Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 17:07
Le néflier du Japon, le nespié ou nespoulié en provençalLe néflier du Japon, le nespié ou nespoulié en provençal
Le néflier du Japon, le nespié ou nespoulié en provençalLe néflier du Japon, le nespié ou nespoulié en provençalLe néflier du Japon, le nespié ou nespoulié en provençal
Le néflier du Japon, le nespié ou nespoulié en provençalLe néflier du Japon, le nespié ou nespoulié en provençalLe néflier du Japon, le nespié ou nespoulié en provençal
Le néflier du Japon, le nespié ou nespoulié en provençalLe néflier du Japon, le nespié ou nespoulié en provençal

D'après le dictionnaire de Frederic Mistral "Lou tresor dou Felibrige" : le néflier a différentes appellations selon la région :

Nespoulié, nespié, gnespié, gnaspié (dans le Var), nespié, nespoulié (Nice), mespoulié, mesplié, nespouié (dans le Rouergue)...

De plus, en vieux français le mot s'écrivait avec 2 f , donc néfflier.

 

Le néflier du Japon (Eriobotrya japonica) dont le nom commun est aussi "bibacier" ou "bibassier", prospère dans les jardins du sud de la France et sur tout le pourtour méditerranéen où il est souvent cultivé comme arbre fruitier. On le retrouve aussi sur l'île de la Réunion et autres régions.

 

 

Il n'a rien à voir avec le néflier commun (Mespilus germanica) qui lui,  est un arbre plus petit (3 à 5 mètres) à feuilles caduques (qui perd ses feuilles) et dont les fruits brunâtres ne sont comestibles qu'après les premières gelées quand ils sont blets.

Il ne faut pas confondre les deux espèces qui se ressemblent beaucoup. Toutes deux appartiennent, comme la plupart de nos arbres fruitiers,  à la famille des Rosacées.

 

Le néflier du Japon est un très bel arbre d'ornement. Il est très décoratif et donne un aspect exotique au jardin.
Connu depuis l'Antiquité il est cultivé en Orient depuis des siècles. Il aurait été introduit au Jardin des Plantes à Paris en 1781. Il faudra attendre 1831 pour qu'il soit cultivé dans le sud de la France (au départ dans la région de Toulon).

 

A quoi ressemble cet arbre fruitier ?

Le néflier est un arbre fruitier de grande taille qui peut atteindre 6 à 8 mètres de hauteur.

 

 

 

Il a de grandes feuilles dentées coriaces, persistantes en hiver, d'un vert foncé brillant au dessus et très nervurées. En dessous elles sont plutôt duveteuses. Il fleurit à l'automne ou au tout début de l'hiver et embaume le jardin. Ses fleurs de couleur blanche sont réunies en grappe et recouvertes d'un fin duvet d'où le nom scientifique "Eriobotrya" qui signifie "grappes de laine". Elles sont très mellifères.

 

L'arbre est très résistant au gel, mais la température ambiante ne doit pas descendre en dessous de -5°au moment de la floraison sinon il ne produira pas de fruits.

 

Le néflier produit des fruits comestibles appelés "nèfles"  ("nèspo" ou "nespoulo" en provençal). Dans certaines régions on les appelle des bibaces (ou bibasses).

Les nèfles ressemblent à des prunes de couleur jaune d'or. Chaque fruit contient deux à cinq grosses graines à la coque lisse. 

Le fruit a un goût particulier, légèrement acidulé. Il est  très rafraichissant et  juteux mais attention, les noyaux sont toxiques car ils contiennent, comme les amandes amères, de l'acide cyanhydrique. Les fruits se récoltent début juin.

Comme pour tous les arbres fruitiers n'hésitez pas à faire tomber quelques fruits dès leurs formations pour que ceux qui restent sur l'arbre soient plus gros.

 

Le néflier peut être légèrement taillé après la récolte. Mais attention, si vous le taillez trop vous perdrez une partie ou la totalité de la fructification de l'année suivante, voire des deux années suivantes...Il est préférable d'attendre février pour tailler les branches intérieures ou gênantes : vous taillerez de préférence les rameaux qui n'ont pas de fruits.

 

Il est d'une culture très facile et peut se reproduire par simple germination d'un noyau ou bouturage d'un rameau. Il aime le soleil mais doit être planté à l'abri car il déteste le vent.

 

En dehors de la zone méditerranéenne, il faudra, soit le protéger soit le planter en serre ou une véranda.

 

Il est très sensible à la tavelure et il faudra le traiter au cuivre plusieurs fois au printemps. Heureusement tous les fruits ne sont pas atteints en même temps.

Le néflier du Japon, le nespié ou nespoulié en provençal

Il existe plusieurs cultivars qui diffèrent par  la forme, la couleur et la grosseur des fruits et des noyaux. L'ensemble des cultivars se divisent en deux groupes : les japonais aux fruits jaunes pâles contenant de gros noyaux et les chinois aux fruits orangés, moins juteux et contenant de petits noyaux.

 

Comment consommer les fruits ?

 

Les fruits se consomment crus tels quels sur l'arbre car ils ont du mal à se conserver une fois ramassés. Ils sont riches en calcium et en vitamines A et C.

On peut aussi les faire cuire en compote, les mettre dans une salade de fruit ou en faire des jus ou des marmelades.

Consommés crus, il est très important d'en manger la peau car elle est riche en tanins. Les tanins en effet sont très bons à la santé car ils sont antioxydants et préservent l'organisme des maladies cardio-vasculaires.  Ils ont des propriétés anti-virale, anti-inflammatoire, anti-diarréïque et antiseptique.

 

Sur l'île de la Réunion les noyaux servent à faire une liqueur à base de rhum appelée la bibasse. L'acide cyanhydrique contenu dans les noyaux lui donne un bon goût d'amande amère.

 

Dans la pharmacopée chinoise , les feuilles étaient utilisées pour soigner la toux ou en cataplasme sur les plaies.

 

A noter certaines données ont été empruntées :

- au site Jardin ! L'Encyclopédie dont vous pouvez prendre connaissance en cliquant   ICI

 

Bizarre je n'étais jamais tombée sur ce site auparavant pourtant, c'est une véritable encyclopédie très bien illustrée ce qui ne gâche rien...

- et au site que j'aime beaucoup aussi : Tela-Botanica ICI

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aredius44 12/12/2015 22:08

J'ai ramené de telles nèfles d'un séjour à Oran (Algérie). Ce néflier pousse sur la côte au nord de Nantes.
En ce qui me concerne, je cueille des nèfles sauvages en Périgord/Limousin.
https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2015/11/23/les-nefles-excellente-recolte-2015/
voir ses propriétés :
https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2013/11/24/les-drupes-de-mes-nefliers-medlar-tree-de-bourdoux-mes-piridions/

manou 13/12/2015 10:35

Merci pour votre commentaire et vos liens. Cela ne m'étonne guère que le néflier du Japon s'acclimate bien sur la côte atlantique puisque certaines espèces tropicales y poussent.
Si je comprend bien les nèfles sauvages que vous cueillez sont celles qui sont de couleur brunâtre..et qui se ramassent dès les premières gelées d'automne. Je n'en ai jamais vu in vivo !

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

C'est bien l'été maintenant !

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -