Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 17:06
Billie d'Anna Gavalda

 

 

Le dernier roman d'Anna Gavalda m'a attiré tout de suite parce que le petit âne sur la couverture est tout simplement craquant.

J'ai d'ailleurs cru que c'était un livre jeunesse et que Billie était son nom, vu que je n'avais lu aucune critique de ce livre avant de l'emprunter à la médiathèque !

Comme vous allez voir ce n'est pas le cas du tout...

 

Ce roman raconte l'histoire de deux "paumés de la vie", perdus pour de bon car tombés, on ne sait comment, dans une crevasse des Cévennes où ils sont partis en randonnée. Si Billie, la jeune femme, s'en sort avec quelques égratignures, ce n'est pas le cas de Franck, son ami, qui est blessé plus gravement sans pour autant qu'elle puisse déterminer à quel degré. Sa colonne vertébrale est -elle touchée ? Pour l'instant le lecteur n'en sait rien... Comment sont-ils arrivés là ? Pourquoi y a-t-il eu ce stupide accident ? En quoi Billie est-elle responsable ? On ne saura tout qu'à la fin...

 

Billie va toute la nuit "prier", à sa façon et dans son langage, sa (leur) bonne étoile de sauver celui qu'elle aime plus que tout, son ami Franck, qui s'est évanoui auprès d'elle. Sa prière permettra au lecteur de faire connaissance avec eux deux et de suivre le "récit chaotique de leur vie", (ou "le récit de leur vie chaotique" comme vous voulez !) de leur rencontre au lycée et de leur amitié, née autour de la répétition d'une pièce de théâtre de Musset ("On ne badine pas avec l'amour"), à cette stupide randonnée dans les Cévennes et ses conséquences dramatiques...

 

L'histoire est toute simple et le lecteur pourrait être touché en plein coeur par ces deux êtres qui s'aiment d'un amour si particulier et qui aurait pu ne jamais se rencontrer : elle, parce que c'est une écorchée vive, qu'elle a eu une enfance malheureuse, abandonnée par sa mère, élevée par un père violent dans une caravane de gitan, qu'elle s'est prostituée, puis a réussi à monter son propre magasin de fleurs, lui, parce qu'homosexuel, il a été très tôt rejeté par les autres,  et qu'il a voulu obéir à son père en faisant des études de droit qu'il n'aimait pas...puis a fini par faire ce qu'il aimait, au grand soulagement du lecteur.

 

Mais les choses ne sont pas si simples !

 

Les sentiments ne se commandent pas. Le roman se lit très facilement mais je me suis surprise à sauter des pages tant la vulgarité, présente à chaque page est lassante et rend le personnage de Billie peu crédible.

C'est d'ailleurs là que le bât blesse : pas un instant je n'ai cru à ses personnages... ni à celui de Billie, ni celui de Franck, ni les autres d'ailleurs. On est dans le cliché du début à la fin. Même la fin n'a pas réussi à le racheter à mes yeux...

 

L'auteur m'a habitué dans ses précédents romans ou nouvelles à parler d'êtres en quête d'amour, de leur vie quotidienne, de leurs sentiments, de l'amitié qui naît entr'eux. Son style m'a souvent touché même s'il ne se passe jamais grand chose dans ses romans. Jusqu'à présent il me semblait avoir souvent cotoyé ses personnages tant ils étaient attachants... et réalistes.

Je conseillais même aux ados de lire ses livres. Idem pour ses recueils de nouvelles !  D'où ma déception face à ce livre. D'ailleurs je ne l'achèterai même pas pour des ados...

 

À défaut de vivre avec un père violent, de faire un tour dans une caravane de gitan,  de travailler à trier des patates ou d'avoir des amis homosexuels, l'auteur aurait pu réfléchir à son style qui apparait comme une véritable provocation et n'apporte rien à l'histoire.

Fallait-il absolument qu'elle parle d'homosexualité en cette année 2013 en pleine polémique autour du "mariage pour tous" et surtout aussi mal ?

Je trouve qu'elle n'apporte rien au moulin au contraire. En tombant dans cette caricature, elle fait plus de mal encore. En présentant deux êtres "paumés", certes libres, et surtout en les présentant comme plutôt dépravés, même s'ils s'en sont "sortis" dans la vie, elle oublie que, même s'ils ont beaucoup de choses intéressantes à nous dire, personne ou presque n'aura envie de les entendre... car ce n'est pas comme ça que s'expriment ou aiment les êtres "paumés".

 

L'auteur  aurait pu choisir un autre cadre pour faire se rencontrer à nouveau ses deux personnages. En effet, Billie qui dit toujours ce qu'elle pense, quand elle le pense et comme elle le pense, dénote complètement dans le contexte de la randonnée et de la chute dans la crevasse : tout ça fait qu'on n'y croit pas du tout. 

Je n'imagine pas du tout une vraie Billie parler à une étoile toute la nuit, ni un vrai Franck, dans des circonstances similaires, jouer une bonne blague à sa meilleure amie en lui faisant croire qu'il est gravement blessé et qu'il est est dans le coma, alors que ce n'est pas le cas. C'est même pas drôle !

Peut-être alors cette histoire toute simple, dont l'idée partait sans aucun doute d'un bon sentiment, ne serait pas tombée dans le cliché et aurait pu sembler plus proche de la vérité, être plus crédible et donc être entendue...

 

Finalement je ne m'étais pas complètement trompée le seul être vraiment attachant de ce roman c'est le petit âne de la couverture !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Encore Un Blog ?

  • : Dans la Bulle de Manou
  • Dans la Bulle de Manou
  • : Les livres et moi, mes coups de coeur, mes découvertes ou mes voyages : intellectuel, spirituel, botanique ou culinaire...
  • Contact

Qui Suis Je ?

  • manou
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...
  • J'aime les livres et j'ai eu la chance d'en faire mon métier, mais la vie nous réserve d'autres voyages tous aussi agréables à partager...

BLOG Zéro carbone !

Perdu Dans Le Blog ?

Y a-t-il des curieux ?

litterature

 

  D'où viennent-ils ?

 

  litterature

L'automne est arrivé...

 

N'oubliez pas de protéger Xin Xin et de le nourrir en cliquant sur more...

 

 

Mes Tags

Mes livres sur BABELIO

Les dix droits imprescriptibles du lecteur

mod article2138927 3

Extrait de "Comme un roman" de Daniel Pennac

Illustrations de Quentin Blake

Retrouvez-moi sur Pinterest !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -