Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 07:57
Le goût des pépins de pomme de Katharina Hagena

Depuis la lecture du roman de Katharina Hagena "L'envol du héron" je voulais emprunter à la bibliothèque son premier roman paru en 2010 qui a été un franc succès en Allemagne et l'a fait connaître du public français.

 

Voici l'histoire

 

A la mort de sa grand-mère, Iris, la narratrice, apprend qu'elle hérite de la maison de famille située à Bootshaven, dans le nord de l'Allemagne. Elle est très surprise car cette maison aurait dû revenir à une des trois filles de Bertha : Inga, Harriet ou Christa (la mère d'Iris).

Iris décide de rester quelques jours de plus, sous prétexte de régler la succession, mais en fait pour reprendre contact avec la vieille demeure où elle a passé toutes ses vacances et prendre sa décision : Gardera-t-elle ou non la maison ? Au début elle pense que non...

 

La voilà revenue au temps de son enfance. Des souvenirs heureux ou douloureux affluent pendant qu'elle se réapproprie lentement les lieux comme elle ferait un inventaire (Iris est bibliothécaire alors l'inventaire elle connait !).

 

Elle retrouve le plaisir de nager nue près de l'écluse, de sentir le vent dans sa robe alors qu'elle dévale la petite route à vélo, de s'allonger et dormir sous le pommier au milieu des odeurs du jardin.

Elle redécouvre chaque plante, chaque armoire, chaque porte...

 

Peu à peu les êtres importants de sa famille sont dévoilés.

Le lecteur met en place le puzzle, événement par événement, personnage après personnage au fur et à mesure que les souvenirs se rejoignent ou qu'ils réapparaissent dans la vie d'Iris.  Cela permet au lecteur (et à Iris) d'y voir plus clair...

Elle nous parle d'Hinnerk, le grand-père, dont la forte personnalité a marqué la maisonnée, de Bertha sa grand-mère qui a perdu la tête à la fin de sa vie comme si elle ne voulait plus se souvenir du passé ( jamais le mot d'Alzheimer n'est prononcé) et de leur trois filles : Inga, née un jour d'orage et capable depuis de transmettre des décharges électriques par simple attouchement, vit toujours seule mais attire toujours les hommes tant elle est charismatique ; Harriet qui a élevé seule sa fille Rosemarie, avec l'aide de Bertha et d'Hinnerk, après avoir été abandonnée par le père et qui est devenue "hippie" après la mort de Rosemarie, cherchant un sens à sa vie détruite ; et puis Christa, la mère d'Iris, l'aînée des filles, jalousée par toutes car la préférée du père et puis aussi parce qu'elle, elle a un mari et une fille, mais elle a aussi le mal du pays car elle s'est éloignée de sa fratrie et ne revenait à Bootshaven que durant les vacances.

 

Tout dans cette maison rappelle les drames et les bonheurs passés.

La maison est vivante, elle grince, elle respire, elle participe aux événements et aux secrets de famille, c'est un personnage à part entière.

Elle a vu vivre trois générations de femmes, les vivantes et les disparues (en particulier Anna, la soeur de Bertha et Rosemarie, la fille unique d'Harriet, tragiquement disparue à 16 ans et qui était la seule cousine d'Iris).

 

Bertha a t-elle trompée ou non son époux adoré ? Quelle relation entretenait Rosemarie avec Mira, sa meilleure amie ? Le grand-père est-il vraiment passé, pendant la guerre, du côté des nazis lui qui écrivait de si gentils poèmes ? Inga est-elle la fille d'Hinnerk ou celle de Mr Lexow, l'instituteur, qui a entretenu la maison de Bertha ces dernières années ? Pourquoi Rosemarie était-elle si méchante ? Quels secrets a-t-elle emporté avec elle dans la mort ?

 

Iris va devoir prendre une décision difficile d'autant plus qu'elle retrouve Max,  l'avoué chargé de la succession. Il n'est autre que le petit frère de Mira, la grande amie de Rosemarie, qu'elle n'a plus revue depuis sa mort.

Max et Iris vont se retrouver et s'aimer...ce qui apporte beaucoup d'humour et de légèreté au roman et donne lieu à des scènes épiques à découvrir absolument !

 

Ce que j'en pense

 

Le début est déroutant car la narratrice passe d'un personnage à l'autre sans se soucier du temps. Il faut du temps (encore) pour que le lecteur y voit plus clair et certains événements ne seront compris qu'à la fin...

C'est parce qu'il faudra du temps (aussi) à Iris pour se réapproprier son histoire familiale, ses racines sur lesquelles elle pourra enfin s'appuyer pour poser les bases de son avenir.

Les portraits de femmes sont magnifiques. C'est un roman plein de tendresse, de poésie, d'humour, mais il y a aussi beaucoup de violence entre les lignes.

C'est un roman sur le thème des secrets de famille, du souvenir et de l'oubli...car il parle avant tout des secrets de famille, de l'importance de l'oubli dans les familles et de celle des souvenirs qu'on réarrange à notre sauce car ils nous permettent de nous construire, d'avancer et de continuer à vivre. Voilà la raison du succès de ce roman où il n'y a pas d'action mais beaucoup de choses à découvrir dans les non-dits.

Partager cet article

Repost0

commentaires

vhs 31/05/2014 14:20

J'avais essayé de lire à sa sortie mais j'avoue qu'il m'était tombé des mains... à revoir donc...

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -