Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 15:13

Quel est notre rapport face à la maladie et face à la mort ?

 

C'est l'histoire bouleversante de deux adolescents malades du cancer mais amoureux de la vie et plein d'humour.

 

Hazel a 16 ans. Depuis qu'elle a treize ans les médecins ont découvert qu'elle avait un cancer de la thyroïde et peu à peu malgré les traitements, son cancer a rejoint ses poumons l'obligeant à respirer avec une canule et une bouteille d'oxygène super discrète qu'elle doit transporter partout mais à qui elle doit la vie, à chaque instant.

 

Ses parents, ses amis, et elle-même savent que son cancer est incurable et personne ne peut savoir combien de temps elle tiendra...Elle poursuit donc ses études, donnent beaucoup d'amour et d'affection à ses parents qu'elle adore et ils le lui rendent bien.

 

Un soir pour faire plaisir à sa mère elle accepte de se rendre à un groupe de paroles qui réunit des ados cancéreux comme elle. Ce groupe de soutien est animé par Patrick lui même en rémission. Là en plus des ados habituels elle va rencontrer Isaac qui est presque aveugle et Augustus (Gus pour les intimes) qu'Isaac a emmené avec lui. Gus est un peu plus âgé qu'elle. Il a eu un cancer des os (un ostéosarcome) qui ont obligé les médecins à l'amputer d'une jambe mais il est sur la bonne voie d'une rémission complète.

 

Hazel est tout de suite intriguée et attirée par ce garçon aux beaux yeux bleus, un peu dragueur, plein d'humour et qui n'a pas peur de l'aborder elle qui a une mine épouvantable. Le courant passe bien entre eux et il va même l'inviter chez lui, pique-niquer avec elle ou autres sorties...mais ce qui va beaucoup les rapprocher,  c'est un livre d'un auteur inconnu (il n'a écrit que celui-là) et dont l'histoire raconte la vie d'une jeune malade (Anna) qui, le lecteur le comprend, va mourir de son cancer.

 

En effet l'histoire d'Anna dans "Une Impériale Affliction" (UIA quand les deux ados parlent du livre) s'arrête au milieu d'une phrase et Hazel n'a de cesse de chercher à comprendre et à deviner la suite.

Ces questions sont si nombreuses au sujet de ce roman qu'elle a décidé d'écrire à l'auteur mais celui-ci ne lui a jamais répondu.

Son rêve est de le rencontrer.

 

Augustus décide de lui faire la surprise et de programmer un voyage à Amsterdam pour rencontrer l'auteur de UIA.

Mais l'état de santé d'Hazel s'aggrave subitement...

 

Pourra-t-elle réaliser son rêve ?

Obtiendra-t-elle des réponses à ses questions ?

Nos étoiles contraires de John Green

C'est un excellent roman. Il a le mérite de parler de la maladie (du cancer) et de la mort sans apitoiement et avec le regard que les jeunes cancéreux voudrait qu'on porte sur eux.

 

En effet même atteinte d'un cancer qu'elle sait incurable, Hazel ne veut pas qu'on la réduise à sa maladie.

Elle  a des rêves, des déceptions, des attentes et des espoirs, bien sûr des peurs aussi. Elle sait que son espérance de vie est limitée, qu'elle mourra avant ses parents et voudrait qu'ils ne souffrent pas trop de sa disparition. Elle a peur de faire souffrir les autres car elle a l'impression d'être une grenade prête à exploser et qui blessera tous ceux qui l'entourent. Elle donc a du mal à lâcher prise et à recevoir l'amour de Gus.

Elle a aussi du mal à vivre avec ses maux de tête dues au manque d'oxygène, ses nausées dues au traitement, sa bouteille et son chariot qu'elle doit transporter partout, son père qui pleure pour un rien, sa mère qui la suit comme un chien fidèle et l'attend dans la voiture et en plus ses séjours à l'hôpital des enfants où tout le monde est adorable.

Il lui reste peu de place pour des rêves et beaucoup de questions.  Pourtant elle a de la volonté à revendre, beaucoup de réalisme  face à sa maladie, beaucoup de force car elle ne peut rien changer à son quotidien et elle arrive même à remonter le moral de ses parents ou de ses amis.

 

Ce roman sonne juste à chaque page et les ados ne s'y trompent pas : ils réclament sa lecture haut et fort. Car malgré le sujet ce n'est pas un livre triste. C'est un livre qui avec humour parle d'amour à chaque page : l'amour entre deux ados, l'amour des parents pour leur enfant et vice versa, l'amitié et surtout l'amour... de la vie quand on sait qu'elle ne tient qu'à un fil.

 

L'auteur aborde avec philosophie et beaucoup de finesse, la mort, le deuil et la maladie, au milieu d'une histoire finalement très romantique et très humaine difficile à oublier car elle touchera profondément le lecteur.
 

Élu « Meilleur roman 2012 » par le Time Magazine.
Prix de L'Échappée Lecture 2014 de la Nièvre
Prix du Jury littéraire Giennois 2014

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Philippe D 23/12/2017 21:21

J'ai un avis mitigé sur ce bouquin même si j'ai adoré certains passages !
Bon dimanche, bon réveillon et excellente fête de Noël.

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -