Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 09:34
La solitude des soirs d'été d'Anaïs Jeanneret

Sur quels silences les êtres humains se construisent-ils ?

Pouvons-nous protéger nos proches malgré notre amour ?

 

L'histoire

 

Ils n'auraient jamais dû se rencontrer...Ils ne sont pas du même milieu, n'ont pas le même âge, les même goûts, les même amis...mais dans un roman, c'est bien connu, tout peut arriver !

 

Alda a tout pour être heureuse (tout du moins en apparence) : Richard, un mari aimant, architecte reconnu, deux adorables petits garçons (David et Jean) et et des amis qui l'adorent. Elle rayonne d'une beauté sereine et, malgré la quarantaine,  elle conserve douceur et charisme.

Alors pourquoi a-t-elle voulu inviter Lucy et Louis, un jeune couple rencontré lors d'une réception mondaine à Paris ?

Lucy est jeune et comédienne débutante. Avec son côté femme-enfant, sa beauté naturelle et espliègle et sa naîveté, elle fait tourner la tête de tous les hommes. 

Louis est un jeune homme un peu perdu, fils d'émigrés il a été élevé par une mère russe et un père espagnol. Son plus grand désir est d'écrire un roman. Il ne sait pas trop où il en est, n'est pas sûr d'avoir trouvé sa voie...

Fasciné par Alda, il va accepter de se rendre en Provence dans la superbe résidence située en plein coeur des Alpilles, près de Saint-Rémy de Provence.

 

Mais voilà que Lucy est rappelée à Paris pendant que Louis tente de régler à distance ses nombreux problèmes familiaux et qu'Alda tombe peu à peu sous le charme du jeune homme. Lui est littéralement fasciné par Alda qui incarne simultanément toutes les héroines des romans qui l'ont fait rêver, mais entretient une relation épisodique avec Pauline, la jeune fille au pair de la maison.

Et voilà qu'arrive Marion, l'amie d'Alda. Excentrique, bruyante et extravertie, elle est tout l'opposé d'Alda. Elle apprendra au jeune homme le grand secret d'Alda.

 

La perfection n'existe pas...Le savoir va aider Louis à devenir adulte. D'autant plus qu'il comprend (et le lecteur aussi) pourquoi Alda et lui se ressemblent tant, ce qui explique leur attirance mutuelle et pourquoi Alda a voulu l'inviter chez elle, et veut absolument qu'il écrive... Tous deux n'arrivent pas à oublier les blessures du passé, car le passé peut être si lourd à porter parfois qu'il parasite le présent.

 

Ces quelques jours vont transformer Louis en profondeur, d'autant plus que la fin est une tragédie, un peu abrupte et que le séjour en Provence se termine sur un au revoir rapide, pour ne pas dire expéditif, plutôt surprenant pour ne pas dire choquant qui d'ailleurs sera un adieu !

 

Ce que j'en pense

 

Il reste que c'est un roman très doux avec des passages très poétiques. Il laisse beaucoup de place aux silences (qui en disent long c'est bien connu)...et il n'y a pas d'action : c'est les vacances !

 

Le problème est simple : je n'ai pas réussi à entrer dans les personnages, ni à les aimer vraiment.

 

Même si Louis (le narrateur) arrive par moment à m'émouvoir cela est resté anecdotique.

Alda, bon d'accord, elle est belle, fascinante pour un jeune homme modeste comme Louis, mais, finalement on s'en fout qu'elle ne soit pas heureuse. Même lorsque le lecteur découvre son passé, il n'est pas réellement touché.

Cela aurait été vraiment plus réaliste que ce soit elle qui se livre et mette fin au mystère. Or là tout sonne faux : Louis apprend tout parce qu'il commet des indiscrétions. Mais ces indiscrétions n'en sont pas vraiment car, en fait Alda l'avait très bien vu (caché derrière son buisson). Quel jeu joue-t-elle ?

Moi je n'ai pas trouvé tout ça bien crédible !

Pauline, bon, c'était cousu de fil blanc qu'elle allait se retrouver dans le lit de Louis.

Lucy, c'est normal qu'elle pense avant tout à sa carrière et si celle-ci passe par les hommes (et leurs lits), cela n'étonne personne qu'elle soit prête à tout !

Que Louis se mette à écrire après le drame, cela reste aussi d'une banalité effrayante...

 

Bien vu pourtant la construction du roman. Les chapitres alternent entre la narration de Louis qui relate la vie quotidienne dans la luxueuse bastide écrasée de soleil et les pages écrites dans son cahier où il raconte ses origines, son enfance et ses blessures...

C'est un roman dans le roman : celui-là m'a beaucoup plus intéressé !

 

In fine, c'est un roman très doux, qui se laisse lire facilement mais dont les personnages seront vite oubliés... du coup le roman le sera aussi très vite.

 

Mon conseil

A lire à la quarantaine un soir d'été où vous vous sentirez seule, ET seulement si vous êtes en manque de cigales et de soleil.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -