Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 09:13

Mot de l'éditeur (4ème de couverture)

 

En cette veille de Noël, Charlie Chaplin, quatre-vingt-deux ans, ne voit pas la mort arriver d'un bon oeil. Il vit désormais en Suisse et est le père d'un petit garçon de neuf ans, Christopher. Son heure semble venue, mais lorsque la Mort se présente un soir en personne, l'acteur lui propose un marché : s'il parvient à la faire rire, il gagnera une année de vie supplémentaire.

Commence ainsi un jeu étrange, et c'est pendant cette attente fatale [qui durera six ans], que Chaplin va rédiger une lettre à ce fils tant aimé afin de lui raconter sa véritable histoire : de son enfance humble en Angleterre, avec un père alcoolique et une mère instable, à ses débuts sur scène, puis l'ère américaine, durant laquelle le jeune Chaplin est, entre autres, imprimeur, boxeur, taxidermiste, jusqu'à connaître la gloire au cinéma et devenir le Charlot mythique que l'on connaît : moustache, démarche oblique et chapeau melon, grand prince et mendiant bouleversant.
Faisant surgir les larmes comme l'hilarité, La Dernière Danse de Charlot est un conte tendre et cruel sur un monstre sacré.

 

Ce que j'en pense :

 

L'auteur rend hommage au début du cinéma, au cirque, au théâtre en nous racontant les débuts imaginaires ou réels de Charlot.

Le personnage de Charlot a marqué notre enfance. Nous avons tous regardé en famille ou à l'école un de ses films et rit aux larmes devant ses frasques et mimiques ou été touchés par son personnage. Tout le monde le connaît mais peu de gens savent d'où il vient, les difficultés qu'il a rencontré avant d'être connu du grand public.

J'attendais peut-être trop de ce roman...

 

La seule originalité que j'ai trouvé à ce roman est dans sa forme : le roman se déroule en six bobines (comme un long métrage : sa biographie romancée) et en sept hivers, sept noëls (sept intertitres)  je devrai dire... lorsque Charlot, visité par la mort dans sa maison, doit, malgré sa maladresse de vieillard, la faire rire absolument pour gagner une année de vie de plus...

 

L'auteur nous dévoile un Charlot méconnu : certes nous savions tous qu'il avait eu une enfance faite de solitude et de misère mais l'auteur lui invente un voyage en Amérique, voyage durant lequel il fait de très nombreuses connaissances et exerce de nombreux métiers : vendeur de bonbons, taxidermiste, boxeur, ...).

 

Seul celui de typographe qui l'incite à lire et à soigner l'othographe lui servira lorsqu'il deviendra réalisateur.

 

L'auteur nous montre un Charlot fragile ayant une grande soif de reconnaissance, perfectionniste, angoissé à l'idée d'avoir faim...

 

Cette longue lettre qu'il écrit à son jeune fils Christopher est son héritage, son cadeau d'amour à un fils qu'il a eu âgé (73 ans à sa naissance).

 

Mais d'amour il n'en sera pas question  : aucune émotion ne filtre dans ce livre ; les événements se succèdent sans émotion véritable et lorsqu'il tremble on n'y croit pas.

 

J'ai trouvé aussi malgré l'intérêt du sujet beaucoup de longueur dans ce roman et par moment de l'ennui qui m'a obligé à sauter quelques phrases ou pages. Pourquoi ai-je eu tant de difficultés à être prise par l'histoire moi qui adore Charlot ? Mystère ?

 

Donc vous aurez compris ce n'est pas du tout un coup de coeur et ce roman n'a fait surgir chez moi "ni larmes ni hilarité" comme le promet l'éditeur et, même si j'ai trouvé l'idée originale au début, je me suis forcée à le finir, par respect pour l'auteur qui d'ailleurs a une écriture limpide et même poétique et parce que je respecte son écrit même si je n'en ai pas compris la finalité !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -