Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2019 5 20 /12 /décembre /2019 06:19
Lou boumian, Margarido et lou ravi, santons du début du xxe siècle (photo wikipedia)

Lou boumian, Margarido et lou ravi, santons du début du xxe siècle (photo wikipedia)

 

Aujourd'hui je reposte un article que j'avais publié précédemment en décembre 2013, alors que mon blog était tout jeune encore...Il n'avait d'ailleurs reçu qu'un seul commentaire. 

 

La coutume de faire la crèche, que l'on soit une famille croyante ou pas, est toujours présente dans la plupart des familles provençales.

crèche provençale (photo wikipedia)

crèche provençale (photo wikipedia)

 

Chaque année, quand revient le temps de noël, on sort les santons (du provençal santoun = petits saints). L'année précédente, chaque santon a été soigneusement emballé dans une momie de papier puis rangé dans un carton, enfoui au fond du placard à vêtements (jamais du garage, car il y fait trop humide !).

 

Traditionnellement, c'est à la Sainte-Barbe (ou pour faire simple, le premier dimanche de décembre) qu'on la monte et après la chandeleur qu'on l'enlève. Maintenant les temps modernes nous invitent à la monter...quand on a le temps mais au plus tard le dimanche précédent noël, et à la démonter dès le mois de janvier, aussitôt passée l'épiphanie.

 

Chaque année si on le peut, on achète un nouveau santon pour compléter la collection, en se rendant à une foire aux santons.

La première foire est apparue à Marseille en 1803. Si elle eut lieu tout d'abord près du Vieux Port, elle s'installa assez rapidement (80 ans après !) en haut de la Canebière, le long des allées de Meilhan, où elle est toujours.

Aujourd'hui, à l'occasion des foires et marchés de noël, nombreuses sont les communes de Provence qui proposent la vente de santons. On n'a que l'embarras du choix et à se fixer un budget à ne pas dépasser car la tentation est grande.

 

Santons Cavasse à Venelles (Agnès Fery)

Santons Cavasse à Venelles (Agnès Fery)

 

Pour installer la crèche dans la pièce principale de la maison, on en profite pour faire un peu de rangement et dégager l'emplacement (dessus de cheminée, table haute ou buffet-vaisselier selon l'âge des enfants ou des petits-enfants...). La crèche ne doit de toute façon jamais être placée en contre-bas : elle doit dominer pour être vue ! Et personne ne doit tourner autour non plus, cela porte malheur !

 

Puis on profite des rayons de soleil d'un dimanche en famille pour aller dans la forêt ramasser la mousse qu'on fait sécher près de la cheminée au moins une nuit, pour en enlever l'humidité (qui, sinon, ne manquerait pas de mouiller les pieds des santons et d'abîmer la poterie). On ramasse aussi quelques branchettes : cistes cotonneux, thym, romarin, petit houx avec ses boules rouges, chêne vert...pour le décor et un peu de lichen pour symboliser la neige.

Un peu de papier alu fera un superbe ruisseau (enfant c'était l'alu d'une tablette de chocolat qu'on gardait précieusement pour emballer le goûter !). Quelques pierres ou galets de Durance symboliseront les collines, quelques branches, la forêt...quelques pincées de farine, la neige (ou quelques débris de coton).

Point n'est besoin de bombe chimique pour faire une jolie crèche !

Et après le repas de noël, on y placera le blé de la Sainte-Barbe, symbole de printemps, donc de renouveau.

 

La farandole (crèche de Carpentras)

La farandole (crèche de Carpentras)

Mais rien n'est figé dans la crèche, chacun est libre de la faire à sa façon.

Enfant, chaque jour on déplaçait les santons (sauf ceux de l'étable) : certains se rapprochaient de l'étable en marchant doucement, d'autres allaient vers le village vaquer à leurs occupations, et de petites mains innocentes mais minutieuses, bravaient les interdits pour se raconter de longues histoires, où il était question de bergers et de bergères, de chasseurs et de lapins, d'arlésienne...

 

Bref vous l'aurez compris, la crèche est vivante !

Un berger et ses moutons

Un berger et ses moutons


D'où vient la crèche provençale ?

 

La crèche provençale est une crèche de noël présentant les différents personnages et petits métiers de la Provence. Elle n'est apparue qu'au XVII° siècle.

 

Le mot "crèche" proviendrait du mot "mangeoire" [non pas étable comme beaucoup de gens le pensent !]. Dans cette mangeoire on y plaçait les petits agneaux nouveaux-nés pour les tenir au chaud lors des nuits trop froides !

 

La crèche n'a pas toujours existé. Aussi bizarre que cela puisse paraître, elle nous vient d'Italie !

Dès le IIIe siècle, des représentations de la Nativité sont gravées sur des couvercles de sarcophages paléo-chrétiens retrouvés en Arles.

On attribue à Saint François d'Assise les premières représentations de la Nativité. C'est lui qui aurait pour la première fois en 1223, mis en scène, dans son église, la naissance du Christ en utilisant les habitants de son village (Greccio ou Grecchio ?)  venus entourer des figurines.

 

La crèche d'église est arrivée d'Italie dès le XIIIe siècle et s'est développée à la Renaissance. Elle était un support de la pratique religieuse et, en commémorant la naissance de l'enfant Jésus, elle est devenue le symbole de noël et de la Nativité pour les croyants.

Quelques familles aisées ont commencé à installer des crèches toutes montées chez eux contenant  des figurines miniatures. Certaines, en verre filé, étaient fabriquées à Nevers où s'étaient installés des verriers en provenance de Venise. Pour protéger les figurines de verre, elles étaient placées dans un cadre de bois et fermées par une vitre (à voir au musée Arlaten en Arles).

 

Si ces crèches ou belèn en provençal, du nom de la ville de Bethléem, étaient parfois confectionnées par la famille, certaines ont été confectionnées par des religieuses (les carmélites notamment ou les Augustines des couvents du Midi de la France) puis offertes.

La Révolution française, en fermant les églises et en interdisant le culte (et la messe de minuit), a incité les familles provençales à créer leur propre crèche chez eux. Les santons étaient alors en cire, en carton, en argile et parfois en mie de pain chauffée et sculptée !

 

Au XVIIIe et XIXe siècle apparurent des crèches parlantes constituées de marionnettes animées qui bougeaient grâce à des glissières, puis des crèches mécaniques, dans lesquelles les santons en plomb étaient animés comme des automates...

C'est la ville de Chaource dans l'Aube qui posséderait la plus ancienne crèche de France dans son église. Les figurines sont en bois sculpté. La connaissez-vous ?

 

Aujourd'hui c'est la crèche située à Grignan (dans la Drôme) qui est considérée comme la plus grande du monde. On l'appelle le "village provençal miniature". Elle couvre plus de 1100 m2 et met en scène plus de 1000 santons. Le village comprend environ 80 maisons pouvant mesurer 1 mètre de hauteur. Cette crèche est d'ailleurs homologuée par le Guinness des records !

Si vous voulez la visiter: rendez-vous sur le site en cliquant ICI.

 

La plus petite qui tient dans une coquille de noix est visible à l'éco-musée du Santon et Traditions populaires de Fontaine-de-Vaucluse. On y trouve 2 000 santons de toutes tailles. Si vous voulez vous y rendre cliquez ICI !

Photo du musée

Photo du musée

La crèche provençale d'Avignon est également célèbre. Elle occupe plus de 50 m2 et met en scène plus de 600 santons. Au départ elle était exposée à l'hôtel de ville mais, laïcité oblige, elle a migré dans une église.

Le coin des maraîchers (crèche d'Avignon)

Le coin des maraîchers (crèche d'Avignon)

 

La crèche provençale mêle en fait le profane et le religieux, ce qui explique que beaucoup de provençaux non croyants la réalisent chaque année. Marcel Carbonnel un des grands santonniers de Provence a développé à travers ses santons, les personnages typiques ou célèbres de la région. Certains représentent les petits métiers d'autrefois et montrent la vie du village.

 

C'est à la crèche que l'on doit la pastorale (représentation parlée et chantée, vivante et théâtralisée, de la Nativité jouée en provençal) où chaque personnage de la crèche a sa propre histoire...

Aujourd'hui nombreuses sont les communes à proposer une pastorale avant noël ou avant la messe de minuit (comme le voulait la tradition).

La plus célèbre est la Pastorale Maurel qui comprend 5 actes tous en provençal. Elle a été créée en 1844.

 

Les acteurs de la Pastorale Maurel vers 1920 (photo wikipedia)

Les acteurs de la Pastorale Maurel vers 1920 (photo wikipedia)

 

Au départ, elle avait une importance religieuse, mais aujourd'hui, vu que la plupart des provençaux ne parlent pas le provençal, elle est devenue un témoignage de la culture provençale et un lien intergénérationnel.

L'histoire, toute simple, est la suivante : les bergers (les pastres) sont avertis de la naissance de Jésus et se rendent à l'étable, suivis par leurs moutons, pour lui offrir des cadeaux. En chemin, ils réveillent les villageois qui les suivent au son du tambourin et du galoubet. Le cortège s'agrandit au fur et à mesure. Chacun apporte des offrandes.

On retrouve dans la pastorale les principaux personnages de notre crèche : le tambourinaire, meunier, pêcheur, rémouleur, bohémiens...


Les pastorales n'ont jamais été jouées par des professionnels ! Ces acteurs d'aujourd'hui ont le mérite de défendre la culture provençale et la langue, et d'être porteurs d'une tradition fortement ancrée en Provence.

 

Pour ceux qui veulent en savoir plus, cet article est complété par un autre article sur les santons, ci-dessous...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Françoise 21/01/2020 11:37

Très beau papier richement documenté. Dans mon village aussi, j'habite à Saint-Chamas, il y a un passionné (d'origine ardennaise) qui installe depuis plus de vingt ans un village provençal dans son jardin. Toutes ses maisons et divers créations sont fabriqués de toute pièce par ses soins. Parti de trois mètres carrés du début, sont village s'étend maintenant sur plus de cent vingt mètres carrés. Il a même créé dans sa bambouseraie , "le jardin de la fée bleue" pour les enfants. Il fait ça uniquement pour le plaisir. On peut lui laisser quelques mots sur le livre d'Or lorsqu'on visite gratuitement les lieux ouverts au public tout décembre et jusqu'à la fin janvier. On peut avoir un aperçu sur Google : Saint-Chamas village provençal de noël.

manou 21/01/2020 15:00

Je ne savais pas qu'il y avait ce joli village de noël à Saint-Chamas et ça vaut le coup en effet de venir le visiter et d'en faire un peu de publicité sur nos blogs. Merci de m'en parler ici j'essaierai d'y penser l'année prochaine. Je vais aller voir sur internet. Belle journée à vous et merci de votre visite et de votre message

Erika 08/01/2020 18:19

Tu as eu parfaitement raison de republier cet article qui méritait beaucoup plus de commentaires.
Merci pour ce bel article sur l'histoire des crèches !

manou 09/01/2020 07:35

Il n'en avait eu qu'un seul de commentaire et d'une provençale en plus...Maryse (l'Espigaou) que tu connais peut-être ?? Merci d'apprécier les écrits ! bises et une belle journée

Marie Minoza 05/01/2020 13:31

merci pour ta page

Calixte 31/12/2019 10:16

Merci pour cette histoire de la crèche très documentée !

Valencroix 25/12/2019 07:12

Joyeux Noël
Bisous

manou 21/12/2019 06:45

Un grand MERCI pour votre passage ici et vos sympathiques messages...Bonne fin d'année à tous !

Toupinette 20/12/2019 19:31

La crèche si traditionnelle, si provençale, plein de souvenirs ...
Mais les santons sont chez le neveu qui a la passion de la maquette ...
J'avais mis un petit article sur notre santonnier, https://souvenir-photos.fr/?p=3611.
Bonne fin d'année et profite bien de tes loulous, moi aussi je vais faire une pause et en tête à tête. Bises

Bernie 20/12/2019 19:12

Merci pour cette réédition. J'ai toujours connu une crèche à la maison depuis que je suis né.

lemenuisiart 20/12/2019 19:01

J'en connais qui les collectionnes et que c'est beau, j'espère que cela ira partout tellement c'est beau, par contre il faut de la place pour la faire

ruthiebear 20/12/2019 18:55

I collect mini nativities from around the world. I love these wonderful photos of such elaborate scenes. Friendship

CathyRose 20/12/2019 17:38

Tu as bien fait de faire remonter ce billet Manou !
Je connaissais certaines choses mais pas tout, loin de là.
Merci pour les explications, jusqu'ici ça m'interpellait que des non croyants fasse une crèche.
Belle soirée, bisous !
Cathy

manou 21/12/2019 06:48

Chez moi nous ne sommes pas croyants et la crèche a toujours été là ! Et j'y tiens c'est la raison pour laquelle je trouve stupide le débat actuel qui empêche les mairies d'avoir une crèche provençale comme décoration de noël...cela n'a pour moi aucune connotation religieuse. C'est juste le respect des traditions. bisous, une douce fin de semaine et une belle fin d'année puisque je mets mon blog en pause dès aujourd'hui

Renée 20/12/2019 16:18

Une magnifique tradition que certains voudrait détruire....incompréhensible. Bisous

Chinou 20/12/2019 14:39

Tu as tout à fait raison : croyant ou pas , la crèche fait partie de nos traditions que j'espère voir perdurer encore et encore. Bonne pause et passe de bonnes fêtes dans la paix et la lumière.

écureuil bleu 20/12/2019 14:14

Bonsoir Manou. Bel article sur l'histoire des crèches. Je me souviens de ton article sur les santons et du ravi. Bisous

Lavandine 20/12/2019 13:44

Je connaissais ce qu'est la crèche provençale car durant de nombreuses années, je faisais jouer à mes élèves la Pastorale. Et comme j'ai toujours fait des travaux préparatifs ... :-)

Je te souhaite un bon vendredi et t'embrasse bien fort.

Lavandine

missfujii. 20/12/2019 12:55

Tu as vraiment bien fait de reposter cet article . Il est vraiment très intéressant complet et bien fait

Roguidine 20/12/2019 11:43

P.S. j'ai oublié de te poser une question ....
Quand j'ai fait le chemin de Compostelle, une personne m'a parlé de la route des crèches , je ne sais pas si c'est en haute Loire !!! en as tu entendu parler ?

manou 21/12/2019 06:50

Plusieurs régions proposent la route des crèches au moment de noël ! Mais je ne l'ai jamais vu en Haute-Loire. Par contre je sais que le Vaucluse en propose une :)

Roguidine 20/12/2019 11:36

Bonjour Manou
Merci pour l'histoire de la crèche, on ne sait pas tout !!! donc j'en apprends chez toi !!
j'aimerais faire une crèche chez moi, j'ai élevé mes filles dans le catéchisme, elles ont fait leur communions ;
mais toutes les deux ont donné aucune notion à leurs enfants, alors ........ tu vois ce que je veux dire ?
Les santons sont superbes, dans les chalets de Noël à Limoges il y a les sentons de Provence mais restent encore bien chers !!!
Passe une bonne journée, bises

Petits Bonheurs 20/12/2019 11:25

Bonjour Manou,
Un très bel article où l'on apprend beaucoup.
La crèche provençal. Nous en avions une lorsque j'étais petite. Nous l'aimions beaucoup. Chez-ma Belle-Maman (oui je parle encore d'elle) la crèche prenait une immense place. Il n'y avait pas de sapin mais la crèche était là jusqu'au début février. J'ai récupéré les santons de cette crèche. Certains étaient très vieux et dataient du début des années 1900. J'ai tout donné à mon fils aîné. Je n'ai gardé que l'enfant Jésus qui est en cire.
Dernièrement alors que j'étais dans le Vaucluse, je me suis arrêtée "Aux jardins de Provence" anciennement Truffaut à Althen-des Paluds. J'ai vu des santons sous vitrages fermés. 24 euros le plus petit santons. Alors avoir une crèche est une richesse !
Belle journée de ta voisine un peu plus haut sous des trombes d'eau

manou 21/12/2019 06:53

J'ai heureusement des santons de ma grand-mère, d'autres de ma mère et de ma belle-mère (nous les avons partagé en famille) et les autres je les ai acheté au fur et à mesure. Mais ma crèche est tout de même bien modeste et ne tient que sur mon buffet ! Cette année pour la première fois je n'ai rien acheté parce que les pluies diluviennes m'ont tenu éloignée des marchés de noël ! Comme chez toi, hier nous n'avons pas pu mettre le nez dehors sans nous tremper ! bises et une douce fin d'année, je mets mon blog en pause aujourd'hui

domi 20/12/2019 11:12

c'est charmant, un article de saison, au Mexique les crèches sont de tradition un peu partour

manou 21/12/2019 06:53

La différence est qu'en Provence cela n'a pas forcément une signification religieuse :)

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -