Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 09:40
49 jours  / La dernière guerre tome 1 de Fabrice Colin

Alors qu'il se trouve dans le métro avec ses camarades de lycée, Floryan, 17 ans, meurt dans un attentat.

Il se réveille, meurtri et hagard dans une autre monde, une sorte d'Intermonde aux couleurs éclatantes, aux paysages extraordinaires...Le Paradis ? Pas vraiment !

Sa seule certitude c'est qu'il est mort dans cet attentat et ses amis aussi.

Son "ange" (un Elohim) lui donne 49 jours pour choisir : venir avec lui au Royaume, une sorte de jardin d'Eden dont biensûr il ne lui dira rien ou bien disparaître en se jetant dans le Nihil, un gouffre sans fond plein de mystère dont il ne saura rien non plus !

 

Mais Floryan choisit de réfléchir et de partir explorer ce monde magnifique. C'est d'autant plus facile pour lui qu'il ne ressent plus ni faim, ni fatigue... Il rencontre une étrange communauté, les Égarés, repliée sur elle-même derrière une palissade. Ses habitants, comme lui, ont refusé les choix imposés par les Elohims.

Leur chef Télémaque lui délègue Scarlett, une sorte de tutrice chargée de le former aux règles de la sa nouvelle vie et surtout aux nombreux interdits. Il a des sentiments pour elle et peu à peu lui qui était plutôt égoiste va s'ouvrir aux autres. Mais il dérange sans le vouloir la tranquilité des habitants : parce qu'il n'est pas comme les autres et qu'il se pose beaucoup trop de questions, eux aussi vont finir par s'en poser...

 

Ainsi  Floryan découvre assez vite qu'on ne lui dit pas tout sur Landerost !

Oui affirme notre héros, il y a bien une vie après la mort mais ce n'est pas celle que vous imaginez !

Landerost est peuplée d'étranges montures qui permettent de voler, les Altar, sorte de dragons volants qui entretiennent une relation très particulière avec leur maître, comme Thaleane avec Floryan. 

Il suffit de penser en détail à un objet pour le créer...enfin presque !

On n'a plus  besoin ni de manger, ni de boire, seulement de dormir et d'un peu d'amour et de compagnie...

Et on peut voir toute l'histoire du monde en plongeant tout simplement dans les brumes du Nihil ou... en plongeant son corps ou son esprit dans du Nihil pur.

Mais dans ce monde tout n'est pas parfait pour autant : les trahisons, les jalousies, les secrets, les doutes et la corruption exacerbent les conflits entre les hommes comme sur Terre.

 

Pourquoi en serait-il autrement puisque ce sont les êtres humains qui se retrouvent dans l'intermonde !

 

Mais cela ne suffit pas à Floryan. Habitué sur terre à être libre de ses mouvements et plutôt centré sur ses désirs, il bravera les interdits et réussira à revenir sur terre au péril de sa vie (mais au fait n'est-il pas déjà mort ?).

 

Il se projettera d'abord dans le passé et verra toute l'évolution du monde et des civilisations. Puis il sera tenté d'aller dans le futur ce qui est formellement interdit sans se soucier des conséquences pour lui-même ou pour les autres Egarés. 

 

Peut-on le blâmer de vouloir découvrir ce que sont devenus ses parents après sa mort ?

 

Il découvrira certains secrets et ne désirera qu'une seule chose, retourner coûte que coûte auprès de la mystérieuse Rain dont il est tombé fou amoureux...et la sauver !

 

Jusqu'au bout le lecteur ne saura pas à qui faire confiance et qui lui dit vraiment la vérité...

 

Les Egarés ? Les Elohims ? Que veulent-ils ?  Qui sont-ils vraiment ? Quels rôles jouent-ils sur terre ? Sont-ils responsables des catastrophes qui s'y déroulent ?

 

Voilà un roman qui est un curieux mélange de science-fiction et de fantasy.

 

Il est très prenant et superbement bien écrit par un auteur de littérature jeunesse au talent fou dont je ne me lasse pas de conseiller les romans aux ados et d'espérer que les adultes s'y laissent prendre.

 

L'auteur brouille les pistes en mélangeant le présent, le passé ou le futur sur Terre mais aussi dans l'Intermonde. Cependant comme il est facile à lire, le lecteur ne s'y perd pas. Les chapitres sont très courts. Les descriptions alternent avec les dialogues et les moments d'action.

 

Les surprises et les rebondissements permettent au lecteur de rester connecté aux personnages. Certains personnages sont cependant un peu superficiels. On ne comprend pas toujours leur rôle dans l'histoire. Leur relation avec le héros est bizarre, un peu floutée...mais rajoute au mystère. car après tout tous les personnages sont morts et les Egarés en particulier sont tous morts de mort violente...

 

A lire absolument dès 13 ans.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -