Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 17:43
Les vertus des huiles essentielles (HE)

Depuis quelques années on parle beaucoup d'aromathérapie. Le mot vient du grec "arôma" qui veut dire "arôme"et de "thérapie" qui signifie "soin".

Il s'agit d'une thérapie qui permet de se soigner en utilisant les HE (=huiles essentielles) extraites des plantes. Il existe de multiples façons d'utiliser ces huiles essentielles. Certaines peuvent être absorbées par voie orale ou être inhalées, d'autres seront plutôt utilisées en massage de la peau (en mélange avec une huile sèche), d'autres enfin agiront par diffusion atmosphérique ou encore directement par l'olfaction sur une bandelette neutre.

Tous ces modes d'utilisation sont complémentaires, chacun apportant ses bienfaits ou ses limites qu'il vaut mieux connaître car les HE sont puissantes et peuvent être toxiques employées à forte dose ou chez les personnes fragiles, les personnes âgées, les femmes enceintes ou les enfants en bas âge.

 

Depuis quand l'aromathérapie existe-t-elle ?

 

La majorité des essences de plantes connues aujourd'hui sont distillées depuis le XVIIe siècle.

 

Déjà durant l'Antiquité, les Romains, les Égyptiens, les grecs mais aussi les Indiens "distillaient" à leur façon les plantes aromatiques pour en extraire des arômes.

En Mésopotamie sur des tablettes sumériennes datant de plus de 4 000 ans avant J.-C. on retrouve gravées, des prescriptions médicales utilisant les plantes broyées ou chauffées puis mélangées à d'autres subtances.

En Chine,  vers 2800 av. J.-C., l'Empereur Shen Nung livra dans son ouvrage de nombreuses recettes médicinales à base de plantes.

En Inde, l'ayurveda, le grand livre de la médecine indienne, préconisait déjà l'usage des plantes.

En Égypte des papyrus datant de 2800 ans avant J.-C. montrent que certaines plantes aromatiques comme l'origan, le genévrier, la menthe mais aussi certaines épices comme la cannelle entraient dans la composition de pommades ou d'onguents. Les Égyptiens utilisaient aussi les plantes pour embaumer les corps et pour certains rituels funéraires.

Au Moyen âge, ce sont les arabes qui maîtrisent  les vertus des plantes aromatiques  et durant les Croisades, ils diffusent leurs connaissances qui gagnent alors toute l'Europe. L'alambic aurait été mis au point par Avicenne, un médecin arabe... Mais les "parfums d'Arabie" ne sont pas faciles à trouver et les plantes méditerranéenes (romarin, lavande...) vont peu à peu êtres distillée.

Les plantes sont cultivées pour la plupart dans les jardins des moines et l'usage des "simples" se généralise. La profession d'apothicaire (devenue pharmacien par la suite) apparaît en France à la fin du XIIIe siècle et utilise essentiellement les vertus des plantes.

Les plantes sont de plus en plus utilisées non plus seulement telles quelles mais après distillation. Au XVI°siècle, Ambroise Paré invente les "marmites à plantes", véritables baignoires thérapeuthiques qui guérissaient de nombreux maux grâce aux bains aromatiques.

C'est au XVIIIe que les premières "essences" de synthèse sont fabriquées. Elles aboutiront à la fabrication de l'eau de Cologne puis des premiers parfums de synthèse qui masqueront alors une hygiène souvent défectueuse.

 

Mais c'est seulement à la fin du XIXe siècle que les propriétés particulières de chaque plante vont être mises à jour. En 1928 le terme "aromathérapie" est créé pour parler de l'étude des essences de plantes.

 

C'est le chimiste français René-Maurice Gattefossé qui est considéré comme le père de l'aromathérapie moderne.

Une anecdote bien connu explique qu'il a fait en 1918 une découverte surprenante. Alors qu'il se brûle la main, il la plonge dans un récipient empli d'HE de lavande. La douleur s'estompe, la brûlure guérit rapidement. Ce résultat l'incite à poursuivre ses recherches pour démontrer les propriétés antibactériennes et cicatrisantes de la lavande.

Dans son ouvrage intitulé "L'Aromathérapie" et publié en 1931, il livre ses découvertes et décrit la relation entre la structure biochimique de l'HE et ses vertus.

 

Durant la deuxième guerre mondiale, le Docteur Jean Valnet soignait encore les blessures de guerre avec des HE. Dans son livre publié en 1964 et intitulé : "L'aromathérapie, traitement des maladies par les essences de plantes", il vulgarise ses découvertes fondamentales sur les HE et relance sans le savoir leur usage médical. Quatre médecins, Duraffourd, Lapraz, d'Hervincourt et Belaiche continuent les recherches et précisent les connaissances sur les propriétés des HE. L'aromathérapie devient un enseignement à part entière et une médecine naturelle de pointe. Vous trouverez d'autres renseignements sur le site ICI.

 

C'est la découverte de la pénicilline qui a peu à peu éloigné les médecins et leurs malades de l'usage ancestral des plantes et de leurs bienfaits. Elle avait été testée en 1943 sur des blessés de guerre et a valu le Prix nobel  de médecine à plusieurs chercheurs en 1945 ( Fleming, Florey et Chain).

 

Enfin, en 1975, Pierre Franchomme découvre le «chémotype», véritable empreinte digitale de chaque espèce végétale. Chaque molécule active est actuellement bien connue ce qui  permet de mieux cibler encore les actions thérapeuthiques de chaque HE. En fonction du sol, de la région, du climat, une plante développe des propriétés spécifiques parce que ses essences sont différentes. L'exemple le plus connu est celui du romarin.

- En Provence, l'HE est riche en camphre et agira au niveau cardiaque et neuromusculaire, mais sera (à haute dose) toxique pour le foie.

- Celui qui pousse au Maroc contient des oxydes qui agiront sur les bronches (1.8 cineole).

- celui qui pousse en Corse, riche en verbénone, agira au niveau du foie et de la digestion. Il est donc important de ne pas se tromper si on veut obtenir un résultat rapide.

 

L'aromathérapie n'est pas une thérapie nouvelle : elle existe depuis la nuit des temps et a permis à nos ancêtres de survivre pendant des millénaires sans l'intervention des médicaments modernes de synthèse.

C'est encore aujourd'hui une thérapie efficace et puissante qui repose sur des recherches scientifiquement prouvées dont on comprend parfaitement le mode d'action.

 

Comment sont fabriquées les huiles essentielles ?

 

L'huile essentielle est un concentré actif de tous les éléments contenus dans la plante.

Elle est obtenue par distillation.

La distillation était déjà connue par les Égyptiens et les Perses qui utilisaient un alambic en terre 1000 ans avant notre ère. Puis l'invention a gagné la Grèce et les pays arabes qui l'ont utilisé tout en le perfectionnant pour distiller près de 107 essences végétales différentes.

Le mot Alambic apparaît en 1265. Il vient de l'espagnol "alambico", qui provient de l'arabe "al inbiq"  c'est-à-dire "vase à distiller", qui lui provient vient du grec ambix.

L'étymologie nous en dit long sur l'histoire !

Ci-dessous un alambic arabe utilisé au Moyen Age.

Les vertus des huiles essentielles (HE)

La distillation est le processus qui consiste à séparer en les chauffant des subtances qui ont des températures d'ébullition différentes.

Les substances gazeuses se volatilisent, puis se condensent sur une paroi plus froide permettant ainsi leur récupération sous forme liquide. On obtient un produit pur et puissant.

La distillation peut être sèche : on chauffe la plante sans ajout de matière liquide. Dans le cas contraire on ajoute de l'eau ou de l'alcool (méthode ancienne)

Les alambics d'aujourd'hui permettent de placer la plante au dessus de l'eau (voir ci-dessous). L'eau est dans une première cuve chauffée à basse pression. La vapeur d'eau traverse les plantes puis se condense dans le serpentin de refroidissement.

On obtient alors d'une part l'HE et d'autre part l'hydrolat (encore appelé eau florale). L'HE est plus légère que l'eau et flotte à la surface.

Pour info il faut 4 tonnes de pétales de rose pour obtenir 1 kg d'HE.

L'eau de rose, l'eau de fleur d'oranger, l'eau de bleuet sont des hydrolats. Elles ont les même vertus que les HE mais en moins concentrées lorsqu'elles sont bien fabriquées ainsi, c'est-à-dire dans les règles de l'art !

Les vertus des huiles essentielles (HE)

Classification des HE

 

Les HE ne sont pas classées selon les familles de plantes mais selon leurs composants, donc leurs propriétés.

Il existe quatre types d'HE (ndlr : les données suivantes sont extraites du site Portail-santé ICI) :

Phénols : anti-infectieux, antibactériens à large spectre, viricides, fongicides, stimulants immunitaires. Par contre, les phénols sont dermo-caustiques, irritants pour la peau et les muqueuses et peuvent entraîner des brûlures. Ils sont également hépato-toxiques. Ce qui veut dire que les HE en contenant, prises en grande quantité ou sur de longues périodes,  peuvent endommager le foie.

L'HE : Origanum compactum (origan) est extrêmement toxique car contient du carvacrol qui est une variété de phénols.

Exemples de plantes contenant des phénols : Clou de girofle, sarriette des montagnes, thym à thymol, certains eucalyptus, cannelle, poivre noir, etc.

Cétones : anticoagulantes, cicatrisantes, calmantes, sédatives à faible dose (1 à 2 gttes par jour). Par contre si on augmente les doses, l’effet peut être inversé. Les cétones peuvent alors être dangereuses pour le système nerveux, voire stupéfiante et épileptisantes.

Exemples de plantes contenant des cétones : hysope officinale, sauge officinale, romarin à verbénone, menthe poivrée, thuya, fenouil.

Aldéhydes : anti-infectieux, antibactériens, (idem phénols) anxiolytiques, calmantes. Les HE sont agressives pour les muqueuses si elles ne sont pas diluées.

Exemples : Melisse, verveine, citron, eucalyptus citriodora.

Coumarines : Neuro-sédatives, anti-convulsives, antispasmodiques, mais photosensibilisantes. Elles peuvent provoquer des tâches sur la peau si on s’expose au soleil.

Exemples : Bergamote, orange, citron, angélique.

 

Qui utilise les Huiles essentielles ?

 

Les huiles essentielles sont utilisées :

- En aromathérapie, science reconnue aujourd'hui qui repose sur les composés chimiques contenus dans les HE. Compte-tenu des composants prioritaires et de leur synergie avec les autres composants on attibue à l'HE certaines vertus thérapeutiques. Le raisonnement est tout à fait scientifique et vérifié par expérimentation.

 

- En l'olfactothérapie : c'est une approche très british de l'usage des HE. Il s'agit de les sentir et de laisser le corps et surtout l'esprit, s'imprégner de l'odeur et ressentir ses effets positifs ou négatifs. Les substances volatiles vont agir directement sur notre cerveau et influencer notre comportement, notre humeur et notre santé. Seules les modifications sont quantifiables (par exemple, la tension artérielle, le taux d'hormones ?...).

 

Un exemple : l'huile essentielle de Bergamote est connue pour être calmante. Des expériences ont montré qu'elle réduirait  le stress des enseignants, facilitant la gestion de la classe, la qualité de l'enseignement donc la relation aux élèves. Il n'y a pas de contre-indication à en faire profiter les élèves.

Mais vous n'aimez peut-être pas l'odeur de la Bergamote !

Dans ce cas, vous pouvez essayer d'autres essences d'agrumes, comme le petit grain bigarade, la mandarine, ou bien, essayer d'autres essences comme la lavande vraie, connue aussi pour ses propriétés calmantes.

Mais il est possible aussi que chez vous cette odeur n'agisse pas du tout !

A cous de choisir...

 

- L'aromathérapie "énergétique", quant à elle se base sur les vibrations provoquées par les huiles essentielles.

La médecine chinoise, l'acupuncture, la médecine ayurvédique utilisent depuis des millénaires cet aspect de l'aromathérapie. Plus récemment certains ostéopathes, réflexologues et aromathérapeuthes se sont mis à l'utiliser aussi. Pour eux, la maladie est un simple blocage d'énergie. Les HE appliquées sur des points  précis (les chakras) vont agir comme des aiguilles d'acupuncture et libérer l'énergie, rétablissant ainsi l'équilibre et la santé.

 

 

Comment utiliser les HE chez vous ?

 

Il semble important d'utiliser les HE qu'on aime de multiples façons : en absorption, en massage, en olfaction, ou en diffusion atmosphérique...

 

En absorption : 1 à 2 gouttes d'HE sur un support neutre, un petit morceau de sucre, 1 cuillère à café de miel liquide, deux ou trois fois par jour. Il existe aussi en pharmacie des gelules d'HE à avaler avec un grand verre d'eau. Ces gélules contiennent soit une seule HE soit un mélange selon les marques. Elles sont dosées pour une posologie adulte.

 

En massage : il est impératif de ne pas utiliser l'HE pure. Il faut la diluer dans de l'huile sèche ou votre lait pour le corps (votre crème de jour). Si vous n'avez rien sous la main (en vacances par exemple, vous pouvez utiliser un peu d'huile d'olive). On peut masser directement la zone douloureuse ou bien les zones réflexes (main et pied) ou bien encore la colonne vertébrale ou le plexus solaire (en cas de stress important).

 

Dans un bain, il faut diluer l'HE auparavant avec une huile, un lait ou carrément vos sels de bains.

 

En diffusion atmosphérique, vous pouvez utiliser un diffuseur d'arômes. Il en existe plusieurs sortes. Vous pouvez déposer quelques gouttes d'HE sur un galet que vous placerez sur le radiateur de votre chambre ou sur votre table de nuit.

Vous pouvez placer quelques gouttes d'HE sur le col de votre chemise de nuit, votre oreiller, ou sentir l'HE lentement en fermant les yeux pour vous concentrer sur la senteur, après l'avoir déposé sur une bandelette de papier.

 

Chacun d'entre nous peut se faire sa propre "bibliothèque d'arômes" en fonction des ses préférences ou en choisissant des HE pour toute la famille...

Faites des essais !

 

Si vous débutez vous pouvez sans crainte utiliser les HE suivantes : lavande vraie, ravintsara, tea-tree, citron, orange, mandarine (mais attention au soleil) et eucalyptus radiata.

 

Les vertus des huiles essentielles (HE)

Quelles sont les vertus de quelques HE ?

 

ou Pourquoi utiliser des HE à la place des médicaments classiques ?

 

Parce que les huiles essentielles agissent de la même façon que les antibiotiques. Elles stoppent l'action et la prolifération des bactéries et des virus (qui eux n'ont pas besoin d'antibiotiques on est bien d'accord !!) tout en modifiant le terrain de l'individu et en évitant surinfection et complication. Le système immunitaire s'en trouve amélioré. Bien sûr il faut trouver la bonne HE et la bonne synergie et consulter si on obtient pas de résultats. C'est un bon complément des prescriptions homéopathiques, acupuncture et autres médecines douces.

 

Quelles sont les précautions à prendre avec les HE ?

 

Il existe plusieurs sortes d'huile essentielle pour une même plante. Par exemple l'HE de lavande selon qu'il s'agit de lavande vraie (lavandula angustifolia, ex lavande officinale), de lavande aspic (lavandula latifolia, ex lavandula spica) ou de lavandin (lavandula intermedia) qui est un croisement entre les deux, n'aura pas les même actions thérapeutiques. Par contre, la lavande stéchas (lavandula stoechas) n'est d'aucune utilité en aromathérapie.

Ici la lavande vraie...

 

 

 

Les vertus des huiles essentielles (HE)Les vertus des huiles essentielles (HE)
Les vertus des huiles essentielles (HE)

Il est très important de bien respecter les doses prescriptes. Toujours commencer avec 1 seule goutte quand on utilise une HE pour la 1ère fois !

En cas de doute demander à votre pharmacien surtout :

- si vous êtes enceinte : les HE peuvent être abortives.

- si vous allaitez votre bébé : les HE passent directement dans le sang même lors d'un massage donc directement dans le lait. Non seulement elles risquent de donner du goût au lait mais le bébé va les ingérer.

- pour les enfants de moins de 10 ans.

- pour les HE fortes comme la cannelle, la sariette, le thym, ne jamais les avaler !

- ne pas prendre une HE énergisante le soir si vous voulez dormir !

- bien vérifier à l'achat que l'HE est 100% BIO, pure et naturelle.

- Enfin certaines personnes peuvent être allergiques, donc PRUDENCE !

 

 

Conservation

Vendues dans des flacons de verre, opaque et de couleur foncé, les HE se conservent très bien en prenant la précaution de bien serrer le bouchon car elles sont volatiles. Ne  les transvaser pas, éloigner-les des enfants en bas âge et conserver la notice jointe.

*************************************************************************

Partager cet article

Repost0

commentaires

brumisateur huiles essentielles 06/09/2017 12:16

Article complet et très bien détaillé :) Les huiles essentielles ont bel et bien de nombreuses vertus principalement dans le renforcement de nos systèmes immunitaires et pour soulager les petits maux. J'insisterai seulement sur le test de tolérance qui est très important avant l'utilisation de n'importe quelle HE et le respect des règles d'usage de cette dernière. En prenant compte de ces critères, vous pouvez utiliser vos huiles essentielles sans aucun risque!

manou 06/09/2017 16:14

Merci beaucoup ! En effet la prudence s'impose quand on les utilise la première fois...

marine D 16/07/2016 07:15

J'en utilise mélangées à de Huile végétales por mes douleurs lombaires en particulier, et ma sciatique sévère, etc...

manou 16/07/2016 12:04

Oui c'est bien utile. J'ai toujours de la Gaulthérie à la maison pour les douleurs dorsales ou articulaires. Moi je fais comme toi je les mélange avec de l'huile d'argan ou autre, mais mon mari préfère les mettre pures il trouve que c'est plus efficace mais il faut dire qu'il a la peau moins fragile !
merci de ta visite !

extraction des huiles essentielles 23/03/2015 14:18

C'est fou de se dire que la distillation existe depuis si longtemps! Les huiles essentielles sont très bien, mais vous avez raison il ne faut pas en abuser et respecter scrupuleusement la posologie pour éviter tout problème.

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -