur de pastis, sortira de ses carnets de dessin. Cabu illustrera pendant plusieurs décennies les pages du journal avec cette figure emblématique de la France profonde.

 

Cabu va participer également à l'émission de télévision "Récré A2", émission pour enfants diffusée de 1978 à 1988, dans laquelle on le voit dessiner en direct aux côtés de Dorothée pendant près de dix ans. C'est grâce à cette célèbre émission que les jeunes adultes d'aujourd'hui le connaissent et lui sont restés fidèles. Ils ont appris à dessiner avec lui ! Cabu a créé pour l'émission la célèbre caricature de la chanteuse et animatrice. Il publiera plus tard une BD intitulée : "Le nez de Dorothée", titre qui est aussi celui de la chanson.

 

 

Ses dessins se retrouvent aussi sur les pochettes de disques de la chanteuse.

 

On le retrouve aussi dans l'émission de Michel Polac "Droit de réponse".

 

Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre

Ponctuellement, il a édité ses dessins dans beaucoup d'autres magazines très variés comme Jazz Hot (il était fou de jazz), le Figaro, Le Monde, Le Nouvel Obs, la grosse Bertha... et bien d'autres.

 

Il s'amuse à croquer des personnages et dessine souvent "à l'aveugle" pour passer incognito, des chanteurs, des hommes politiques,...

Ponctuellement, il a édité ses dessins dans beaucoup d'autres magazines très variés comme Jazz Hot (il était fou de jazz), le Figaro, Le Monde, Le Nouvel Obs, la grosse Bertha... et bien d'autres.

Il s'amuse à croquer des personnages et dessine souvent "à l'aveugle" pour passer incognito, des chanteurs, des hommes politiques,...

 


Un documentaire lui est consacré : "Cabu, politiquement incorrect", écrit par Bernard Fournier et réalisé par Jérôme Lambert et Philippe Picard en 2006.

C'est en 2006 aussi que les caricatures de Mahomet ont valu à l'équipe de Charlie Hebdo des menaces de mort.

 

En bref, mais peut-on abréger un tel talent, Cabu a croqué pendant 60 ans de carrière toute l'actualité de son époque.

 

Parmi ses publications on trouve les séries :

- "Le grand Duduche".

- "Le journal de Catherine".

- "Mon Beauf"

- "Tonton"

et beaucoup d'albums individuels.

Une trentaine d'ouvrages en tout, de reportages, de carnets de dessins, de caricatures...et de nombreux ouvrages collectifs.

 

L'humour était sa seule arme...

 

C'est un grand dessinateur qui vient de disparaître...

Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre
Hommage à Cabu...le "plus gentil dessinateur" de la terre

Cette bibliographie est issue du site : http://www.livreshebdo.fr. Merci de ce partage !

Partager cet article

Repost0

commentaires

PHEOB 09/09/2017 01:31

JEAN CABUT CHARB TIGNOUSE ILS NOUS MANQUES TOUT COMME COLUCHE JEAN YANNE PIERRE DESPROGE TIERRY LELURON

manou 09/09/2017 07:02

Tout à fait d'accord avec vous ! Ils développaient l'esprit critique de nos concitoyens...Bonne journée et merci de votre visite

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -